LE DIRECT

La grande peur européenne.

5 min

Bonjour Ali bonjour à tous Nous ne sommes pas les seuls à avoir très peur. L'Histoire est pleine d'exemples de sociétés paralysées par la peur, poursuivies par des cauchemars. ... Paradoxalement, nos sociétés, du moins de ce côté ci du globe, sont les plus sûres de toute l'histoire.... et pourtant, la peur continue de grandir.... car chaque fois qu'on gagne on pense déjà à une possible perte. ...cette vague de peur a déferlé dans le discours public à tel point que l'association politique-peur caractérise le climat intellectuel actuel.... Les partis de droite en ont tiré profit, essentiellement en Amérique et en Italie. Bush a construit sa carrière sur le fantôme du terrorisme et Berlusconi aujourd'hui n'a pas hésité à utiliser à son avantage le frisson de peur qui est passé sur le pays.... La capacité à prêter une voix à la peur italienne a donc permis à la droite de devenir un parti populaire qui s'enracine sous la forme d'un blocus social et culturel, et face auquel la gauche semble impuissante.... pourtant il est temps qu'elle comprenne sa mission... et qu'une gauche de l'espoir fasse face à l'axe de la peur de la droite... il en va de nos libertés et de notre ouverture Ainsi parle le quotidien italien la Repubblica en Italie qui comme de nombreux journaux ce matin... s'inquiète et c'est paradoxal du grand retour de Berlusconi... mais qu'est ce qu'il a encore fait... allez vous me dire et bien il s'est encore attaqué aux juges... qu'il a qualifié hier de métastases de la démocratie devant les sifflets de son auditoire... raconte el Pais en Espagne et ce alors même que le sénat vient d'adopter une loi qui reporte à un an tous les procès dont les charges prévoit au moins 10 ans de prison et que le parlement italien est sur le point d'adopter un texte qui assure l'immunité aux 4 plus hautes charges de l'Etat à savoir le président de la république les présidents du sénat et de la chambre des députés ....et bien sûr le chef du gouvernement Alors décidément la guerre ouverte entre Silvio Berlusconi et les magistrats italiens s'envenime chaque jour un peu plus ...écrit le quotidien de Madrid... car face aux accusations de Berlusconi les juges considèrent que la loi passée lundi au Sénat est inconstitutionnelle car c'est une amnistie occulte du premier ministre... Berlusconi se dit la proie de la persécution de juges politisés...et prétend avoir été contraint de dépenser déjà 174 millions d'euros pour défendre son innocence... car précise l'article depuis des années il est poursuivi dans de nombreux procès pour corruption il a été reconnu coupable une fois mais le jugement a été invalidé en appel... aujourd'hui il devrait comparaitre devant la coure de Milan... toujours pour corruption sauf conclut el Pais que la nouvelle loi passée lundi reporte le jugement d'au moins un an oh non pas encore... comment alors le Financial Times il n'est pas au pouvoir depuis 50 jours que l'on a déjà l'impression d'avoir fait marche arrière dans le temps... dans le même mauvais film vous vous souvenez quand le leader de Forza Italia a pris la tête de l'Italie entre 2001 et 2006 et qu'il a passé bien plus de temps à légiférer pour protéger ses propres intérêts que pour développer l'économie de son pays... et nous voilà dans le même scénario... un scénario impensable dans la plupart des pays européens, et un scénario que la coure suprême italienne avait déjà retoqué en 2004... Mais Berlusconi n'a pas peur lui... il retente sa chance alors que l'Italie s'enfonce encore dans la crise économique La voilà l'offensive Silvio... écrit la Stampa en Italie Une offensive qui fait craindre une désorganisation encore plus grande de notre système judiciaire... car enfin... comment gérer le report des procès de plus de 10 ans sans heurts? se lamente le quotidien qui s'interroge sur le rôle du président de la république... normalement c'est le garant de l'équilibre de la démocratie... si l'un des pouvoirs veut en enterrer un autre il doit statuer... mais aujourd'hui le palais présidentiel n'est plus bon qu'à lancer des bouteilles à la mer comme un « naufragé » devant la force de la « machine Berlusconi » c'est le prix de la rupture que nous sommes en train de payer... continue le Corriere della serra... nous n'avons plus d'opposition et c'est de cela surtout dont la démocratie souffre... car rien ne sert comme c'est le cas en Italie, de diaboliser Berlusconi et son équipe ... il s'agirait de démonter point par point ses dossiers avec des arguments concrets et convainquants... il faut arrêter de penser Berlusconi comme « une anomalie inacceptable »... il est l'émanation du vote italien... écrit le Corriere della serra... il est temps que nos politiques le comprennent et qu'ils voient surtout combien la société italienne est divisée entre les pour et les contre Berlusconi... c'est une véritable « guerre civile froide » que nous traversons dans laquelle une partie des électeurs déteste absolument l'autre... une guerre civile larvée conclut l'article et qui menace notre démocratie... une guerre civile larvée que l'on peut retrouver à bien des égards dans d'autres pays européens et qui est peut être la cause de cette grande peur que traverse aussi l'Europe Relance 1 et oui car la peur... c'est aussi ce qui anime la presse britannique ce matin cécile Oui la presse britannique qui ce matin a peur pour ses enfants... un quart des adultes nous dit le Daily Telegraph sont sous la menace d'un test anti pédophile... ce sont de nombreux professionnels, qui travaillent avec les jeunes ... le gouvernement prévoit que 11 millions et demi de personnes seront fichées et feront l'objet d'une enquête avant de pouvoir travailler avec des enfants de moins de 16 ans une véritable psychose de la protection de l'enfance s'empare de notre pays....commente le journal... les activité pour la jeunesse sont de plus en réduites, faute de volontaires pour les encadrer... et même les parents ordinaires sont montrés du doigt... pour avoir embrasser leur enfant à la sortie de l'école ou parce qu'un père emmène sa fille seul à la piscine C'est très grave ...dit un sociologue interrogé par le journal parce que non seulement cela sape l'autorité parentale mais dans notre société déjà divisée... cela ajoute une division de plus.... cette fois entre générations... autant qu'une horrible atmosphère de suspicion... à terme c'est la confiance qui en prend encore un coup conclut le Telegraph... or la confiance est la base de toute vie collective et sociale et c'est bien aussi ce qui inquiète également le Guardian qui publie ce matin une mise en garde sous ce titre... vive la différence ( en français dans le texte) parce que cette nouvelle règle qui prend effet dés le mois d'octobre veut dire la fin des voyages scolaires non encadrés... la fin du rite de passage de tout adolescent britannique... à savoir ... la mort du très traditionnel échange linguistique avec la France C'est vrai témoigne Sara... mon échange avec une famille à Rennes m'a laissé quelques souvenir un peu bizarres... notamment parce que les scènes érotiques n'étaient pas bannies de la télévision à heure de grande audience... mais je n'en suis pas sortie traumatisés... au contraire dit un autre... les français ne mangent pas de poisson pané l'heure du thé et portent des pulls en col V sans se sentir ridicules... ça permet de voir et de comprendre les différences... et puis c'est un rite initiatique à l'âge adulte se souviens encore ce dernier... c'est en France que j'ai fumé ma première cigarette, roulé ma première pelle (ah les françaises) et bu mon premier verre de vin alors conclut le Guardian surtout ne touchons pas à cette institution... on ne doit pas en avoir peur elle est au contraire l'un des fondements de la construction de notre Union Européenne... le meilleur rempart à la grande peur européenne!

L'équipe

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......