LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

Là où tout est silence

6 min

par Cécile de Kervasdoué.

Là où tout est silence!

C’est à lire ce matin dans les pages du quotidien d'Oran en Algérie écoutez

« Comme chaque matin se tenant debout... elle tente de regarder le monde en s'aidant des mains pour ne pas être éblouie... elle remarque que le soleil est de plus en plus difficile à supporter... est ce le changement climatique? ou bien à cause des espoirs qui prennent le chemin du ciel... elle ne sait pas... elle ne sait plus, à vrai dire... depuis qu'elle est là, elle ne s'est jamais sentie aussi mal à l'aise que ces derniers temps... il lui arrive souvent... trop souvent même ...de croire entendre le peuple crier... des voix affaiblies lui arrivent à longueurs de journée… des plaintes étouffées envahissent ses nuits... mais ce qui l'incommode le plus c'est l’odeur chaude qui, elle ne sait pourquoi, lui rappelle le sang... elle sait que les peuples ne la haïssent pas mais elle sait aussi que beaucoup ne l'aiment plus, ou en tout cas plus comme avant et pas comme elle est...

elle... dit le quotidien d'Oran ...c'est la démocratie ... piégée par ses concepteurs et qui traine depuis trop longtemps maintenant un sentiment de culpabilité qui lui empoisonne les jours... la démocratie qui ne sait plus qui elle est ...tant elle est brandie à toutes les sauces et par tous les régimes au gré des intérêts de chacun

C'est pour cela que j'ai décidé ce matin de vous faire entendre d'autre voix... sur la crise syrienne

Celle de la presse russe par exemple écoutez

bien sûr ça ne va pas faire plaisir à tous ces politiciens occidentaux et particulièrement ceux de l'axe FUKUS comprenez la France la Grande Bretagne et les Etats Unis... mais ce qui se passe en Syrie n'est pas le scénario rêvé : démocrates contre dictateur... non, ces occidentaux qui financent et arment l'opposition syrienne via un soi disant couloir humanitaire... permettent en réalité à des terroristes de perpétrer des atrocités... et la preuve sur cette vidéo obtenue par notre journal... on y voit des civils et des soldats du régime affreusement torturés et massacrés par les terroristes... oui messieurs les donneurs de leçons occidentaux... une guerre civile n'est jamais aussi simple qu'une histoire de gentils contre les méchants !

c'est Pravda en Russie qui parle ainsi ce matin... Pravda qui défend l'idée que la Syrie est à feu et à sang parce que comme l'Iran elle veut résister aux assauts de Washington et de ses alliés européens qui depuis trop longtemps luttent contre tout état souverain ou indépendant à coup de sanctions économiques, de révolutions colorées de coups d'état, d'assassinats ou en armant des rebellions minoritaires...

le calme et la stabilité de la Syrie ne servent pas les intérêts de Washington écrit encore le quotidien russe en ligne

or c'est bien ce que Bachar el Assad est en train de réussir dans son pays

vous savez les russes et la Syrie ont un passé de 48 ans de collaboration alors la Russie connait la Syrie par cœur... explique pour sa part le Global Times en Chine... pourtant Moscou n'est pas opposée à un changement de régime... simplement elle a intérêt à la stabilité du pays et surtout à la stabilité de l'élite militaire syrienne qui est le véritable allié de la Russie... et c'est bien pour cette raison qu'elle a signé le plan de Koffi Annan la semaine dernière... elle a tout intérêt à ce que les violences cessent encore plus si les observateurs qui permettent ce cessez le feu sont les envoyés de Poutine... de toute façon le cessez le feu et la négociation sont aujourd'hui la seule option après le véto russe et tout simplement parce que l'ouest, trop occupé par ses élections, n'a pas envie d'intervenir militairement en Syrie ... alors la meilleure solution est encore d'attendre écrit le quotidien chinois en envoyant le plus d'observateurs possible

on est donc loin de voir le régime tomber... voilà ce qu'on peut lire cette fois dans les colonnes d'Haaretz en Israël qui est allé interroger un haut gradé de l'armée israélienne... à l'automne nous pensions que Bachar ne pourrait pas se maintenir plus d'un an au pouvoir parce que nous assistions alors à la défection de très nombreux membres de son armée... mais nous nous sommes trompés... le chef de l'état syrien va rester en place encore plusieurs années... tout simplement parce que l'opposition n'est pas assez unie pour rallier l'armée... les soldats syriens pourraient c'est vrai très facilement démettre leurs chef ... mais pour mettre quel régime à la place? ... il n'ya pas de représentants de l'opposition et surtout il y a les soutiens extérieurs... un récente vidéo obtenue par les services secrets israéliens et publiée sur le Wall Street Journal montre un Général en chef syrien assurant ses troupes que des renforts vont arriver de l'extérieur !

Or l'extérieur ! dit Haaretz c'est évidemment l'Iran et son allié le Hezbollah... alors tant que l'Iran sera derrière le régime, rien ne bougera

la situation actuelle en Syrie est un énorme succès pour le président Bachar al Assad... clame pour sa part le Téhéran Times en Iran... même si les puissances occidentales tentent de semer la discorde dans le pays via une intervention armée de la Turquie... heureusement Assad a su résister et en ce sens le plan de Koffi Annan est la meilleure solution tant pour le régime que pour l'opposition... et cette option c'est celle du temps... le temps qui ramènera la paix et la stabilité dans le pays... sans faire exploser une poudrière dans toute la région

et c'est bien la crainte partagée par tous les voisins de la Syrie... que la crise syrienne se répande partout dans la région... la presse libanaise en est particulièrement consciente ce matin

Alors attention de ne pas tomber dans le chantage aux frontières ... écrit le Daily Star…parce qu'il y a poudrières et poudrières... la vérité c'est que la plupart des Etats arabes en ont assez des violences en Syrie... la Jordanie comme la Turquie craint l'afflux de réfugiés syriens...e t l'Arabie Saoudite comme le Qatar se préparent déjà à soutenir les groupes d'opposition... preuve que l'hypocrite plan de Koffi Annan ne séduit que les alliés de Bachar al Assad !

Alors qui gagne et qui perd à ce stade de l'épreuve de force engagée il y a 13 mois en Syrie? interroge pour finir l'Orient le Jour toujours au Liban... Match nul serait on tenté de répondre! Et pourtant pas forcément! Car en acceptant le plan d'Annan le régime de Damas est maintenant obligé de collaborer avec ceux qu'il qualifiait jusque là de terroristes... alors face à ce dilemme la dictature n'a plus beaucoup de solutions: à court d'argument devant l'ampleur des manifestations elle a donc décrété que toute personne voulant manifester devra dorénavant se munir d'une autorisation officielle préalable...

L’humour noir donc... pour imposer le silence !

L'équipe
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......