LE DIRECT

Gaza : Israël mise au ban de la presse internationale.

5 min

Bonjour Ali bonjour à tous Des bombes dans le ciel... du feu... des gravats... et partout ces mêmes images qui reviennent Des hommes des femmes hurlant portant dans leur bras un enfant ensanglanté.... un nourrisson brûlé... une jeune fille défigurée... la page 4 du Guardian est particulièrement violente à regarder ce matin à l'image de ce que donne la presse du monde entier à voir...et partout ce titre revient... l'horreur à gaza, ce sont les civils innocents qui en payent le prix! alors que l'offensive terrestre a commencé raconte le site d'al Jazeera des centaines de civils ont été tués même si Israël affirme que ces civils ne sont pas sa cible mais que l'offensive vise à mettre fin aux tirs de rocket du Hamas N'empêche précise le site très riche en images sanguinolentes... le nombre de morts civiles dépasse les 500 ce matin... le nombre de blessés s'élève à au moins 2500 alors qu'à Gaza les hôpitaux manquent de tout ... et côté israélien on dénombre un mort et 49 blessés Des témoins ont confié à notre reporter que les soldats israéliens ont commencé des opérations maisons par maisons, là où tous les habitants se terrent c'est d'ailleurs le titre le l'Orient le Jour au Liban... qui raconte... Des palestiniens se terrent en tremblant dans Gaza après une nuit sans sommeil... d'autres s'éloignent de la zone frontalière par laquelle les chars israéliens sont entrés dans le territoire... dans la ville secouée par les bombardements incessants tout est fermé, les rues sont pratiquement vides « nous tremblons comme nos enfants confiait hier une femme dans l'une de ces files... et nous ne savons pas combien de temps ça va durer... c'est insupportable D'où les dizaines de familles palestiniennes qui fuient alors qu'en face à Sederot sans cesse visée par des tirs de rockets palestinien... les familles israéliennes elles se réjouissent de cette offensive terrestre... "Nous espérons que cela ramènera la paix et la silence dans toute la région" La paix.... le mot semblent presque déplacé face à ceux de tous les reportages et témoignages en provenance de Gaza que publie la presse internationale des reportages qui s'appuient sur des bribes de téléphone... parce qu'Israël a interdit à la presse internationale de faire son travail sur place... Israël aurait donc peur de la vérité ? s'insurge un spécialiste de l'Independent.... la dernière fois qu'elle a joué ce jeu de censure vieux comme le monde... de vouloir museler les reporters et les caméras .. . souvenez vous c'était pour le massacre de Jenin en 2000... alors les palestiniens avaient grossi les faits et la tâche était restée à jamais... D'ailleurs cette guerre des média a déjà commencé... renchérit le Temps en Suisse... via internet la radio et surtout le téléphone ; israéliens et palestiniens se livrent à une guerre d'images sans merci... Alors les reporters du monde entier s'en sortent souvent grâce à leurs contacts par téléphone... C'est l'enfer... titre el Pais en Espagne comme son confrère del Commercio au Pérou et les articles citent les mots des survivants de l'attaque du week end... « c'est terrible nous avons tous peur... nous dormons un peu le jour parce que la nuit on ne peut pas dormir » ... répètent tous ceux que le journal a réussi à joindre... et la nuit on gèle parce qu'il n'y a plus d'électricité... on a plus rien à manger... et nos blessés on les garde chez nous... on s'improvise médecin parce qu'à l'hôpital il n'y a plus ni place ni rien! la ville de Gaza est morte... les avions et les hélicoptères la survolait déjà 24h sur 24... ils balancent des bombes sans même nous prévenir... la nuit on se dépêche d'aller récupérer les blessés... on voit des scènes horribles... des ambulances qui sautent... j'ai vu mourir une famille entière sous mes yeux... la mère et ses trois enfants... et vous savez le pire... le pire c'est qu'avec toute cette horreur nos enfants sont maintenant convaincus que la violence est l'unique solution » non non le pire rajoute la presse iranienne comme l'exclusivité du Times de Londres ce matin... le pire... c'est qu'Israël utilise des bombes au phosphore pourtant interdites parce qu'elle brûlent les civils... c'est contraire à tous les accords internationaux... mais depuis quand Israël se soucie t elle des accords internationaux ? rajoute le Téhéran times vous l'entendez Israël est donc au banc de la presse du monde entier... même la presse américaine se fait de plus en plus critique... le New York Times en tête ce matin.... et voilà bien ce qui inquiète le plus le journal israélien e gauche Haaretz qui contrairement à ses confrères du Jerusalem Post ou de Yediot Aharonot ne se contente pas ce matin de faire sa une sur la mort du soldat israélien ni de rappeler comme le Jerusalem Post que les soutiens internationaux d'Israël sont toujours très forts... parce qu'explique le journal... chacun sait qu'à la fin cette guerre est une guerre morale et de citer les mots du philosophie Edmund Burke... « tout ce qu'il faut pour faire triompher le mal c'est que les hommes de biens choisissent de ne rien faire »... ne rien faire c'est laisser libre champs au Hamas et les pacifistes les plus intelligents le savent bien... cette opération est indispensable... Vraiment ? répond Haaretz avec une ironie amère... alors réfléchissons sur cette légende... c'est l'histoire d'un prof de math qui demande à ses élèves de lui construire un oléoduc pour transporter du sang... chacun d'entre eux s'y met et y va de ses calculs les plus compliqués... vous avez tous faux ... leur répond leur prof... car aucun d'entre vous ne s'est posée la question de base indispensable... un oléoduc pour quoi faire ? pour transporter quel sang ? pourquoi tout simplement ?... et bien ajoute Haaretz... avec cette opération de Gaza c'est la même chose... comment se fait il que personne ne pose cette question... quel sang sommes nous en train de verser et pourquoi?... c'est à croire que tout est légitime et moral et permis... et pourtant les cadavres de civils sont là pour dire exactement tout le contraire... les voix des politiques, des juristes, des poètes, des média se taisent... et pourtant nous sommes en train d'emplir un oléoduc du sang d'innocents... la tâche restera sans doute longtemps sur l'histoire d'Israël et les titre de la presse arabe ne démentent pas... Crimes de guerre à Gaza lance la une de la Nouvelle République en Algérie alors qu'el Watan lui préfère acharnée Israël provoque un véritable carnage et la Liberté préfère silence on massacre Gaza saigne et le monde se tait lance aussi al arahm hebdo en Egypte Solidarité indéfectible avec les palestiniens ! rajoute La Presse en Tunisie Dans la presse du monde entier l'inquiétude est palpable à l'image de ce titre du Times... la stupidité d'Israël me brise le coeur car « le chaudron de Gaza » présente un énorme risque... rajoute Kurier en Autriche... ce risque répètent tous les journaux c'est une sale guerre dit la Gazeta Wyborcza en Pologne ...longue sans fin prévient le Corriere della Serra en Italie... et qui va nourrir un génération Al Quaïda continue le Taguezeitung en Allemagne ....un piège sans victoire ni défaite pour personne... continue le Guardian en Grande Bretagne... l'administration d'Olmert prend donc un pari très risqué... termine le Yomiuri Shimbun au Japon en ignorant les appels internationaux au cessez le feu... car il faut arriver à un cessez le feu... clament tous les éditorialistes... et que chacun des partis comprennent que la réponse militaire n'est absolument pas la bonne solution sinon un cercle vicieux... explique le Times... sauf qu'il faudrait les convaincre... écrit le journal britannique qui comme tous ses confrères se lamente sur l'inaptitude de l'Europe dans cette entreprise... ce sont les armes qui ont gagné et non la diplomatie.. résume la BBC... alors que ses confrères allemands de la Deutsche Welle regrettent la désunion de l'UE... faire de la Turquie un médiateur aurait été judicieux au lieu de laisser faire l'opportunisme d'un Nicolas Sarkozy qui souffle le chaud et le froid... accusant la Hamas d'un côté et Israël de l'autre... les chances d'arriver à quoi que ce soit en Egypte aujourd'hui sont bien minces... et une fois encore toutes les attentes se tournent vers Obama qui trouble par son mutisme! Bonne journée

L'équipe

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......