LE DIRECT

Le sommet européen qui sape la présidence française.

5 min

Bonjour ali bonjour à tous, comme si elle ne savait plus quoi écrire... c'est par des caricatures que la presse européenne commente le mieux ce matin le sommet européen qui s'est ouvert hier soir à Bruxelles le Financial Times notamment avec ce dessin où l'on voit les leaders européens réunis sous une coupole de verre alors que les citoyens d'Europe leur balancent leur vote négatif... Juste au dessus il y a ce titre : quel rêve voulez vous que l'Europe embrasse maintenant? et puis il y a le dessin de une du journal hongrois HVG... on y voit l'horloge européenne arrêtée par une punaise irlandaise... besoin de temps ? s'interroge le titre. Dans le Guardian c'est un monument au mort qui porte la mention "traité de Lisbonne" avec cette épitaphe "une période de réflexion semble être nécessaire" Mais c'est avec Sarkozy que nos voisins caricaturistes s'en donnent à coeur joie. Le voilà monté sur échasses avec le chapeau de napoléon et la main dans le manteau dans les colonnes de l'Independent face à lui Gordon Brown en Nelson manchot... « je vois un traité mort » lance t il à napoléon-sarko qui lui répond : euh pas ce soir ma Gordophine Agir pour l'Europe dit le dessin du Soir en Belgique au dessus de deux vignettes dans la première Sarkozy aboie : « Bordel de merde ( ça c'est censuré) virez moi PPDA Domenech et l'Irlande » alors que dans l'autre la réunion le premier ministre de belge... dans un autre style veut agir lui aussi pour l'Europe " bon dit il...je vous ai réunis pour que nous puissions fixer la date d'une réunion sur la manière de s'entendre pour établir la méthode pour choisir la couleur de l'agenda... si vous voulez bien! Autant le dire tout de suite... l'Europe a bien besoin de l'aiguillon Sarkozy pour sortir de cette crise... d'ailleurs c'est bien avec cette idée là que le président français s'est rendu à Bruxelles hier ... écrit le Times à Londres... il lui faut coûte que coûte sauver le traité de Lisbonne... il en va de la réussite de la présidence française de l'UE... Car le non irlandais la semaine dernière a terni l'ambition flamboyante du président français ... cette marque qu'il voudrait laisser, comme d'autres avant lui, dans l'histoire de l'Europe et que l'on peut symboliser par l'illumination de la tour Eiffel à partir du 1er juillet prochain... et par toute une série de festivités prévues grâce à une enveloppe de 190 millions d'euros... Mais continue le Times ... le sarko show n'est pas suffisant... derrière il y a également les initiatives prévues par le président français pour qu'il puisse passr pour l'homme providentiel de l'Europe.... Or ces initiatives (l'immigration les changements climatiques la défense l'énergie) à cause de la panne du traité de Lisbonne risquent de se concrétiser après la présidence française...trop tard donc pour sarkozy... alors sa priorité est plus que jamais de regagner la faveur des européens et notamment des irlandais pour les faire revoter coûte que coûte mais très vite sur son traité... Il est d'ailleurs intéressant de préciser conclut le Times qu'il y a une semaine l'hyperprésident n'a pas mâché ses mots sur ses voisins irlandais... ce sont de fieffés imbéciles ... ils se sont gavés sur le dos de l'Europe pendant des années et maintenant ils nous foutent dans la merde... il faut absolument récupérer l'avantage et sauver le traité ! C'est vrai que le non irlandais a torpillé la stratégie de Sarkozy pour la présidence française.... considère également le Spiegel en Allemagne... il rêvait d'une présidence glamour et facile... qui rejaillirait sur tout le pays faisant ainsi oublier les conflits sociaux et le pessimisme économique des français... mais le sort décidement est contre lui... et même l'équipe de France de football ne semble pas vouloir l'épauler en perdant bêtement contre l'Italie ... la présidence de l'Union devait le propulser sur la scène internationale... dit encore le journal allemand... lui donner enfin la carrure d'un chef d'état... lui, qui récemment a été trop rarement à la hauteur de la dignité qu'impose le rôle de protecteur suprême de la république française... mais patatras... le non irlandais vient tout changer... un peu à l'image de cette conférence de presse à Prague interrompue par la pluie... le président français vient de prendre une douche froide... d'autant plus froide qu'en Europe il a créé de très hautes attentes... Alors bien sûr Sarkozy ne serait pas Sarkozy s'il n'avait pas réagit immédiatement... il veut agir le plus vite possible au risque de se contredire encore et de se passer de la coopération et du soutien pourtant tant vanté par lui-même, de ses partenaires européens et déjà ses partenaire sont un peu perplexes ... explique le Prague Post en république tchèque... en tout cas en Tchéquie le président français a eu beau déployer tout son charme... il n'a récupéré que des sourires et des mots... le pays se tient à sa ligne... on attend et on verra bien c'est ce que le Vanguardia appelle les propriétés jacobines de l'Europe... à chaque nouvelle crise l'Union européenne pleure des larmes de crocodile... nos dirigeants européens nous prédisent le pire... crient au scandale... mais finalement chacun n'a qu'une idée en tête: défendre ses propres intérêts... on nous brandit le spectre d'une Europe à deux vitesses... mais c'est déjà le cas... sauf que c'est une Europe à multi-vitesses alors il serait bon d'arrêter de prétendre et organiser l'Union comme une grande confédération tout simplement et c'est vrai que dans la presse européenne... ces intérêts nationaux sont palpables dans le traitement du sommet de Bruxelles... Pour les uns comme les journaux allemands et français c'est surtout la crise économique qui a été abordée lors du sommet Pour les autres notamment en Espagne... c'est la levée des sanctions vers Cuba qui fait l'actualité européenne ce matin Alors qu'en Grande Bretagne... le Times fait de Gordon Brown un sauveur inattendu de l'Europe puisque le parlement a ratifié le traité... et l'Independent précise que le premier ministre fait tout pour faire tomber les restrictions sur les OGM Bref continue le journal... cette réunion de Bruxelles a tout d'un goûter de fous furieux... avec sur le côté le premier ministre irlandais portant bonnet d'âne la guerre des canapés est lancée... titre pour sa part la Vanguardia D'habitude les sommets européens ne sont jamais simples mais souvent prévisibles écrit l'Independent... l'Allemagne et la France s'accordent sur tout... la Grande Bretagne fait office de mauvais élève et l'Irlande celui du médiateur toujours prêt à demander plus de subsides... Mais le sommet d'hier a changé la donne... le premier ministre britannique passe pour un héros ... l'irlandais pour l'idiot et la France et l'Allemagne ne cessent de se chercher des poux... mais personnes n'ose aborder le vrai problème... pour quoi les irlandais, eux qi sont si européens ont dit non ?... et que devons nous faire maintenant ?... mais non conclut l'Independent chacun y allait de sa petite phrase hier... exprimant sa compréhension... sa solidarité Décidément nous vivons à plein dans l'ère du maquillage... se lamente el Pais à Madrid... partout lon emploie des euphémismes, des images pour éviter de dire la réalité... et la réalité en espagnol, écrit el Pais... ça se dit... crise profonde... crise de légitimité D'où cette conclusion du New York Times Les européens n'ont cessé de nous interroger sur la raison pour laquelle l'Amérique avait pu élire par deux fois un homme aussi idiot que Georges W Bush... il serait temps qu'ils tournent leurs question vers eux même... et qu'ils s'interrogent vraiment sur ce qui fait l'Europe et ce qu'ils veulent en faire au lieu de prétendre que c'est une entité politique! bonne journée

L'équipe

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......