LE DIRECT

Gaza s'enfonce en enfer.

5 min

Bonjour Ali bonjour à tous "D'abord il y a eu une explosion dans la rue d'à côté. Et puis tout de suite le sifflement strident d'un coup de feu. Un tir ...un seul... une simple balle perçant le ciel de la maison d'Abu Saif... c'était samedi vers 4 heures de l'après midi... il s'est précipité au premier étage pour retrouver sa fille de 12 ans étendue par terre... Dans la poitrine de Safa un petit trou ... là où la balle est entrée... et dans son dos un autre petit trou... là où la balle est sortie... "J'ai mal... je ne peux plus respirer" dit elle a son père qui tente tant bien que mal de refermer sa blessure... parce que dans la bande de Gaza où les combat font rage, il n'y a plus aucun espoir de trouver un médecin "papa arrête d'appuyer sur mon coeur"... souffle finalement la petite fille à son père qui ne fait plus que lui caresser doucement les cheveux... elle aura mis 3 heures à mourir!" Voilà ce qu'écrit le Guardian sur sa Une ce matin... une première page qui comme de nombreux autres journaux internationaux se concentre sur l'offensive israélienne à Gaza... et qui incrimine lourdement Israël Mais le brouillard de la guerre n'a rien de nouveau... se défend le Jerusalem Post... et le champ de bataille, aussi horrible et confus soit il... ne doit pas faire oublier l'essentiel... Israël se bat pour mettre un terme aux bombardements terroristes incessants qui détruisent ses villes... c'est une évidence pour tous les israéliens parce qu'ils sont directement concernés... en revanche lorsque l'on regarde d'ailleurs... on ne voit que la souffrance des palestiniens... l'ONU d'ailleurs ne cesse de le répéter... les enfants palestiniens sont les premières victimes... mais que dire des enfants israéliens qui tombent eux aussi sous les tirs de roquette palestiniens?... le problème écrit l'éditorialiste israélien ... c'est que le destin de cette guerre n'est pas entre les mains des populations concernées mais entre les mains de puissances internationales qui ne font que répéter sans cesse les erreurs du passé et qui ne savent que nourrir l'escalade de la violence... or cette escalade est certainement alimentée par le Hamas, dit encore le journal... qui on le sait, instrumentalise la souffrance de son propre peuple pour obtenir une reconnaissance internationale!... c'est cela qu'il faut condamner conclut l'article... s'il l'on veut obtenir la paix dans la région ... la communauté internationale doit avant tout cesser de fermer les yeux sur ces armes, souvent d'origine américaine, que l'Egypte livre aux terroristes palestiniens reste que cette nouvelle opération israélienne qui dure depuis mercredi dernier doit également être clairement définie... nuance Haaretz à Jérusalem... est ce une opération ciblée qui vise à calmer l'opinion publique israélienne ou bien sommes nous en train de créer un nouveau contexte militaire sur le terrain, sommes nous en train de relancer une guerre de grande envergure? Quelque soit la réponse... nous nous orientons certainement vers d'amères déceptions... car l'opération quelque soit sa définition ne règlera en rien l'insécurité des israéliens L'impasse... cette idée se retrouve dans tous les commentaires européens... car s'il y a une victime commune entre palestiniens et israéliens titre le Corriere della Serra en Italie... c'est bien une fois encore le processus de paix... et le problème c'est que tout le monde s'enfonce dans cette tragédie Israël qui tente vainement de se justifier... le Hamas qui ne convainc plus avec sa bannière de victime... Consolezza Rice, qui voudrait raviver le consensus d'Annapolis et qui s'attèle à une mission impossible et le reste de la communauté internationale qui ne sait une fois encore que "regretter" ces violences et c'est vrai que des Nations Unies au Saint Siège ... de l'Union Européenne aux Etats Unis... tout le monde se dit alarmé par l'offensive israélienne à Gaza... continue la Vanguardia en Espagne... alarmée par la centaine de morts... dont de nombreux civils et de trop nombreux enfants... on pourrait dire que c'est une redite de la longue et cruelle histoire du conflit israélo-palestinien, mais cette attaque la plus meurtrière depuis l'intifada de 2000 est plus grave encore... parce qu'elle dépasse largement les frontières... ainsi de nombreux pays arabes ont été prompts à dénoncer une « nouvelle Shoa » alors qu'Ehud Olmert tentait d'assurer son pouvoir en surfant sur les désirs des franges les plus radicales de son électorat... c'est la preuve dit le journal que le bout du tunnel entraperçu il y a seulement 4 mois à Annapolis vient une fois de plus de sombrer sous les décombres de Gaza... de quoi alimenter cette fausse évidence qui veut que la Paix soit impossible entre Israël et la Palestine... une fausse excuse qui a la peau dure et qui est la première cause de toutes ces violences au Proche Orient. parce que cette violence aveugle s'autoalimente... prévient son confrère espagnol d'ABC... Israël a beau parler d'autodéfense... en attendant elle ne fait que pousser à bout les palestiniens qui vivent déjà dans des conditions infernales ... et qui chaque fois aspirent de moins en moins à la paix et craignent de moins en moins la violence alors il ne reste plus que la douleur et la mort en terre sainte rajoute el Pais Et c'est encore une fois le peuple qui trinque ! titre le Guardian voilà des dirigeants politique débiles et leurs électeurs qui payent le prix fort de leur faiblesse... le danger c'est que la solution de la partition en un double état est en train de se muer au sein des populations en une volonté de voir émerger un seul état... en passant par une guerre civile de grande envergure... mais Israël doit comprendre d'urgence qu'elle n'arrivera jamais à effacer le Hamas de la Palestine et que de telles actions au contraire ne font que l'alimenter D'autant poursuit le Guardian que d'après un récent sondage paru dans Haaretz 64% des israéliens sont favorables à une trêve négociée avec le Hamas... alors c'est aux gouvernements des deux peuples de ne pas aller contre leurs électeurs... la seule solution c'est le cessez le feu et le retrait immédiat de Gaza... la trêve plutôt que le bain de sang alors conclut l'Independent comme d'ailleurs le Telegraph... il faut renouveler d'urgence les stratégies politiques de part et d'autre... et cela passe sans aucun doute par un renouvellement politique tant en Israël qu'à la tête de l'autorité palestinienne... il s'agit d'avoir des chefs d'état qui oeuvrent avant tout pour le bien de leur peuple et non pas pour leur pouvoir personnel... et pour cela il faut aussi renouveler la stratégie internationale... rajoute l'Independent... plus personne ne peut ignorer le cauchemar de Gaza... on l'a dit à Annapolis la paix au proche orient passe par une solution pour Gaza... or jusque là le rejet aveugle du Hamas, sous prétexte de lutte internationale contre le terrorisme a empêché tout règlement... espérons que le remplaçant du président Bush à la Maison Blanche aura plus de clairvoyance!

L'équipe

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......