LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

Iran, L'enfer

5 min

118 jours en enfer ... C'est sous ce titre ... que le journaliste irano-canadien Maziar Bahari a choisi de raconter cette semaine ... dans les pages du magazine NEWSWEEK ... l'enfer de sa captivité à la prison d'Evin en Iran ... Bienvenue à Abou Ghraïb ... Guantanamo ... enfin tout ce que vous autres américains avez l'habitude de construire ... m'a-t-on lancé dès mon arrivée ... Je ne suis pas américain mon frère ... lui ais-je répondu ... avec un sourire ... Tu travailles pour eux ... ? Alors c'est pareil a-t-il tranché avant d'ajouter ... mais ne t'inquiètes pas ... c'est pas si mal ici. Le Coran dit que l'une des pires punitions que Dieu peut infliger aux pécheurs est de leur construire une tombe trop petite ... Ma cellule ... trop petite ... ressemblait justement à une tombe ... Sur les murs des phrases étaient écrites à la main ... Trois d'entre elles ressortaient plus grosses que les autres ... Dieu ... ai pitié de moi ... Dieu ... aide moi ... Dieu ... accepte mon repentir ... Le matin de ma confession ... je me souviens m'être levé (... musique ...) avec une chanson de Leonard Cohen dans la tête ... Le Partisan ... (... musique ...) Quand ils eurent traversé en masse la rivière ... Ils me demandèrent de capituler ... Mais je ne pouvais pas faire ça ... J'ai pris mon arme ... et j'ai disparu ... Mon père ... écrit Maziar Bahari ... a passé quatre ans enfermé derrière des barreaux sous le régime du Shah ... Il n'a jamais demandé pardon ... ni confessé de mensonges pour obtenir sa libération ... Alors qu'aurait-il pensé de son fils s'excusant auprès du Guide Suprême ... A la prison d'Evin ... Maziar Bahari dit avoir été injurié ... giflé ... frappé ... fouetté ... On lui reprochait d'avoir fait de l'espionnage au profit des services de renseignements américains ... britanniques et israéliens ... la CIA ... le MI6 ... le Mossad ... Après 118 jours ... 12 heures ... et 54 minutes ... il sera finalement libéré ... La veille de quitter le pays ... son bourreau a tenu à lui glisser ces mots ... N'oublie jamais que les Gardiens de la Révolution peuvent te retrouver ... où que tu sois. Mercredi dernier ... THE NEW YORK TIMES titrait encore ... l'Iran punit son peuple ... Le président illégitime Mahmoud Ahmadinejad ne reculera devant rien pour étouffer l'opposition ... écrivait alors l'éditorialiste américain ... 24 heures plus tard ... hier ... le gouvernement norvégien dénonçait une nouvelle initiative choquante ... sans précédent ... dans l'histoire du Prix Nobel de la Paix ... Les autorités iraniennes ont tout simplement ... confisqué la médaille et le diplôme obtenus par Shirin Ebadi lors de la remise de sa prestigieuse récompense à Oslo en 2003 ... Les symboles du Nobel ainsi que d'autre effets auraient été retirés d'un coffre fort dans lesquels ils étaient entreposés. Une nouvelle fois ... écrit THE GUARDIAN de Londres ... cette saisie prouve ... s'il fallait encore s'en convaincre ... la détermination de Téhéran de s'attaquer violemment à quiconque est aujourd'hui considéré comme résistant ... Déjà ... en décembre 2008 rappel son confrère du LOS ANGELES TIMES ... la police iranienne avait fermé les bureaux du Cercle des défenseurs des droits de l'homme dirigé par Shirin Ebadi ... marquant de fait un durcissement de la politique envers les défenseurs des droits de l'homme ... L'intimidation et le harcèlement de la part des autorités font désormais partie du quotidien pour l'ex prix Nobel de la Paix ... Et le journal américain de préciser que sa maison a déjà été vandalisée par des groupes extrémistes proches du pouvoir ... Le pouvoir lui réclame également 410 000 dollars de taxe en raison du prix qu'elle a reçu ... comme si la somme allouée à la lauréate était imposable ... Un mensonge précise THE TIMES ... Alors bien entendu ... la confiscation de ses biens semble bien peu de choses au regard de la campagne menée par les autorités pour la réduire au silence ... Elle ne compte plus les menaces de morts ... Et il y a quelques semaines ... son mari a lui été arrêté à Téhéran et sévèrement battu ... Son salaire et son compte en banque ont également été gelés ... Alors j'ai bien essayé de faire valoir mes droits insiste Shirin Ebadi ... toujours dans les colonnes du journal britannique ... mais aucun juge n'a osé recevoir ma plainte ... Peu importe ... Je continuerai à me battre dit-elle contre la brutalité de ce régime ... contre les assassinats ... les enfermements ... les actes de torture ... les procès factices ... et les aveux obtenus sous la contrainte ... Elle envisage même de retourner en Iran ... bientôt dit-elle ... et ce malgré le risque d'être arrêté à l'aéroport ... Si elle n'est pas emprisonnée ... elle se battra pour toutes les familles des victimes de la répression lors des élections de l'été dernier. Alors je vous le disais ... la confiscation de cette médaille est une première dans l'histoire du prix Nobel ... Depuis 1901 précise THE TIMES ... 120 lauréats ont été récompensés ... mais ... seul l'Iran jusqu'à présent figure au palmarès des régimes ayant confisqué les symboles d'un prix Nobel ... A si ... un seul régime peut en effet concurrencer l'Iran ... En 1936 ... Karl von Ossietzky journaliste et pacifiste avait reçu le Prix Nobel de la paix ... Mais son gouvernement à l'époque lui avait interdit de se rendre en Norvège pour le recevoir ... Son gouvernement ... autrement-dit ... le régime nazi ... d'Adolf Hitler lequel refusera par la suite à tout citoyen allemand le droit d'être distingué par le Nobel.

L'équipe
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......