LE DIRECT

Gaza : un chiffre, une photo, un visage

5 min

Bonjour, Un chiffre, une photo, un visage... Un chiffre, 1000 morts dans la bande de Gaza, alors que débute aujourd'hui le 20ème jour de l'offensive israélienne... Comme toujours, la symbolique absurde des chiffres... 1000 morts en 20 jours, comme pour dire que l'insupportable a été franchi... Une photo, celle du plus grand cimetière de Gaza, bombardé par l'armée israélienne... des palestiniens dans les décombres, rassemblant les restes de leurs proches dans les gravats des sépultures... Un visage, une image figée, hors du temps... une photo atemporelle plaquée sur une voix, celle d'Oussama Ben Laden qui réapparaît pour appeler au Jihad contre Israël... Ce sont les trois grands titres de la presse internationale ce matin... Une presse qui bruit pourtant de rumeurs de cessez-le-feu... qui ne demande presque qu'à y croire... "Des espoirs de cessez-le-feu alors que le Hamas répond au plan de paix égyptien" titre le Guardian... "Le Hamas réitère ses conditions pour accepter un cessez-le-feu" titre pour sa part la Vanguardia... Ces conditions... ce sont une première trève humanitaire de trois jour, le retrait des troupes israéliennes de la bande de Gaza en 48h, et le déploiement d'observateurs internationaux sous contrôle de la Turquie... Mais ces termes... cette avancée vers une hypothétique fin des hostilités, si la presse veut y croire... de nombreux doutes demeurent... Il y a d'abord ce chiffre... ces 1000 civils tués... C'est ce que retient le site d'Al Jazeera... "La Guerre de Gaza continue de faire rage, alors que le nombre de morts dépasse les mille"... La chaine qatariote est beaucoup moins optimiste sur l'avancée des négociations... "Les efforts diplomatiques pour aboutir à un cessez-le-feu n'amènent que de piètres résultats" peut-on lire... alors que la crise humanitaire continue elle d'empirer, et que les Nations Unies rapportent que les hopitaux gazaouis sont au bord de la rupture, incapables de gérer l'afflux continu de blessés... Pour le quotidien espagnol El Pais, qui rapporte en détail les conditions posées par le Hamas pour un cessez-le-feu... la faute, la lourde responsabilité de la durée de ce conflit repose sur les épaules d'Ehud Olmert... "Le seul premier ministre qui a déclenché deux guerres sous son mandat - dont celle avec le Liban en 2006 - et qui n'est pourtant pas candidat à sa réélection"... El Pais très sévère avec Olmert, relate les efforts, l'insistance du ministre de la Défense Ehud Barrack pour interrompre l'offensive, pour aboutir à une trève... Et qui explique cet acharnement par la volonté du Premier Ministre sortant de faire oublier son échec lors du conflit précédent au Liban... et sa gestion calamiteuse de la guerre contre le Hezbollah... alors que de nombreux experts militaires assurent que la fin des hostilités contre Gaza est toute proche, explique le journaliste. Imminente la trève... difficile à dire... Nous parlions ici même en tout début de semaine de l'extension du conflit israélo-palestinien à la rue... le site de la BBC constate aujourd'hui son extension au web... "Une guerre de propagande" est menée, et pas seulement une guerre d'opinion... L'article rapporte bien sûr la radicalisation des groupes de soutien aux deux causes, sur les sites de réseaux sociaux comme facebook... mais aussi des attaques en bonne et due forme contre des sites institutionnels... Des hackers pro-palestiniens ont ainsi piraté le site de l'Assemblée parlementaire de l'OTAN, ou encore un site de l'armée américaine... en remplaçant leur page d'accueil par la photo d'un enfant palestinien qui jette une pierre sur un tank israélien... photo accompagnée de slogans islamistes... Et c'est précisément en cette période trouble, aux frontières d'un accord de cessez-le-feu que réapparaît la voix d'Ousama Ben Laden... le leader d'Al Qaïda a diffusé hier un message audio de 22 minutes.. message qui s'est répandu comme une traînée de poudre sur les réseaux webs islamistes... "Ben Laden appelle au Jihad pour Gaza"... c'est à lire dans à peu près tous les grands titres de la presse internationale... Pas grand chose de neuf dans le discours de l'ennemi public numéro 1... si ce n'est que le message est daté du mois islamique en cours... et que si la voix n'a pas été clairement identifiée... la Maison Blanche estime que cet enregistrement n'a d'autre fonction que de lever des fonds pour l'organisation terroriste et prouve l'isolement de son leader. Alors quel avenir pour Israël... quel avenir pour le peuple palestinien... Le Financial Times est pessimiste... non pas sur l'issue immédiate du conflit... mais sur ses répercussions à long terme dans l'opinion internationale, et particulièrement dans le monde musulman... "Gaza est réduite à la Somalie peut-on lire, mais le Hamas est toujours là, et devient chaque jour plus populaire"... Que dire alors des arabes israéliens... déchirés par le conflit... c'est un reportage à lire sur le site de la BBC... 20% de la population de l'Etat hébreu est arabe rappelle le reporter, qui a assisté à une manifestation de soutien au peuple de Gaza, à Haïfa... "Le Hamas se bat pour le peuple palestinien raconte un manifestant... je ne soutiens pas tout ce qu'ils font... mais je soutiens leur lutte" C'est une rupture radicale que d'entendre ce type d'opinion criée dans des rues israéliennes commente le journaliste... Qui conclut son article par la témoignage d'une mère de famille... "Je ne peux plus promettre à mes enfants qu'ils grandiront dans une société démocratique... Tous les arabes sont vus comme des ennemis... Il n'y a plus de confiance... Tout ce que je vois, c'est un horizon bien sombre devant nous... et je ne sais pas où ça va nous conduire". Bonne journée.

L'équipe

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......