LE DIRECT

La grippe aviaire s'accélère/ des café-lumières contre le blues de janvier.

5 min

Bonjour, H5N1... le terme s'affiche partout sur les pages de la presse européenne aujourd'hui... avec divers degrés de panique... Dans la presse francophone... il s'agit surtout de faits... « Une nouvelle étape » titre sobrement le Temps en Suisse... les victimes de la grippe aviaire se multiplient en Turquie... le virus a traversé le Bosphore mais l'organisation mondiale de la santé se veut rassurante... La prise en charge de la crise à Ankara est bonne dit on officiellement ». Même son cloche chez son confrère belge du Soir en Ligne « les experts ont les yeux rivés sur ces nouveaux cas... ils craignent toujours que le virus ne mute... mais pour l'instant la transmission ne se fait que par contact direct avec les oiseaux ». Plus alarmistes les journaux britanniques " l'Europe en alerte face au chiffres croissants de la grippe aviaire" titre le Times qui consacre son dossier au sujet ce matin ; avec pour l'ouvrir, un graphique en grand : "comment lutter contre le virus"... et sur la carte le nombre de foyers de grippe aviaire dans le monde, le nombre de décès officiels 77 et le nombre de cas humains 157... et l'article rajoute « hier l'importation de plumes d'oiseaux en provenance de tous les pays voisins de la Turquie a été bannis dans l'Union, quant au ministère de la santé britannique il continue a stocker du Tamiflu afin d'avoir assez d'antiviral pour traiter 25% de la population dès le mois d'août! » Suit un reportage en Turquie, où "une équipe de 20 personnes arpente les exploitations et surtout les habitations de particuliers à la recherche des volailles dont le triste destin les conduit à la chambre à gaz municipales, pour celles qui sont attrapées dit le journal... et tous les propriétaires ne sont pas toujours co-opératifs " « s'ils veulent mes poulets alors ils n'ont qu'à les payer ! » dit l'un d'eux... « Tu veux donc voir tes enfants mourir? » répond l'homme en combinaison... et notre confrère raconte la paniques des habitants d'Ankara ce week-end lorsqu'ils ont appris que la maladie avait atteint la capitale ... Mais le problème réside dans les campagne explique les experts de la santé du pays... le seul moyen d'arrêter la contagion est presque impossible à mettre en place... l'élevage désordonné est ancré dans le mode de vie des turcs... les volailles côtoient les humains de près dans les jardins les rues et même les maisons... une pratique très répandue également dans les banlieues des grandes villes... Alors le gouvernement a décidé de frapper fort... communiquant largement sur les dangers que représentent ces oiseaux via des déclarations et des reportages chocs dans la presse ou à la télévision ... à tel point conclut le Times, que maintenant la population est littéralement terrifiée à la vue d'un oiseau....et de livrer cette anecdote dans la ville de Sakarya; un immeuble entier a été évacué dans la panique après qu'un canard a été localisé dans la cage d'escalier ». Et dans les pages du journal turc Hurriets, la grippe aviaire est partout, et les chiffres plus importants que ceux donnés, officiellement par l'organisation mondiale de la santé... « 21 personnes auraient été testées positives à Istanbul dit l'article...de quoi faire peur dans une ville qui compte 15 millions d'habitants »... « Des centaine de personnes sont probablement infectées mais pas encore diagnostiquées lance le Guardian... parce que leur symptômes sont trop faibles, et que peut être une partie de la population a déjà développé une forme de résistance au virus... mais rajoute l'article les experts considèrent quant même que le virus se transmet plus vite que prévu... c'est ce qui ressort dit le journal d'une enquête menée au Vietnam auprès de 45 mille personnes... et de citer Peter Dunnill, l'un des spécialistes de cette étude... « Peut être la Turquie a elle aussi développé une forme de résistance au H5N1 ... mais en Grande Bretagne ça ne peut pas être le cas, parce que nous n'avons pas été assez exposés, et ça c'est vraiment inquiétant ». » Et puis « les chiffres sont trop fluctuants pour être honnêtes lance el Pais en Espagne ... d'autant que la Chine annonce ce matin un huitième cas; il s'agit d'un enfant de 6 ans qui jouait avec des volailles dans la province du Hunan... et le journal précise ... le ministère de la santé verse 2 millions d'euros à l'OMS pour qu'elle puisse renforcer les système de contrôle face à ce virus... dans les pays d'Afrique et en Asie » Au chapitre de "rassurez vous" le Telegraph publie pour sa part cette information... "des scientifiques britanniques seraient sur le point de définir avec précision la séquence génétique du virus de la grippe aviaire turque, ce qui permettrait de savoir d'où il vient ... s'il résiste aux traitement existant et à terme s'il peut être à l'origine d'une pandémie.. " c'est incroyable dit l'un des chercheurs du North Hospital de Londres à l'origine de ces travaux... il nous reste quelques tests à faire et nous saurons si le virus a déjà muté ou non!" et d'un point de vue plus sociologique mais toujours aussi optimiste le Times publie ce matin l'analyse de Norman Stone professeur à l'université d'Istanbul "cette crise est intéressante parce qu'elle montre bien combien la Turquie marche à deux vitesse... il est facile bien sûr de montrer à la télévision des images d'une Turquie du tiers monde... et l'actuel fête du sacrifice où l'on verra des centaines de moutons égorgés... n'est pas pour améliorer cette image... Seulement la Turquie ça n'est pas que ça !... la Turquie dit Norman Stone c'est un savant mélange de tradition et de modernité... de filles en tenue musulmane arborant leur téléphone mobile dernier cris... il ne faut pas oublier que la Turquie comme le japon a été le seul pays non occidental à s'adapter seul au monde actuel... la Turquie rajoute le professeur saura donc faire face à ces problèmes médicaux, d'abord par tradition mais surtout via une part non négligeable de sa population qui a quitté les campagnes pour faire sa médecine ou devenir ingénieur... alors la Turquie saura t elle gérer cette nouvelle crise... la réponse oui et encore oui ... le tremblement de terre de 99 l'a montré les turcs parviennent toujours à leurs fins!" Relance : et pour finir Cécile cette information très présente dans la presse anglophone ce matin... Oui et il s'agit encore de santé... les journaux britanniques, irlandais s'interrogent sur le blues du mois de janvier. « Janvier en Grande Bretagne c'est un peu comme vivre dans un nuage gris écrit le Telegraph... les gens vont travailler dans le noir et rentrent à la maison quant il fait déjà sombre alors que toute la journée ils n'ont vu qu'un peu de ciel gris... ils ont accumulé des dettes à noël, les femmes ont pris du poids... bref c'est la déprime !... Une déprime dit le journal qui a alerté les médecins puisque ce syndrome de SAD touche un demi million de personnes qui n'ont pas le moral durant cette période souvent souffrent de perte de libido et dans le pire des cas ça va jusqu'au suicide ! Alors ils sont parvenus à une solution inspirée de la Scandinavie ... des cafés de lumière ... vous vous allongez baignés dans une lumière vive et artificielle... une session de 20 et apparemment et vous sortez complètement régénérés!

L'équipe
À venir dans ... secondes ...par......