LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

L'absurdité de la guerre.

5 min

Bonjour Ali bonjour à tous Une histoire absurde et cocasse à la une de la presse étrangère... La chaussure volante... ça pourrait être son titre.... c'est en tout cas la vidéo qui sera sans doute la plus regardée aujourd'hui dans le monde... et elle est partout sur les sites internet de la presse étrangère... Imaginez ....une conférence de presse entre Georges Bush et son homologue irakien Nouri Al Maliki... Des drapeaux derrière les deux hommes qui de concert offrent une interprétation plutôt optimiste de la situation en Irak... "la guerre n'est pas finie" lance le président Bush "mais nous sommes sur la voie de la victoire".... la tâche n'a pas été facile... mais elle était nécessaire pour la sécurité américaine, l'espoir des irakiens ...et... la paix dans le monde!" d'habitude commente le Tagueblatt au Luxembourg... ce genre de déclaration laissent les journalistes pantois avec un sourire ironique... mais là tout d'un coup... un homme se lève dans le parterre des journalistes et lance une chaussure puis une autre en direction du président américain... en criant "espèce de chien"... "vous êtes responsable de la mort de milliers d'irakiens" et le Tagueblatt explique... être qualifié de chien et se voir lancer une chaussure est l'insulte suprême en Irak... ou en 2003 après l'entrée des américains à Bagdad, des irakiens avaient frappé la statue de Saddam Hussein à coup de semelle voilà qui en dit long sur la fin de règne du président Bush commente le Washington Post aux Etats Unis... l'ultime visite de Bush en Irak devait lui assurer une sortie honorable... mais elle a pris un tour complètement absurde... à l'image de cette guerre où plus de 4000 militaires ont perdus la vie en plus des milliers d'irakiens Mais qui a pu faire une chose pareille ? interroge le site de rue 89 première réponse... un type plutôt chanceux... il a pris le risque d'être descendu dans la seconde par les agents des services secrets qui ont eu le flair de ne pas tirer deuxième réponse... l'homme est journaliste... une journaliste qui a fait le choix de sortir de son rôle de journaliste... il est le correspondant de la télé sunnite irakienne basée au Caire... la chaine demande maintenant la libération de son correspondant au nom de la liberté d'expression promise par le président Bush... mais termine Rue 89... le journaliste en question est en passe de devenir un véritable héros en Irak et dans tout le moyen orient Quant à Georges Bush...s'il y a une chose à dire c'est qu'il a de bons réflexes... rajoute le Christian science monitor...il n'est pas courant que l'on jette des objets à la tête d'un président... et encore moins une chaussure... et bien le président a réagit aussi vite que Keenu Reeves dans le film Matrix... avant de tenter de s'en sortir par l'humour... " si vous voulez des faits, confie t il aux journalistes, c'était du 44" Mais l'humour ne convaint pas la presse ce matin Chaussures et insulte... voilà la porte de sortie du président Bush titre le Times this is the end... dit la Stampa en Italie une haine profonde l'accompagne dans le monde entier... rajoute el Périodico en Espagne c'est le prix de la mauvaise foi politique... continue la Vanguardia alors que toujours en Espagne el Pais comme l'International Herald Tribune se font l'écho de ce rapport de 513 pages tenu secret par le pentagone qui remet totalement en cause la reconstruction américaine en Irak ce fut un échec cuisant... titre même el Pais un gâchis de 100 millions d'euros perdus dans les méandres de conflits bureaucratiques et d'ignorance crasse sur ce qu'est l'Irak et le moyen orient écrit l'IHT d'après une confession de Colin Powell, le Pentagone a outrageusement gonflé les chiffres du nombres des forces de sécurité irakienne et ce depuis 2003 ce rapport termine l'article met en lumière le triste bilan de cette guerre catastrophique en Irak ... des fausses promesses... des manipulations des détournements L'histoire se termine à l'image de cette dernière visite de Bush... dans l'absurdité Voilà qui laisse un héritage difficile à son successeur... clame en choeur toute la presse l'Amérique d'Obama scène 1 acte 1... titre l'éditorialiste d'el Pais il va devoir relever son pays de la pire présidence qu'ait connue les Etats Unis, d'après l'analyse de la plupart des historiens... et c'est sur la scène internationale qu'on l'attend au tournant avec de grandes espérances... note le Diario de Noticias au Portugal... parce qu'on l'attend comme un Gandhi et particulièrement en Afghanistan et oui il ne faudrait pas que l'Afghanistan soit l'Irak d'Obama titre the Week en Grande Bretagne... à savoir un bourbier sans sortie ... L'Afghanistan.... le pays est à la une de la plupart des journaux ce matin parce qu'explique le site d'al Jazeera aujourd'hui se tient à Paris une réunion internationale pour tenter de trouver une solution à cette guerre... et surtout écrit le site... pour équilibrer les poids militaires entre les alliés de l'OTAN... autant dire que les tractations vont être musclées parce que sur le terrain la situation est de pire en pire clame la presse britannique qui ne se remet pas de la mort de 3 soldats vendredi... tués par un attentat suicide... un enfant de treize ans qui s'est fait explosé et le reportage que publie le Guardian en Une tente d'expliquer une telle absurdité le reporter qui vient de remporter de nombreux prix est allé rencontrer des combattants talibans derrière les lignes ennemies.... il raconte... la réunion formelle autour d'un thé que de plus en plus de combattants viennent partager... on est au sud de Kaboul... là où les attaques sont les plus vives... les plus nombreuses aussi dans tout le pays depuis 2001... de plus en plus nombreuses... parce que les combattants talibans sont de plus en plus nombreux ... "quand j'ai pris le commandement de l'unité il y a 3 ans... je n'avais que 6 combattants sous mes ordres... témoigne le chef encore aujourd'hui ils sont 500 et très bien armés... l'occupation étrangère peut bien contrôler le ciel... nous contrôlons la plupart des provinces afghanes et le gouvernement en place n'a que quelques villes qu'il garde comme des citadelles... nous sommes en train d'installer sur tout le territoire une administration talibane qui fonctionne bien mieux que celle du pouvoir en place... inefficace et corrompue... la population se rallie à notre cause... parce qu'elle voit que le gouvernement de Karzai est un pouvoir fantoche aux mains des étrangers ou des seigneurs de la guerre.... nous avons déjà gagné contre les soviétiques de cette manière... nous sommes en train de gagner une nouvelle fois" D'où cette conclusion pessimiste de The Week en Grande Bretagne... l'Afghanistan est un bourbier risque donc d'être l'Irak de Barak Obama... il doit absolument négocier pour éviter de tomber dans les mêmes absurdités Bonne journée

L'équipe
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......