LE DIRECT

Le casse tête politique des détenus pour terrorisme/ Référendum en Transdniestrie/ Un bras bionique.

5 min

Bonjour « Guantanamo is a catch 22 »... Titre l'International Herald tribune... autrement dit... "Guantanamo est un vrai casse tête... et la situation des prisonniers suspectés de terrorisme inextricable"... Voilà comment commence le témoignage d'un ancien de la prison de cuba relâché en 2005... "il ya quelques mois j'ai été approché par des avocats non pour défendre un ancien détenu mais pour défendre un soldat de Guantanamo... un soldat qui ne m'avait pas maltraité au contraire... il me donnait des livres dont le fameux catch 22 de Heller un classique du roman pacifiste... au long de ces années de détention c'est avec lui que je parlais... de religion souvent... c'est avec lui que j'ai compris que pour nous comme pour 1 millions et demi de musulmans le coran est sacré alors que pour l'américain moyen ça n'est que du papier et de l'encre... d'où les profanations fréquentes de notre livre dans cette prison... Mais il n'y a pas que cela bien sûr... Car j'ai appris ensuite que ce soldat qui était devenu presque mon seul ami était surnommé "le roi de la torture" par ses propres compagnons... et c'est alors que ses mots me sont revenus... un jour il m'a dit "le président des Etats Unis ne sait pas définir les règles ici... le secrétaire à la défense non plus ... mais nous... les soldats nous le devons"... ça ne le dédouane pas bien sûr rajoute l'ancien prisonnier... mais nous aurions tord de ne pas voir que les responsabilités vont bien plus haut ...et que la torture fait presque partie du système justement parce que personne n'a défini de règles" et il n'y a pas que les Etats Unis qui sont responsables dans ces dérapages... el Pais en Espagne comme le De Telegraph aux Pays Bas rappellent ce matin l'accusation hier du parlement européen qui reproche ouvertement aux états membres de ne pas avoir empêché la CIA de venir arrêter des personnes sur le sol européen... c'est l'Allemagne qui est visée plus particulièrement via le cas de ce turc résidant en Allemagne qui a été retenu à Guantanamo pendant 4 ans en tant qu' « ennemi combattant » et finalement relâché le 28 août parce qu'il n'y avait aucune preuve contre lui... l'affaire a créé la polémique raconte le quotidien Expatica... parce que si les américains voulaient le relâcher dès 2002... Le gouvernement allemand a refusé parce que le jeune homme qui a 24 ans aujourd'hui n'avait pas la complète nationalité allemande... et le der Spiegel en fait un double portrait dans son édition en ligne... il raconte comment celui que l'on appelé "le taliban de Brême" et qui n'avait pas quitté ses chaines pendant 4 années a du réapprendre à marcher... découvrir l'euro et les téléphones portables avec appareil photo... ou profiter à nouveau d'un ciel étoilé parce que durant sa détention le néon de sa cellule n'avait jamais été éteint"..."il doit se réadapter à la réalité après avoir perdu 4 années de sa vie" témoigne Cem Ozdemir un député européen qui l'a rencontré ... "et pourtant rajoute t il cet allemand d'origine turc semble tout sauf fanatique... il était juste au mauvais endroit au mauvais moment ...il est prouvé depuis longtemps qu'il n'a jamais eu aucun lien avec Al Quaïda...alors pourquoi? s'interroge le député qui répond... C'est que ce système d'enlèvement de la CIA ... les interrogatoires menés dans des pays qui ne reconnaissent pas la convention de Genève et qui pratiquent la torture s'est déroulé avec l'accord tacite des gouvernements européens... Et de conclure... nul doute que l'affaire risque d'être amplement réutilisée par l'opposition de gauche en Allemagne" Et aux Etats Unis aussi l'affaire Guantanamo est devenue un casse tête politique ... "au pire moment pour Georges Bush c'est à dire tout près du scrutin de mi mandat le Sénat Républicain s'est révolté hier contre le président américain... écrit l'Independent... une mutinerie de sénateurs de son propre parti contre un projet de loi sur les droits de la défense... Bush brandissant sa guerre contre le terrorisme voulait réduire l'article trois de la convention de Genève qui interdit les mauvais traitements sur les prisonniers ... il proposait l'immunité pour les enquêteurs américains et la validité des témoignages obtenus sous la torture... et il proposait enfin que lors des procès pour terrorisme l'accusé puisse être exclu de l'audition de certains témoignages secrets!".... seulement poursuit l'article le sénat a dit non... et c'est un premier coup de boutoir dans 'l'administration Bush qui comptait se servir de sa politique sécuritaire pour séduire une fois encore les électeurs" Relance: et direction maintenant la Transdniestrie où aura lieu dimanche un référendum sur le rattachement de cette région à la Russie oui l'affaire inquiète certains commentateurs européens parce que comme l'écrit le Tageblatt ce territoire séparatiste qui se trouve à l'extrême est de la Moldavie veut se proclamer "indépendant" ce qui entretien les tensions aux frontières de l'Europe et ce qui risque de rouvrir la boite de pandore du séparatisme pro russe... car précise le quotidien luxembourgeois... les presque 400 mille électeurs russophones sont appelés à se prononcer sur la rattachement libre à la fédération de Russie... et le oui risque d'être massif .. Seulement aucun état ne reconnait cette république pas même la Russie ... alors le vote ne devrait pas changer grand chose conclut l'article et les Transdniestriens comme les moldaves continueront d'émigrer en masse vers Moscou ou vers les pays de l'ouest ou le niveau de vie est bcp plus élevé... sauf précise le journal sauf si Moscou faisait un geste dimanche soir et qu'elle ouvrait les bras à ses frères de Tiraspol... contre ceux de Moldavie" car derrière la Transnistrie il y a les intérêts russes " ce nom figure sur les cartes de tous les marchands d'armes de la planète écrit le Temps en Suisse...car en plus d'abriter un gigantesque dépôt d'armes la Transdniestrie survit depuis douze ans grâce à ce commerce... un véritable coffre fort couleur kaki pour les ex officiers de l'armée rouge dont l'actuel président Smirnov... les revendications autonomistes de 1990 qui avaient poussé le territoire à faire sécession de la Moldavie par crainte d'une roumanisation avaient tout juste permis aux russes de s'emparer du magot... c'est une région d'oligarques russes rajoute Kommersant à Moscou... contrôlée maintenant par un entrepreneur qui a mis la main sur tout ce qui rapporte de l'argent dans la zone... un entrepreneur qui a créé un parti d'opposition qui vient défier la dictature de Smirnov et qui risque de le détrôner lors des élections présidentielles de décembre... et de conclure Moscou a bien pris conscience de la menace que représentent ces oligarques pour la stabilité de la zone.. Mais la Russie ne veut finalement pas trop s'y mouiller... Même analyse dans la colonne du Roumain Timpul... la Russie a entretenu la sécession par peur d'une grande Roumanie mais maintenant que cette hypothèse s'éloigne elle ne sait pas quoi faire de Tiraspol... il semble donc que le référendum n'aura pas de conséquences sauf pour les autres régions séparatistes comme l'Ossétie du sud qui pourraient s'en inspirer » Et je termine avec cette photo qui fait le tour de presse européenne ce matin Claudia Mitchel un ancien marin américain exhibe sont tout nouveau bras bionique... elle est la première femme au monde à disposer d'une prothèse contrôlée par son propre système nerveux... elle dit l'avoir célébrée en mangeant un steak!

L'équipe

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......