LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

La République Tchèque sans gouvernement/ La Pologne trente de se racheter une image/ 655 mille morts en Irak depuis 2003/ La sicile n'aura pas de pont.

5 min

Bonjour... 38 jours seulement après sa nomination le gouvernement tchèque formé par le libéral Topolanek vient de démissionner! ils sont peu nombreux les journaux européens à revenir sur ce que le Temps appelle le mandat le plus bref de toute l'histoire postcommuniste de la République Tchèque c'est que le blocage politique était intense raconte le Tageblatt au Luxembourg... le pays se trouve sans vrai pouvoir exécutif depuis les élections législatives du mois de juin... et ça n'est pas la première fois parce que comme le rappelle le président Vaclav Klauss depuis son élection début 2003... Quatre gouvernements ont démissionné ce qui en dit long sur la situation politique de notre pays commente le président et le Tageblatt continue: pour l'instant cette incertitude politique n'a pas entamé la confiance des investisseurs ni le cours de la couronne tchèque ... cependant le passage à la monnaie européenne prévue pour 2010 risque de prendre du retard ! « S'il n'y avait que ça ! » se désole le Prague Post... car à l'agenda il ya les affaires de corruption... cette base de missiles américains qui divise... et rien de mieux que le budget 2007 ... d'où ce commentaire sans concession du journal « Regarder la scène politique en République Tchèque c'est un peu comme regarder une fourmilière... regarder une foule d'insecte courant dans tous les sens ... ces milliers de petites membres de couleur noire peut donner la nausée au néophyte... et cette même nausée se retrouve à considérer nos hommes politiques courant dans une spirale... s'attaquant entre eux ou entre groupes pour ensuite soudainement embrasser les ennemis d'hier... incompréhensible! Et dégoutant! la raison... poursuit le Prague Post ... c'est d'abord le résultat incroyable des dernières élections: la chambre est ainsi divisée presque à part égale entre la gauche et la droite... mais il ya plus grave ... et c'est notre constitution... car nous avons un président qui agit comme un véritable monarque... il avait nommé Topolanek du parti démocrate civique vainqueur des législatives... en toute logique il devrait maintenant nommer Jiri Paroubek le leader du parti social démocrate arrivé de très près en seconde position lors de ce même scrutin... Mais rien n'est moins sûr ... Vaclav Klaus peut s'il le veut, nommer le plus obscur des chefs de file... sauf... nuance l'article... sauf que cette fois c'est sa dernière chance... puisqu'il na le droit qu'à trois essais avant des élections générales anticipées... mais peut être est ce là son calcul... Et si ça se trouve le premier ministre démissionnaire a fait le même le calcul considère Mlada Fronta Dnes depuis des semaines Topolanek se comporte comme un schizophrène... d'un côté, devant les tenants de son propre parti, il se montre virulent contre les socialistes... de l'autre il se donne une image d'un homme d'état conciliant... il a savamment éviter de remettre en cause les lois du travail mises en place par ses prédécesseurs de gauche... en fait explique le quotidien tchèque... en fin stratège... il attend... il attend d'abord les élections locales de la fin du mois d'octobre et surtout de probables élections générales anticipées... et Mlada Fronta Dnes de conclure ... quel dommage que nos politiques soient de si bons combattants... nous aurions tant besoin dans ce pays d'un peu de maturité politique... condition sine qua non à un gouvernement stable qui ne peut être qu'une grande coalition... A l'inverse allons hériter d'un cabinet de technocrate ? s'inquiète Radio Prague... car il semble évident que Klauss va opter pour des élections anticipées... dans l'intervalle il choisirait « une solution non politique » cad un gouvernement d'expert chargé de préparer les législativs ... dans ce cas l'année 2006 aura été réduite pour la République Tchèque en une vaste campagne électorale ! Dans le Times de Londres... il n'est pas question de la République Tchèque ce matin... mais de son voisin... la Pologne "Pour la première fois le responsable polonais Lech Kaczynski accorde un entretien à un journal britannique: le notre... il livre la difficulté de ses concitoyens à gérer le passé ainsi que sa vision pour le future... et l'article commence ainsi... il y a un homme à Varsovie qui a un vrai problème... il ne trouve plus personne pour peindre et réparer son appartement... c'est le président du pays qui se désole de la fuite de ses concitoyens à Londres tout en applaudissant la porte ouverte par la Grande Bretagne aux travailleurs... c'est que le président polonais... doit se racheter une image à l'étranger sous entend le Times: son gouvernement qui avait pourtant fait de la lutte contre la corruption une priorité, est plongé dans un scandale.... les liens avec l'Allemagne et la Russie se sont distendus alors il cherche des appuis ailleurs et se tourne vers Tony Blair qu'il doit rencontrer le mois prochain... il sera surtout question de l'Europe explique le Times... mais pas d'une Europe fédérale... les frères Kazcynski sont trop attachés à l'identité nationale polonaise... une identité qu'il veut catholique...mais il se défend d'être traditionaliste et conservateur tout en rajoutant « je ne suis pas contre les homosexuels j'en ai même parmi mes amis mais ce ne sont pas des militants... car si le nombre d'homosexuels augmente alors cela détruira les relations entre les hommes et les femmes et à terme c'est la fin de la race humaine ! » Relance: Et toujours en Grande Bretagne il est surtout question de l'Irak « Cette mésaventure terrible qui a coûtée la vie à un irakien sur 40 » titre le Guardian... alors que l'Independent fait sa une avec ce nombre 655 000 morts depuis mars 2003 c'est ce que révèle l'enquête publiée dans le journal Lancet... écrit l'Independent... fruit d'une recherche menée cette été dans près de 50 endroits en Irak... via des entretiens avec des médecins irakiens tout en vérifiant les actes de décès... depuis l'arrivée des troupes anglo-américaines en Irak... le nombre de civils tués ne s'élève pas à 200 mille comme le disent les chiffres officiels mais à plus du double... 31% de ces morts sont directement attribuées aux forces alliées, 24% à d'autres causes... et 45% à des causes inconnues... et l'enquête conclut derrière cette rhétorique sibylline il y a une certitude... ce sont les civils qui paient le prix fort... et c'est le conflit le plus meurtrier du 21ème siècle Beaucoup de gens refusaient encore de le croire renchérit le Guardian et bien sûr les gouvernements britanniques et américains... mais cette nouvelle étude vient confirmer ce que l'on savait déjà... c'est que le nombre de victimes officielles et depuis longtemps sous évalués... espérons qu'avec tous les autres rapports celui ci contribuera à créer un mouvement social collectif pour cesse cette politique humiliante en Irak...car nous sommes une famille d'humains alors agissons comme tel Et je termine avec une dernière info parue dans la presse italienne et reprise par le Times... il n'y aura pas de pont entre la Sicile et le continent... à la fureur des députés de droite le parlement italien à voté contre ce projet vieux de trente ans... par crainte des séismes mais surtout rajoute le Times pour tenter de cantonner la mafia sicilienne sur son île!

L'équipe
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......