LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

La révolution de velours, quelle révolution ?

5 min

De sa statue ... érigée en plein centre de Prague ... il fixe les badauds l'air ... perplexe ... Lui ... c'est le Bon Roi Wenceslas ... le Saint Patron des tchèques ... Et il y a 20 ans jours pour jours ... il jetait un dernier regard sur un paysage politique ... morne et grippé ... C'était le 17 novembre 1989 ... La révolution de velours ... marquait alors la chute du communisme ... Et depuis ... écrit ce matin le correspondant du journal britannique THE INDEPENDENT ... et bien le prince martyr contemple les passants élégamment habillés ... Il peut aussi à loisir profiter d'une vue imprenable sur deux Mac Donald ... ainsi que trois anciens casinos ... russes ... certes généralement vides ... mais têtes de pont de la stratégie de recolonisation du pays par l'ancien maître des lieux ... Tchécoslovaquie ... la Révolution inachevée ... c'est ainsi que le quotidien britannique a donc choisi de titrer ce matin sur le vingtième anniversaire de la Révolution de velours. L´Etat a même oublié les cérémonies du 17 novembre ... déplore pour sa part le quotidien tchèque LIDOVE NOVINY ... Sans les initiatives de quelques associations ... rien ne se passerait dans les rues de Prague regrette le journal ... qui note par ailleurs que la mairie de la capitale juge "trop spectaculaires" des cérémonies comme celles que vient d'organiser Berlin ... Le désintérêt de la classe politique pour cet anniversaire est d'ailleurs flagrant ... Alors que le Premier ministre sera en déplacement d'abord à Moscou ... puis à Londres ... le président sera lui en Autriche aujourd'hui ... D'ou ce titre ... La révolution de velours ... quelle révolution ? Car même si l'accession à l'économie de marché s'est doublée ... c'est vrai ... d'un "miracle Tchèque" ... comme on l'a dit à l'époque ... il n'en demeure pas moins que la tâche colossale consistant à privatiser l'économie du pays tout entier a mené ... dans le même temps ... à des abus flagrants ... écrit de son côté THE PRAGUE POST ... En 1989 ... poursuit l'article ... Vaclav Klaus ... l'actuel président était alors ministre de l'économie ... autrement-dit l'un de ceux qui par le truchement des privatisations a oeuvré à l'avènement de l'économie de marché ... l'une des plus stables d'ailleurs de la région ... Sauf ... sauf que cette transition a conduit à installer la corruption dans les plus hautes sphères du gouvernement. Un capitalisme mafieux s'est installé et gangrène désormais la société ... écrivait récemment dans les colonnes du quotidien madrilène EL PAIS ... l'ancien dissident et président lui même Vaclav Havel ... Vingt ans après la révolution de velours ... par laquelle le peuple tchèque a mit fin à quarante années de communisme ... en République tchèque ... comme dans les autres anciens satellites soviétiques ... la démocratie dit-il ne s'est pas encore pleinement installée ... avant d'ajouter ... j'ai l'impression de vivre dans un cauchemar rempli de menteurs et de nouveaux riches ... Après la chute du système totalitaire ... une étape de transition a débuté dans les pays de l'ancien bloc soviétique ... c'était le postcommunisme ... Une phase de privatisations massives et rapides ... dans laquelle l'ancienne nomenklatura communiste contrôlait tant les informations que les contrats ... ce qui en faisait de facto le centre et le groupe le plus important de la nouvelle classe patronale ... Or une fois enrichies et hissées dans les hautes sphères du pouvoir démocratique ... et bien ces personnes eurent avant tout l'habileté de limiter les libertés d'expression et de réunion politique ... Habituées à l'exercice d'un pouvoir limitant celui des autres ... ces nouvelles classes issues de l'ancienne administration patronale mêlaient en le cachant à peine ... pouvoir économique ... pouvoir politique ... et moyens de communication ... En définitive ... et parmi les pays qui il y a 20 ans se sont débarrassés du totalitarisme écrit Vaclav Havel ... aucun n'a pu éviter les deux phénomènes qui caractérisent le postcommunisme ... le découragement d'une part lié à la corruption et à la démoralisation ... et puis la perte du sens éthique d'autre part ... Et c'est ainsi ... dit-il ... que dans les pays qui ont vécu sous le joug communiste ... la population vit désormais plongée dans une frustration et une apathie généralisées ... Tout cela finalement nous amène à constater qu'il existe toujours d'importantes différences entre les deux Europe jadis séparées par le mur conclut-il ... Lorsqu'aujourd'hui quelqu'un affirme ici venir de l'Occident cela lui confère une sorte d'auréole ... En revanche si l'on dit en Occident que l'on vient de l'Est ... alors là en revanche on nous regarde avec méfiance ... Etre de l'Est n'apporte pas vraiment de prestige. Dans la revue mensuelle hongroise 2000 consacrée aux questions de politique sociale ... l'écrivain et journaliste slovaque Martin Šimecka ne dit pas autre chose ... Certains se souviendront des espoirs de l'Occident qui ont succédé à la révolution de velours dit-il ... On croyait alors que l'Europe centrale enrichirait le monde politique occidental de nouvelles idées ... Aujourd'hui cet espoir paraît pathétique ... Les sociétés postcommunistes n'ont jamais disposé en réalité de la confiance nécessaire pour avoir quelque chose d'important à dire au monde occidental .... Leur mission était uniquement de s'adapter aussi vite que possible aux vainqueurs du grand conflit idéologique ... Et de conclure ... les oppositions de ces 20 dernières années montrent clairement que nous ne sommes toujours pas libres. Alors l'expression révolution de velours aurait-elle un sens caché ... interroge LIDOVE NOVINY ? Son auteur ... vraisemblablement Vaclav Havel ... l'a semble-t-il trouvé tout à fait inconsciemment dans la terminologie bien connue de la minorité sexuelle des sadomasochistes ... Le nom velours est emprunté au roman La Vénus à la Fourrure ... de l'écrivain autrichien Leopold Sacher Masoch à qui l'on doit le terme de masochisme ... Le masochisme ou la recherche du plaisir à travers un comportement de soumission a constitué écrit le journal l'élément déclencheur des évènements du 17 novembre 89.

L'équipe
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......