LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

Crucifix politique

5 min

Il ne pouvait rêver plus belle aubaine ... La semaine dernière ... un arrêt de la Cour européenne des droits de l'homme condamnait l'Italie pour la présence de crucifix dans les salles de classe ... De quoi ravir Silvio Berlusconi ... Par la grâce des juges de Strasbourg ... le voici désormais en héraut de la chrétienté bafouée ... lancé à la reconquête d'un électorat catholique dégoûté par ses frasques ... écrit l'éditorialiste du journal LE TEMPS en Suisse ... Car n'oublions pas que la dévotion populaire est enracinée en ce pays ... Bigot ou sacripant ... l'humble péquin se signe devant la croix et invoque la madone jusque dans ses jurons ... Même les communistes de la Péninsule le savaient ... eux qui à la grande époque du plus puissant PC d'Europe occidentale se sont toujours garder de heurter de front l'Eglise catholique ... et s'agenouillaient alternativement devant Dieu et Staline. S'il est une terre où le pluralisme religieux peine à s'implanter ... c'est bien celle d'Italie poursuit l'article ... Les protestants et les juifs l'ont longtemps éprouvé ... et les musulmans en font à leur tour l'expérience .... Ils sont non seulement reçus en intrus... et tenus pour coupables de tous les méfaits commis ... mais ils sont qui plus est accusés de prosélytisme ... Mêmes s'ils ne sont pour rien dans le verdict ... une appréciation sommaire les soupçonne de n'y être pas étrangers ... Au final ... le prétendu sale coup venu de Strasbourg est donc ressenti comme une blessure infligée à la piété nationale précise l'éditorialiste ... Selon un récent sondage ... 84% des Italiens s'opposent en effet au jugement de la Cour européenne des droits de l'homme ... Et pourtant ... reconnaître qu'un crucifix ... symbole chrétien par excellence peut blesser les convictions de ceux qui ne le sont pas ... cette forme d'attention en somme envers les incroyants et les croyants des religions non chrétiennes n'est rien d'autre qu'une marque de respect élémentaire ... Et le journaliste de conclure ... pour compréhensibles qu'elles puissent être ... certaines des réactions de politiciens italiens ne dégagent pas ... par leur emportement ... ces «parfums concentrés de la suavité chrétienne» ... Elles ont des senteurs démagogiques .... Ces saintes colères seraient plus crédibles si elles reflétaient une éthique cohérente ... Seulement voilà ... la corruption des élites ... la combinazione élevée en système de pouvoir ... les libertés brimées ... et la dépravation jetée en pâture sont singulièrement absentes de ces vociférations. Il est désolant que la majorité des italiens semble approuver cette ligne ... renchérit de son côté l'historien et théologien Gabriele Boccaccini ... dans le COURRIER INTERNATIONAL consacré cette semaine au thème de l'identité ... C'est d'ailleurs l'élément le plus préoccupant ... dit-il ... une démocratie qui au nom de la volonté majoritaire ne respecte pas les droits des minorités est une démocratie malade ... L'argument avancé précise-t-il ... est que le crucifix doit être maintenu non pas comme symbole religieux mais comme emblème de l'identité culturelle italienne ... En clair ... italianité et catholicisme serait une seule et même chose ... les symboles de l'unité nationale autant ... voire plus ... que le drapeau ... Mais alors quoi ... en poussant ce raisonnement plus loin on pourrait aussi bientôt exiger que les enfants soient baptisés ... se marient à l'église ... et soient enterrés selon le rite catholique ... uniquement parce que ces éléments seraient inséparables de l'identité italienne ? ... Toutes choses d'ailleurs que la majorité des italiens approuve et auxquelles ils se conforment ... y compris ceux qui ne sont pas pratiquants ... Aux Etats-Unis où je vis écrit l'historien ... la plupart de mes amis italiens se préoccupent bien peu d'enseigner à leurs enfants leur langue maternelle ... mais tous en revanche les envoient au catéchisme parce que disent-ils ... "nous sommes italiens" ... Et de conclure ... la survivance des crucifix dans les lieux publics est un résidu dépourvu de toute légitimité juridique ... politique ... religieuse ... préservé uniquement par la force de l'habitude ... inimaginable dans toute autre démocratie européenne. Alors inimaginable pas tout à fait en réalité car au Portugal ... pays laïc mais à forte tradition catholique ... la question se pose également ... Profitant du coup de pouce de la Cour Européenne ... l'Association république et laïcité vient d'adresser une lettre à la nouvelle ministre de l'Education afin qu'elle ordonne le retrait des symboles religieux de toutes les écoles du pays ... précise EL PUBLICO ... Et le problème des crucifix n'est d'ailleurs pas le pire ... puisque dans certaines écoles publiques ... des messes sont célébrées ... l'absence aux cours pour suivre la messe est d'ailleurs recommandée ... et certains évêques y vont pour proposer aux enfants de devenir prêtres ... Mais c'est un geste de cordialité et de bon voisinage ... il ne s'agit pas nécessairement de prosélytisme explique dans les colonnes du journal le porte parole de la confédération épiscopale ... Bientôt ils vont aussi vouloir retirer le signe en mathématique par ce que c'est une croix ... interroge-t-il En fin de compte ... et quand la Cour européenne des droits de l'homme interdit officiellement les crucifix dans les salles de classe en Italie ... vous avez le choix ... écrit le magazine britannique ... THE OBSERVER ... soit vous saluez la marche en avant du laïcisme libéral ... soit vous dénoncez cette attaque contre la liberté religieuse et les traditions nationales ... Et puis il y a peut-être une troisième solution ... qui consiste à dire que cela n'a rien à voir avec les droits civiques ... et tout à voir avec la folie obsessionnelle de l'Europe ... qui veut standardiser les comportements et les attitudes ... tout comme elle statue sur le transport du bétail et sur les règles de sécurité des nouvelles tondeuses .... Le crucifix ... ça ne regarde pas l'UE écrit le journaliste ... et ... alors que nous célébrons la chute du Mur de Berlin ... le moment est peut-être bien venu de se souvenir que les derniers Européens à avoir interdit toute présence de symboles religieux dans les écoles étaient les représentants des régimes communistes de l'Est. Il y a de quoi virer eurosceptique poursuit l'article ... Le scepticisme n'est pas synonyme d'une hostilité épidermique ... mais plutôt de vigilance ... une vigilance qui soupèse chaque nouvelle fonction ... la moindre nouvelle commission obscure ... ou directive opaque ... En 1990 ... Vaclav Havel a déclaré que tous les gouvernements ... même les régimes totalitaires étaient la responsabilité du peuple ... : "Nous sommes tous ... à des degrés divers ... responsables du fonctionnement de la machine totalitaire ... Aucun d'entre nous n'en est uniquement la victime ... Nous sommes donc tous également ses co-créateurs".

L'équipe
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......