LE DIRECT

Le pouvoir et la ruine.

5 min

Bonjour Marc Bonjour à tous La fin des mythes... c'est ce dont traite cette semaine l'hebdomadaire américain Newsweek à propos de ce que l'on a appelé depuis les années 1980 ces "états fripouilles"... vous savez écrit le journal l'Iran la Corée du Nord, le Venezuela... ces états, des dictatures pour la plupart, qui ne voulaient pas admettre le "cours de l'histoire"... à savoir la fin de la guerre froide, la suprématie des valeurs américaines et l'existence d'une communauté internationale pour défendre ces valeurs... On a tout essayé avec ces états... la menace, la force et même depuis un an avec Obama la conciliation... Rien n'a fonctionné écrit Newsweek tout simplement parce que le monde qui a créé ces "états fripouilles " est terminé... la communauté internationale est un fiction et aujourd'hui le terme de « fripouille » peut s'appliquer à bien des états ... dont les Etats Unis C'est également le point de vue d'un chroniqueur de l'International Herald Tribune ce matin La réunion de Davos comme toutes les conférences internationales est un bon baromètre politique écrit il... et cette année ne fait pas exception... quoique... prévient il encore Quelle ne fut pas ma surprise en entendant l'autre jour des hommes d'affaire américains confesser: " Voilà que l'on se met à nous demander si ce n'est pas trop dur de vivre dans une Amérique instable politiquement" D'habitude ce terme est réservé à la Russie, à l'Iran ... et voilà que les Etats Unis sont devenus imprévisibles pour le monde! Alors bien sûr continue l'IHT... on sait bien que l'anti-américanisme est le sport mondial par excellence... plus populaire même que le foot à travers toute la planète... mais cette fois ci quelque chose a changé... nous rendons le monde nerveux.... et on peut le comprendre... Nous avons un président élu avec une solide majorité, arrivant au pouvoir en surfant sur une grande vague d'optimisme... un président qui pourtant n'est pas capable de mener à bien sa grande priorité à savoir la réforme de la santé... et le journal termine... c'est que l'heure des réalités a sonné... et il est vrai qu'à lire ce matin la presse européenne... cette nervosité est palpable... nervosité ... ou plutôt morosité... comme si l'obamania était déjà tombée aux oubliettes et même le président français ne manque plus une occasion pour critiquer son homologue américain écrit le Temps en Suisse... la mauvaise humeur du président français contre Obama a beau être malsaine et infantile elle est devenu quasi structurelle à l'élysée... Il faut dire qu'avec un déficit record de 1600 milliards de dollars... Obama renonce à la lune... et nous aussi... écrit la Repubblica en Italie qui commente le budget que doit présenter le président américain aujourd'hui Il renonce à la lune mais reprend le chemin de l'armement... rajoute el Periodico en Espagne... qui se penche sur le déploiement américain de nouveaux missiles de défense dans le golf persique nous voilà revenu en arrière aux temps du va t en guerre georges W Bush... écrit le journal... et de la part d'un homme qui est prix Nobel de la Paix mais c'est qu'il est très mal conseillé... rajoute le Times de Londres qui publie un entretien avec l'ancien professeur du président américain à Harvard... « voilà un homme qui a fait l'histoire en accédant à la Maison Blanche... qui a ensuite gagné le prix Nobel ... qui est célébré à travers le monde entier !!! ça a du lui monter à la tête... si je devais noter son année à la présidence... je ne lui donnerais pas une bonne note... parce qu'il est devenu complaisant dans l'exercice du pouvoir... moins exigeant avec lui même et avec les autres... or il ne peut pas compter que sur son charme pour gouverner... il faut plus que de « l'espoir »... ou bien tout homme de pouvoir qu'il est... il tombera et très vite » « le pouvoir et la ruine » c'est le titre d'une tribune d'el Pais ce matin qui commence ainsi : Albert Speer... l'architecte d'Hitler avait coutume de toujours dessiner les ruines des bâtiments qu'il allait construire... et bien il en va des constructions comme des hommes de pouvoir écrit el Pais qui ce week end consacrait pas moins de 4 pages à la fin d'une brillante carrière politique... la tombe d'un homme qui avait porté les espoirs d'une génération ... Tony Blair Mort en Irak... ironise le journal espagnol ... car c'est la décision de faire la guerre en Irak qui a tué le New Labour, l'idéologie politique de Blair... il a beau persister et signer... réfuter un pacte secret avec Bush pour renverser Saddam Hussein... plus personne ne le croit... en témoigne ces manifestants arborant des pancartes à son effigie avec « bliar »... cad « blair menteu »... d'ailleurs écrit el Pais ... il refait son apparition sur le devant de la scène alors qu'il a avait presque disparu depuis son départ de Downing Street il y a trois ans... il faut dire qu'il s'est converti dans un business très lucratif : il conseille des géants du monde financier et vient d'amasser pas moins de 11 millions et demi d'euro en trois ans... Riche, Tony blair... mais ruiné politiquement ... continue el Periodico... voilà sans doute le destin des hommes de pouvoir! et les femmes de pouvoir alors?... et bien c'est la Repubblica qui s'y intéresse ce matin avec un dossier spécial sur Angela Merkel... « L'hivers d'Angela la chancelière triste »... titre le quotidien italien qui raconte... pas très rigolo la vie de cette femme... elle même pas très rigolote... voilà que malgré sa victoire elle est critiquée par l'opposition mais aussi dans son propre parti et par ses concitoyens et même par ses amis... indécise... absente... passive...triste et pourtant elle arbore toujours cet éternel et mythique sourire... plus efficace finalement que le style assourdissant d'un Sarkozy ou que les murmures d'un Gordon Brown ou que les rodomontades de Berlusconi. C'est ce sourire séraphique qu'il faut retenir face à la tourmente que nous traversons... un sourire pour parler le moins possible et agir au moment opportun... un sourire qui dit tout le style presque matriarcal d'Angela Merkel... qui très loin des mythes tonitruants ensommeille tout un pays... de sa force tranquille!

L'équipe

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......