LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

C'est cool d'être un arabe ces jours ci!

5 min

par Cécile de Kervasdoué

L’Egypte...

Impossible de vous parler d'autre chose ce matin tant « l'histoire est en marche » comme l'écrivent de très nombreux confrères alors elle est absolument partout dans les pages de la presse internationale...

De la colère à la furie... titre le Sydney Morning Herald en Australie

Moubarak enflamme toute l'Egypte ... lui préfère le Periodico de Catalogne

Sur la place tarir ... exultation d'abord... rage ensuite... lance le Globe and Mail au Canada

Moubarak s'accroche, l'Egypte crie... continue el Watan en Algérie

Faut il craindre ce qui se passe en Egypte.... interroge le Mail and Guardian en Afrique du sud

Parce que la rage atteint son paroxysme chez notre voisin égyptien ... s'inquiète Haaretz à Jérusalem

voilà ce qu'il en coute de décevoir les espoirs d'une foule... explique le New York Times

Moubarak est au bord du précipice... l'information fait enfin la une de la presse asiatique anglophone

... elle s'affiche sur la première page du Global Times... il aura fallu 17 jours de manifestations intenses pour parvenir à ce résultat…

Il faut dire que la journée d'hier en Egypte est digne d'un roman feuilleton... on pourrait croire à une mise en scène commente le journal Hürryet en Turquie

et c'est sans doute le site d'al jazzera qui explique le mieux ce qui s'est passé hier soir

Sous une photo qui fait le tour du monde ce matin... où l'on voit les manifestants de la place Tahrir hurler ou pleurer leur colère en brandissant tous une chaussure à la main et au cri de : va t en va t en va t en Hosni Moubarak... la journaliste de la chaine du Qatar raconte

toute la journée les égyptiens se sont rassemblés et resserrés sur la place Tahrir... dans une atmosphère électrique où vous n'aviez presque plus la place de bouger tellement il y avait de monde... ils ont écouté le discours attendu du président... « je reste jusqu'à septembre »... la phrase est arrivée comme un couperet... poussant certains jusqu'aux larmes mais la plupart dans une rage incroyable.... une rage qu’on ne croyait pas pouvoir être plus intense... sauf peut être lorsque le vice président a parlé... les enjoignant à regagner leur maison et leur travail...

là, la foule est devenue hystérique... presque incontrôlable

c'est ainsi que l’on s'attend à un vendredi de colère et de sang... titre el Pais en Espagne

ce qu'a fait Moubarak est certainement une provocation... une stratégie ... dit le journal... il cherche à radicaliser cette révolution qui jusque là est restée pacifique et non violente... une révolution à la Gandhi en somme... l'objectif est de couper les manifestants de leurs soutiens extérieurs en les poussant à la grande peur de l'occident : en faire des arabes violents incontrôlables

C’est ainsi que ce vendredi est un jour déterminant dans cette histoire en marche... titre CNN aux Etats Unis qui s'empare pleinement ce matin lui aussi de cette actualité égyptienne de venue spectacle

Parce que jusque là, le public américain ne semble pas si friand de ces infos... en tout cas c'est ce que trahit une étude parue cette semaine sur le site de NPR... la couverture des évènements égyptiens semble intéresser beaucoup plus les journalistes que les américains eux mêmes

N’empêche... aujourd'hui la révolution dans le monde arabe mais faut il l'appeler ainsi ... interroge le quotidien d'Oran en Algérie est partout...

et c'est ainsi qu'elle unie un journaliste d'Hürryet en Turquie avec un confère libanais dans une conversation intense autour de l'œuvre d'un des plus grands auteurs du 20ème siècle Fernando Pessoa et son Libre de l'intranquilité…

Parce que l'Egypte est bel et bien en train de faire vivre au monde des jours d'intranquilité et c'est tant mieux, dit le journaliste turc, qui se plait à rêver d'un compromis turco égyptien pour tout le monde arabe... un compromis dans lequelle les laïcs égyptiens s'inspireraient des turcs... et les conservateurs turcs des jeunes révolutionnaires égyptiens pour créer une troisième voix de la démocratie qui serait celle du monde arabe.

et les jeunes révolutionnaires égyptiens sont à la une de l'International Herald Tribune... ce sont eux... la marque de ces révolutions..... ces médecins ces juristes tous membres de la jeune classe moyenne qui sortent peu à peu de l'ombre pour montrer leurs visage et faire entendre leur voix en dehors des réseaux sociaux... des jeunes internautes qui sont peut être le renouveau de la classe politique égyptienne

Pas seulement... rajoute la Deutsche Welle en Allemagne... car il y a un facteur à ne surtout pas oublier en Egypte comme avant en Tunisie… c'est la place prépondérante des femmes dans ces révolutions... leur mobilisation est cruciale... tant parce qu'elle montre à quel point le peuple est déterminé que parce qu'elle permet de balayer l'idée d’une révolution islamiste liée à Al Quaida… un épouvantail souvent brandi par les conservateurs occidentaux

Nous sommes en train d'écrire la révolution... lance le quotidien indépendant al Masry al Youm en Egypte... et il est vrai qu'il nous faut être très prudent... écrit le journaliste qui confesse : je ne m'attendais pas c'est vrai à rester si longtemps sur la place Tahrir... mais comme le note Jacques Dérida... en démocratie, l'utilisation du pouvoir est toujours urgente et pourtant la démocratie comme toute décision prend du temps...il est temps de réfléchir vraiment à la démocratie que nous voulons créer en Egypte…même si nous sommes divisés aujourd'hui il nous faut nous organiser pour la suite... nous faire voir... afin de ne pas être spolié de notre révolution

et c'est là le grand risque... analyse le New York Times aux Etats Unis.... on s'inquiète de ce que veulent les frères musulmans en Egypte... la presse ne cesse d'écrire là dessus... mais la vraie question aujourd'hui c'est que va faire l'armée égyptienne alors que son pharaon refuse de partir ?...parce qu'ils n'aiment pas le chaos, la confusion, les militaires sont effectivement en train d'entrer dans la danse et l'on peut craindre un prochain coup d'état... si tel est le cas, quelle sera la différence avec Moubarak? et quelle sera la réaction des Etats Unis si le moubarakisme se maintient sans Moubarak ? L’histoire égyptienne deviendrait sans doute plus horrible encore

Décidément résume le Soir en Belgique, ces révolutions sans chefs laissent sans voix... autant qu'elles ne cessent de surprendre et de fasciner

Parce que c'est une révolution totalement neuve... considère aussi Clarin en Argentine...

Dans laquelle on se plait à rêver de voir par exemple les militaires et les élites laïques et religieuses prendre le destin de leur pays en main...

Et c’est ce qui fait le titre pour conclure du site d'Arab news... alors appelez ça la « résurgence de l'islam » ou le « réveil arabe »... le fait est qu'après des siècles de sommeil sous l'emprise impérialiste... un grand changement est dans l'air: c'est de nouveau cool d'être un arabe dans ce monde

Bonne journée

L'équipe
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......