LE DIRECT

L'Amérique des records et de l'émotion

5 min

Bonjour Ali bonjour à tous, "Record et émotion sont les mamelles de l'information"... c'est ainsi que commence un article de la Libre Belgique qui ce matin fait une plongée dans l'univers d'une salle de rédaction...... il est huit heures du matin... raconte le reporter... les journalistes entrent les un après les autres dans la salle de réunion... il attendent le chef... toujours avec un léger retard... on est le chef ou on ne l'est pas... bon ...on commence par les records lance t il en arrivant... et les spécialistes égrainent... du beach volley, du skate board... euh ...un championnat de scrabble... lance un timide... et pourquoi pas de go pendant qu'on y est... non, trop intello! Fustige le chef et en rayon émotion? rajoute t il... un bébé mordu par un chien... deux victimes d'avalanche... un accident de bus au Laos.. le laos on s'en fout c'est rop loin et personne ne sait où c'est... bon on passe au rayon nouvelles du monde? un attentat en Irak!... revers de main la famine qui menace l'Ethiopie!... mais on s'en fout! Coupe t il agacé... des gens qui meurent de faim à des milliers de bornes de chez nous il y en a tous les jours... les attentats les famines les guerres civiles ça n'intéresse que les intellectuels et on ne fait pas d'info pour eux... les intellectuels méprisent le peuple ...mais c'est le peuple notre gagne pain ...alors méprisons les intellectuels!... et toc! et le reportage termine... une vague de rires parcourt l'assemblée! ça vous choque?... ça ne devrait pas vous répond la Vanguardia en Espagne qui s'intéresse aussi à cette manière de faire l'information... car quoi de plus normal finalement qu'en ces temps de démocratie d'opinion... l'information surmultipliée tourne sans cesse autour du spectacle de l'émotion et bien sûr de la rumeur... c'est ainsi écrit la Vanguardia que ces dernières semaines ce qui a intéressé la presse européenne c'est ce que le Times titre encore ce matin " le nouveau jeu du tout paris... qui est le père du bébé de Rachida Dati!".... ce serait Aznar l'ancien président espagnol murmure t on ... et pfiiit la rumeur se répand, s'amplifie et reste dans les esprits comme une vérité.... constate la Vanguardia... on est bien loin se lamente le chroniqueur espagnol ... des principes du Washington Post qui imposait à ses journalistes de croiser les sources au moins deux fois... aujourd'hui la plupart des journalistes sont le relais d'informations non vérifiées non analysées non mises en perspective... l'information est un kaléidoscope de rumeur, d'insinuation de semi vérité et de mensonges manifestes comme si l'opinion était devenue indifférente aux faits... indifférente à la vérité... ce qu'elle veut c'est vibrer et les politiques l'ont bien compris... eux qui ont tant besoin du soutien de l'opinion ... écrit l'Independent en Grande Bretagne... et c'est d'ailleurs ainsi qu'a été orchestré le retournement de la convention républicaine... un retournement savamment préparé par la vice présidente républicaine elle même écrit l'international Herald Tribune... un retournement que ce matin toute la presse européenne s'empresse de commenter la naissance d'une star... titre le Financial Times alors que le Corrierre della serra en italie nuance... la nouvelle star oui mais pour le moment Celle qui ressucite les républicains lance le Spiegel en Allemagne Wonder Palin titre la Stampa en Italie L'ouragan Sarah Palin... écrit abc en Espagne elle ressuscite l'orgueil des républicain... rajoute el pais c'est de l'électricité pure... considère le Times de Londres enfin elle a surtout sorti les crocs... précise le Temps en Suisse comme pour illustrer la caricature du Guardian qui montre un petit Mac Cain tout gêné à côté d'une immense Sarah Palin représentée comme elle l'a dit elle même en terrifiant Pitt Bull mais c'était justement la stratégie du changement à la Mac Caïn... lance encore le Wall Street journal... alors que le Temps en Suisse commente Quel culot! Alors que la presse et le monde politique américains détaillent depuis trois jours le manque criant d'expérience de Sarah Palin, la prétendante est passée immédiatement sur le mode «attaque».... contre Obama... Sarah Palin n'a pas explicité le moindre programme politique ou économique...Elle a visé son rival tous crocs dehors. Elle était là pour ça.... pour contrer l'obama-mania que Mac Cain piètre tribun, ne savait plus comment gérer... ainsi... Se posant en victime des médias et de la gauche bien-pensante, la gouverneure a joué sur tous les registres du populisme.... avec en filigrane un programme musclé qui tranche avec celui du compromis avec les démocrates mis en place par Mac Caïn... ainsi conclut le Temps... Sarah sera le chien de garde du candidat républicain sur son flanc conservateur... et pourtant elle en a des casseroles... rajoute le Soir en Belgique... toute cette semaine la presse s'est empressée de se faire l'écho de sa fille de 17 enceinte ... d'affaire de corruption voir d'infidélité... ainsi le scénario de Mac Cain semblait tourner au cauchemar en désignant à l'improviste sa co-listière reste que derrière le camps des républicains resserré pour l'occasion... les murmures en off sont toujours là... « elle est terrifiante !... et pas dans le bon sens du terme »... et il est fort possible que le choix Palin soit une bévue décisive à 63 jours du scrutin Mais pas du tout croit savoir la Stampa en Italie qui rejoint ce matin la presse allemande et se met à croire en la victoire de Mac Cain....et la Stampa est allée interroger Henri Kissinger... Sara est un personnage de la modernité...dit il.... c'est ainsi que son discours s'il est agressif est rempli de passion et d'émotion dans chaque phrase... elle est celle qui sait faire de la Realpolitique avec coeur... relier la sensibilité avec le pragmatisme ! et c'est bien ce qui risque de donner la victoire aux républicains...rajoute le Spiegel ...le choix de Palin peut paraitre risqué mais jamais depuis longtemps le parti de George Bush n'avait paru si humain.... justement parce que Palin a des faiblesses... sa vulnérabilité est sa meilleure carte... ainsi elle n'a finalement rien a dire quoique cette vacuité peut séduire certains indécis... car Sara Palin est juste une caricature.... un symbole... à la fois féminin et humain... un symbole de l'Amérique d'aujourd'hui qui fantasme sur les records et sur les émotions bonne journée

L'équipe

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......