LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

le pouvoir des Images: la guerre instrumentalisée contre l'Iran.

5 min

Bonjour thomas bonjour à tous, Puisqu'il est question de photographie ce matin... laissez mois vous emmenez à travers les images de la presse internationale alors vous avez le choix ce matin ... -des policiers tués par l'attentat devant l'ambassade des Etats Unis en turquie... -des corps africains sans vie retirés d'un bateau d'immigrés devant les côtes espagnoles... -ceux des soldats de l'Onu abattus hier au Darfour... -et puis cette photo qui fait le tour des Unes... une photo assez spectaculaire assez esthétique et très froide... 4 missiles lancés depuis le désert fendent le ciel bleu dans un nuage de sable... La guerre est là tout prêt de nous !... s'inquiète encore ce matin la presse européenne... à propos de ces essais de missiles menés hier par l'Iran... c'est de l'intimidation... de la provocation... un défi Mais un défi qu'il ne faut pas prendre à la légère... car Téhéran ne laisse aucun doutes planer... écrit le Guardian en Grande Bretagne Son général en chef n'hésite pas: renchérit CNN: nous avons toujours le doigt sur la gâchette les missiles iraniens peuvent atteindre Israël et des bases américaines... rajoute le Corriere della serra en Italie la tension est à son comble après cette démonstration de force... lance la presse suisse Une démonstration qui inquiète grandement l'occident renchérit le site de la Deutsche Welle en Allemagne car si officiellement l'Iran a beau dire qu'il ne s'agit que de tests de routine... le moment choisi n'a rien d'une coïncidence... titre le site de la BBC de la même manière d'ailleurs... continue notre confrère britannique... les exercices militaires menés par Israël le mois dernier n'avaient rien non plus d'une coïncidence... des deux côtés on multiplie les rodomontades... Israël qui a l'arme nucléaire dit à l'Iran qu'elle l'attaquera si Téhéran obtient la bombe... l'Iran qui nie développer le nucléaire dans un objectif belliqueux veut tout simplement montrer à son voisin qu'en cas d'attaque elle saura très bien répondre... dans le même temps... des pourparlers sont prévus pour persuader l'Iran de négocier et mettre fin à l'enrichissement d'uranium... le pays a accepté le principe de la discussion mais pas les conditions de cette discussion : à savoir la suspension immédiate des activités d'uranium... la clef est donc dans les mains des diplomates...conclut la BBC car une guerre ouverte après ce petit concours de démonstration de force... plongerait la région mais aussi le monde entier sur des chemins aussi dangereux qu'inconnus oui mais pour combien de temps cette affaire restera t elle diplomatique? s'interroge nos confrères européens... remarque c'est une question qui revient depuis des années... écrit la Tribune de Genève... car la République islamiste fait alterner depuis des années la stratégie de tension et le jeu diplomatique... cette fois ci encore on est dans la réponse du berger à la bergère à ce détail prêt qu'en Iran les choses semblent changer... certains dirigeants pragmatiques s'inquiètent de l'affaiblissement de l'Iran sur la scène internationale et du mécontentement que provoque dans la société la désastreuse stratégie économique du président Amadinedjad..... ainsi le guide suprême semble vouloir travailler non au renversement du président mais à sa marginalisation... ce qui donnerait des chances au dialogue avec les occidentaux oui mais encore faut il que ces occidentaux n'attisent pas le feu.. Renchérit le Scotsman car enfin comment ne pas voir la manipulation dans toute cette affaire ?... les Etats Unis n'ont pas tardé à dénoncer de manière virulente les essais iraniens... « nous n'excluons pas l'emploi de la force contre l'iran » a même déclaré un secrétaire d'état américain alors que les télévisions américaines reprenaient en boucle les images de ces tirs de missiles avec autant de commentaires anxiogènes... Alors bien sûr la peur fait vendre les journaux mais les politiques on leur part de responsabilité ... écrit le quotidien écossais... car ces tirs de missiles iraniens ont été savamment instrumentalisés pour justifier ce dont je vous parlais hier... à savoir... l'installation par les américains d'un bouclier anti missiles en Europe de l'est... et le journal conclut... quant à savoir qui de la poule ou de l'oeuf... et il est vrai que les Etats Unis semblent avoir orchestré hier les condamnations du monde entier contre ces tirs de missile... continue le site d'afriquasia... communiquant à tout va dans tous les journaux sur tous les écrans...... alors est ce ainsi qu'il faut prendre la Une du Financial Times ce matin...qui révèle que le patron de Total... Christophe de Margerie décide de retirer d'iran les investissements du groupe pétrolier français parce que c'est devenu trop dangereux... est ce vraiment comme il le dit dans l'entretien pour « protéger les intérêts du groupe... car aujuourd'hui nous prendrions trop de risques politiques à investir en iran: les gens dirait... total est prêt à n'importe quoi pour faire de l'argent » on peut se poser la question et cette question d'une machination politique à grande échelle interpelle toute la presse européenne ce matin attention de ne pas suivre la ligne des durs... titre l'Independent... même si la confrontation au proche orient semble de plus en plus se rapprocher de nous... le contexte politique doit nous pousser à la mesure... car Amadinedjad est tout prêt de ne pas se faire réélire l'année prochaine... face à lui il a un Ehud Olmert tout aussi fragilisé et un Bush sur le départ... ces démonstrations de forces, mutuelles ne sont donc rien d'autre que des illusions... et aussi peu probable que cela puisse paraitre... l'Iran peut sortir de l'ombre très vite et sans doute grâce aux efforts diplomatiques de l'Union européenne et puis une attaque militaire de l'Iran est une hypothèse qui ne cesse de revenir mais qui est tout a fait absurde... rajoute el pais en espagne... un analyste du Financial time le disait la semaine dernière... l'occident déjà bien embourbé en Afghanistan et en Irak n'a pas les moyens de cette guerre et Israël ne peut pas s'y lancer seul ainsi rajoute le Guardian si vous vouliez imaginer la fin de notre monde prospère...vous n'avez qu'à vous figurer des frappes contre l'iran avec toutes ses conséquences politiques géostratégiques et surtout économiques mais tout cela n'est que de l'imagination prévient le journal britannique... issue des cerveau de chefs d'états sur le départ... et nous n'en avons pas fini l'instrumentalisation de ce genre d'images angoissantes... au moins jusqu'au départ des dits chefs d'état à Washington et à Téhéran sauf qu'il ne faut pas négliger l'impact de toutes ces images... termine la Vanguardia à barcelone, car elles en disent long sur notre société où la violence la mort et la guerre sont au coeur de nos vies... titre le journal... on pourrait croire que l'homme moderne évolué aurait abandonné ses pulsions meurtrières et destructrices... mais pas du tout... il se gargarise de grands mots... lance que "bien sûr la violence n'a aucune justification" alors que dans son quotidien même elle est omniprésente.... dans ses rapports avec l'autres avec la nature avec lui même... là est le grands défi du législateur... conclut le journal .... Bannir ces guerres de chaque jours... et ça commence peut être d'abord par bannir les images de guerre? bonne journée

L'équipe
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......