LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

Crise des otages britanniques en Iran: le pire a été évité?

5 min

Bonjour Ali bonjour à tous S'il ya bien un jour où les Unes de la presse internationale se ressemble c'est bien ce matin... avec la même photo de ces 15 marins britanniques tout-proprets... levant la main pour saluer les journalistes à Téhéran hier... et arborant de larges sourires... Et sur les premières pages les même titres... L'Iran libère les otages... Amadinedjad gracie les 15 marins britanniques... ils rentrent chez eux ou chez nous c'est selon... et encore tout c'est fait par la voie de la démocratie... quel joli cadeau de pâques! Mais la une la plus originale ce matin est donc certainement celle de l'Independent à Londres... sur une pleine page coupée en deux à l'horizontale le quotidien résume D'un côté il titre: "Victoire" avec un portrait du président iranien... qui se félicite de ce triomphe diplomatique... Et puis de l'autre coté il titre "Allégresse" cette fois avec un portrait de Tony Blair ravi de cette issue pacifique "Les deux camps se félicitent donc de ce dénuement heureux explique l'Independent... et l'appareil médiatique a été savamment utilisé pour s'auto congratuler... car " Il est vrai que l'affaire permet à l'Iran de se renforcer sur la scène internationale et que pour la Grande Bretagne le pire a été évité ! » Et le pire est un secret de polichinelle ... écrit l'éditorialiste de Courrier International qui consacre son dossier cette semaine à cette crise des otages... "en réalité la guerre entre l'Iran et les anglo-saxons est belle et bien commencée... si elle se joue pour l'instant en finesse demain ce conflit de basse intensité pourrait monter d'un cran... d'autant que cette affaire des otages nous a appris une chose... le pouvoir iranien est moins divisé qu'on ne veut parfois le croire en occident... les anglo-saxons impuissants à déstabiliser ce régime et incapables de sortir du guêpier irakien sans l'aide de Téhéran ont été humiliés par cette capture... il n'avaient plus que deux solutions... La fuite en avant via la folie d'une attaque aérienne Ou la négociation patiente pour retarder... et si possible encadrer quelque peu les ambitions nucléaire de l'Iran" Et dans la presse iranienne les éditorialistes s'en donnent à coeur joie ce matin... "L'Iran chantre de la paix mondiale et de la justice!" applaudit l'Iran Daily à Téhéran... Alors que le Teheran Times écrit... le geste humanitaire iranien a été loué à juste titre sur toute la scène internationale... jusqu'à la Russie... car Amadinedjad a su faire preuve d'humanité face à un pays qui en occupe illégalement un autre et face à un chef d'état (Tony Blair) qui pense d'abord à ses propres intérêts plutôt qu'à défendre la paix la justice la vérité et la fraternité... et le quotidien iranien conclut... heureusement que la Syrie a su faire entendre sa voie dans cette affaire... Et c'est vrai que finalement « cette affaire des otages est un cadeau pour la Grande Bretagne mais surtout une aubaine pour l'Iran et pour la Syrie ».... analyse le quotidien israélien Haaretz... tout est parti de la très bonne décision des britanniques qui ont choisi de ne pas faire usage de la force, comprenant que toute menace militaire ne pouvait que renforcer les extrémistes comme Amadinedjad dans l'opinion publique iranienne qui a déjà une forte tendance à se sentir persécutée... mais l'heureux dénouement est aussi une bonne nouvelle pour l'Iran car il est la preuve qu'il existe bien un terreau fertile pour des solutions diplomatique au sein de ce pays.... même si rien ne dit si cet incident mineur aura des conséquences sur la question nucléaire... C'est que l'occident et le moyen orient s'opposent sur une question de fond ...analyse encore le Jerusalem Post... l'impérialisme... L'occident dit ne plus y croire mais dans les faits il a bien du mal à distinguer impérialisme et auto défense...il bénéficie certes d'avancées technologiques mais il a un problème psychologique... il a du mal à admettre de faire usage de la force... ce que le moyen orient ne craint absolument pas! mais c'est que la force n'est jamais la meilleure solution... répond le Financial times qui titre "vous vous doutez bien que tout cette affaire est un savant calcul"... car derrière le coup de théâtre... ce grand show d'hier... il y a des leçons à tirer et la première c'est l'extrême rapidité de la diplomatie à résoudre un conflit une fois que les contacts entre les deux parties établis... une leçon dit le FT qui doit maintenant s'appliquer dans toute la région... et les Etats Unis doivent donc être les premiers à en tirer des conséquences... lance son confrère du Guardian... la libération des otages est la preuve des bienfaits du dialogue mutuel... la preuve aussi des dangers de toute manipulations pour justifier une guerre... la communauté internationale doit donc admettre que la solution à l'impasse au moyen orient est entre ses mains... elle passe par le compromis et pourquoi pas par l'acceptation de la possibilité d'une force nucléaire iranienne?... ça veut dire que l'Europe doit revenir à ses ancienne méthodes... écrit encore le Guardian... laisser de côté les solutions radicales de Bush qui croit pouvoir régler la question par des bombes... et réaffirmer l'importance de la négociation directe mise en relation avec de gros intérêts économiques « Cette affaire serait donc la victoire d'une diplomatie à l'ancienne » renchérit l'Independent ... on ne saura peut être jamais ce qui a pesé dans la balance des négociations... la libération de diplomates iraniens, les excuses des marins ?... il n'y a en tout cas probablement pas de vraie victoire côté britannique si ce n'est celle ci et elle est d'importance... nous avons évité la guerre ! « Honte à nous » clament en revanche les journaux conservateurs britanniques...... bien sûr les otages sont libres heureusement mais à quel prix ? écrit le Sun... nous étions dans notre droit et nous avons dû négocier avec l'Iran hors la loi La Grande Bretagne est psychologiquement humiliée ... rajoute le Daily Telegraph... d'abord parce que la Royal Navy passe pour incompétente, ses soldats ont dû admettre une erreur qui n'existait probablement pas... mais surtout Amadinejad fanfaronne aujourd'hui après avoir été diabolisé par tout l'occident...et le reste du monde l'applaudit... comment voulez vous que les gens y comprennent quelques chose... c'est qu'il n'est jamais simple de traiter avec pareil régime ...écrit enfin le Times... il semble d'ailleurs que l'Iran aie tout prémédité dans cette affaire dont il sort raffermi grandi et prêt à négocier à son avantage d'autres grandes questions... pendant ce temps nous aurions appris une chose... le régime iranien est un mélange énigmatique de fanatisme et de pragmatisme qu'il ne faut pas prendre à la légère... mais sa plus grande victime est sans doute le peuple iranien lui même un peuple iranien qui peut être grâce aux efforts de la diplomatie internationale pourra s'en libérer considère pour conclure el Pais en Espagne qui comme le reste de la presse européenne est très optimiste face à l'issue diplomatique de la crise... parce que c'est justement en négociant avec les modérés iraniens... explique notamment le quotidien de Madrid... que ces derniers pourront auront la meilleure chance de s'imposer sur la scène politique intérieure en Iran et de faire cesser les dérapages actuels.

L'équipe
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......