LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

Fidel Castro s'en va? Vraiment?

5 min

onjour ali bonjour à tous, il est rare qu'un sujet fasse l'unanimité dans la presse européenne... mais ce matin c'est le cas... et l'évènement traité par tous les unes... c'est la retraite de Fidel Castro Une retraite qui n'est pas forcément à la une de la presse d'Amérique latine... et c'est la lecture d'el Tiempo en Colombie qui permet de le comprendre... dés le titre... mais vous croyez vraiment qu'il s'en va réellement le commandante? parce que contrairement à ce qu'espèrent ses opposants... le chef de la révolution cubaine n'est pas encore mort... il n'a pas été tué par un attentat ... il n'a pas non plus été renversé... il a tout juste dit qu'il ne se représenterait pas à la tête du conseil d'état et de l'assemblée nationale dimanche... ainsi écrit le journaliste colombien... contrairement aux pronostiques de ces 20 dernières années... il n'y aura pas de changement brutal à cuba... mais une douce transition décidée par Castro lui même... on peut attendre quelques ouvertures sans doute... mais peu finalement... car Castro reste le « lider maximo » derrière son exécutant de toujours... son frère Raul... il reste donc officieusement aux manettes de Cuba... malgré son âge et malgré sa maladie... et l'article conclut... encore une fois c'est un faux départ... une illusion Voilà un éclairage qui permet de mieux saisir le teneur des reportages de terrain publiés ce matin dans la presse européenne... des reportages qui s'étonnent de la réaction des cubains Surprise et scepticisme dans les rues de La Havane... titre l'Independent dont la Une est tonitruante "adieu Castro: Fidel est une relique d'un âge révolu et d'une révolution fossilisée" et le reportage raconte ... difficile pour les cubains d'imaginer la vie sans Fidel... d'ailleurs rares étaient ceux qui hier matin avaient appris la nouvelle avant d'aller travailler... Il a dit quoi? lance Armando en l'apprenant, avant d'ajouter... remarque c'est une évolution logique... depuis le temps qu'il est malade... Raul ne pouvait pas rester indéfiniment président par intérim... mais ne vous y trompez pas... Fidel restera aux manettes dans l'ombre Tout cela est savamment calculé... rajoute Alicia... parce que si Fidel n'est pas un grand économiste.... c'est un politique de géni... il annonce de sa retraite mais ce ne sont que des mots... tout va rester comme avant et du côté de Miami... la où vivent les exilés cubains... on retrouve ce même scepticisme s'étonne la BBC D'habitude si prolixes... si prompts à fustiger le Cuba de Castro... hier les opposants cubains étaient muets ou perplexes C'est un piège lance Humberto... Fidel ne se retirera jamais du jeu politique... c'est encore une nouvelle ruse destinée à tromper la communauté internationale pour obtenir la fin de l'embargo... et le pire... c'est qu'elle se laisse tromper... mais ici nous ne sommes pas dupes... vous vous attendiez sans doute à nous voir festoyer... pour cela attendez que Castro meure! voilà un scepticisme que l'on ne retrouve pas en Europe... en tout cas à en croire les titres la presse le départ de Fidel... lance le Financial Times il s'en va... préfère Pais en Espagne il renonce... titre le Soir en Belgique il lève le pied... dit le Spiegel en Allemagne il passe la main... explique le Temps en Suisse il nous fait ses adieux... renchérit la Repubblica en italie et c'est la fin d'une ère dans l'histoire cubaine... rajoute l'Irish Examiner... la fin d'un personnage haut en couleur qui a marqué son temps et a survécu à nombre de rivaux à nombre d'assassinats adieu Fidel, adieu camarade, adieu grande homme... titre la Pravda en Russie.... tu pars sûr du modèle que tu as créé... sûr de cette révolution que tu as instauré avec succès ... sûr de cet exemple d'humanité face au capitalisme financier triomphant et pour cela personne ne t'oubliera oui, enfin les familles des morts que tu as sur les bras ne t'oublieront pas non plus... rajoute le Diario de Noticias au Portugal... et l'histoire non plus ne va pas t'absoudre Car n'ayons pas peur des mots... aussi forts soient ils... résume el Pais... ce jour est historique... c'est le jour où la seconde révolution cubaine vient de commencer. Après 49 ans Fidel abandonne officiellement le pouvoir et c'est un geste fort qui ouvre une nouvelle étape politique dont la caractéristique majeure sera celle du changement quelque soit son rythme... la première grande réforme c'est cet adieu de Fidel et ça n'est pas rien... un adieu savamment préparé depuis 19 mois qu'il est malade et qu'il dirige le pays depuis son lit d'hôpital... oui, mais durant ces presque deux ans... le vent du changement a soufflé sur Cuba ... car depuis des années rien ne semblait bouger... mais depuis ce faux départ de Fidel... il a été demandé aux cubains ce qu'ils voulaient voir changer... une ouverture économique en priorité ! ont ils répondu... et c'est une demande contre laquelle Raul Castro ne peut plus aller... le chronomètre est lancé... conclut el Pais et l'Espagne doit jouer le rôle de médiateur qui est le sien... permettre l'ouverture du dialogue politique avec Cuba... aider à la transition... peut être vers l'alternative que représente le modèle de Chavez au Venezuela... c'est un devoir que nous devons rendre au cubains mais ne soyons pas trop optimistes ou trop naïfs... ce qu'il nous prépare c'est du castrisme sans Castro! Titre la une de la Vanguardia... sauf que comme tout le monde Fidel est mortel... rajoute le conservateur ABC toujours en Espagne... et c'est là le vrai changement...... il s'est ainsi euthanasié politiquement... croyant pouvoir par ce stratagème rester au pouvoir... mais il ne lui reste que quelques mois à vivre... et ça c'est le plus sûr garant de l'arrivée inévitable de la démocratie à cuba Oui c'est dans l'ordre des choses finalement... écrit l'éditorial de l'Independent... depuis le temps qu'il la prépare sa retraite à force de démission provisoire... abandon temporaire du pouvoir... apologie des jeunes chefs... en ce sens Raul Castro est certainement l'incontournable transition de Cuba... et la longue souffrance des cubains devra s'en accommoder mais seulement pendant des mois pas pendant une génération... tout simplement parce que la révolution de Castro s'appuyait sur une guerre froide qui n'est plus depuis longtemps C'est ainsi que cuba va sans doute opérer un retour rapide en 1989... titre le Times toujours en Grande Bretagne... parce que la jeunesse de La Havane a un sentiment fort de son isolation grâce à l'ouverture d'internet ... tout comme celle de Budapest en 89 avec la télé satellite... la retraite paisible de Castro pourrait donc ne pas être si paisible que ça... mais pour cela il faut que les Etats Unis s'engagent... pour libérer les cubains Et ça commence sans doute par lever l'embargo... écrit le Guardian... comme nous l'avons fait à la chute du mur... c'est une question de générosité... de bon sens aussi...car ce boycott n'a finalement pas touché Castro... en revanche il continue de faire souffrir les cubains Mais attention... il faut accueillir l'annonce de la retraite de Castro avec un optimisme discret... poursuit le Telegraph... quotidien conservateur britannique... attention à l'illusion de la transition démocratique... parce que si personne ne fait rien... Raul Castro continuera le travail de son frère... sa détermination à ne pas ternir l'héritage de la révolution cubaine ne doit certainement pas être prise à la légère ! C'est vrai qu'il reste des inconnus quand même rajoute el Periodico qui va dans le même sens... bien sûr il y a le réalisme qui fait dire qu'avec la mondialisation et malgré le soutien pétrolifère de Chavez... le castrisme sans Fidel ne peut pas survivre... mais Cuba nous a habitué aux surprises... et rien ne dit que le castrisme disparaitra dans l'histoire sans faire de bruit et sans faire de blessures

L'équipe
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......