LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

Les leçons de l'Histoire.

5 min

Bonjour thomas bonjour à tous Adolphe Hitler a été décapité... mais Londres est en train de lui remettre la tête sur les épaules ça a l'air d'un roman policier mais c'est l'histoire qui fait le tour de la presse allemande depuis ce week-end c'est le Spiegel qui a commencé le feuilleton... ça s'est passé samedi matin à Berlin... un homme de 41 ans nous raconte le journal ...ancien policier berlinois rentre dans le musée madame Tussauds de la capitale allemande qui vient d'être inauguré (c'est l'équivalent de notre musée Grévin)... nous sommes au premier jour ... à la première heure de son ouverture au public, les portes ont ouvertes il y a seulement 3 minutes... cet homme est le deuxième visiteur... et le voilà qu'arrivé devant la statue de cire de Hitler attablé dans son bunker... statue atrocement ressemblante nous dit le journal... le voilà qui pousse un cri tonitruant: "plus jamais la guerre".... qu'il bouscule un responsable du musée et un agent de sécurité... et qu'il se jette sur la statue de cire et lui arrache la tête! couic Mais qui peut bien faire une chose pareille? se demande la presse allemande depuis 3 jours.... C'est Frank ... un policier au chômage... répond le Berliner Morgenpost ...qui aurait quitté ses fonctions après s'être rendu compte lors d'une manifestation d'extrême gauche qu'il était du mauvais côté C'est surtout un petit malin qui est maintenant vénéré par ses copains... rajoute la Bild... car tout ça est parti d'un simple pari la veille de l'ouverture du musée... Frank au chômage est insolvable alors il ne peut pas rembourser les dégâts sur cette statue qui est estimée à 200 00 euros et qui est en train d'être réparée à Londres... écrit le journal... c'est donc lui qui a été désigné par ses potes pour l'opération commando... Une opération rajoute le Berliner Zeitung ... qui répond pourtant à un débat bien réel se justifie l'intéressé... car dit il « exposer la statue du Führer tout prêt du mémorial de l'holocauste, cela a de quoi choquer vous ne trouvez pas? » C'est en effet la polémique qui anime tout le pays depuis des jours... car bien sûr nous explique le Spiegel ... pour ne pas donner l'impression de le glorifier, les concepteurs du musée ont voulu représenter le dictateur nazi comme un homme brisé dans la reconstitution du bunker où il a passé ses derniers jours avant de se donner la mort le 30 avril 1945... Les photographies de la statue ont été interdites... la table a même installée devant lui pour éviter que les visiteurs se fassent prendre en photo à ses cotés... mais quand même disent les détracteurs dont le responsable de mémorial de la résistance au Nazisme... le musée Tussauds est un lieu de divertissement... or Adolphe Hitler ne peut pas devenir une attraction... au même titre que Mickael Jackson les Beatles ou Georges Cloney ...c'est totalement inapproprié mais en même temps ça permet finalement de suciter un débat très utile autour de la manière dont on représente ou réutilise l'histoire ... continue le Berliner Zeitung... cela soulève une question de fond... Hitler est une figure historique alors pourquoi n'aurait il pas sa place dans un musée de ce type aux côtés de Napoléon par exemple ?.... en faire un homme est finalement bien plus utile pour comprendre l'histoire que d'en faire un monstre, non ? mais le problème renchérit le Tagueszeitung... c'est que tout cela est symptomatique de la manière dont nous traitons aujourd'hui l'histoire de l'Allemagne... nous la servons en petites portions digestes en omettant le contexte dans le meilleur des cas ... et dans le pire des cas en laissant les amuseurs de la société en faire une attraction... l'histoire se lamente le journal.... est ainsi traitée à la Dysneyland sous prétexte de chercher l'intérêt du public... et c'est très dangereux car en la banalisant on n'en tire plus aucune leçon... et le Tagueszeitung conclut... or le travail de mémoire que l'Allemagne doit mener est encore long très long... Relance : Les leçons de l'histoire... c'est aussi un thème qui revient dans le reste de la presse européenne cécile mais à propos de l'immigration oui c'est le journal die Presse en Autriche qui s'inquiète de ce qui se passe chez son voisin italien.... car enfin écrit le quotidien ... Le gouvernement italien a commencé, malgré l'indignation de toute l'Europe, à relever les empreintes digitales des Roms vivant dans des campements. ... ça ne vous rappelle rien... s'insurge le journal... si si souvenea vous il y a plus de 50 ans.... alors le gouvernement a beau se justifier.... "Tout ceci ne sert - naturellement - qu'à la sécurité. ... Sur ordre du ministre de l'intérieur, les empreintes digitales de tous les habitants vivant dans des campements de Roms seront désormais relevées : hommes et femmes, adultes et enfants - au nom de 'la lutte contre la criminalité' et de la 'protection' des enfants roms contre l'exploitation...n'empêche on peut craindre d'horrible dérapages d'autant que L'idée préconçue que les 'zingari' sont tous des voleurs et des kidnappeurs d'enfants est toujours bien présente en Italie. ... mais le pire c'est que désormais, le gouvernement fait peser ce soupçon général sur les Roms - de façon très officielle et tout à fait éhontée." et die Presse conclut le président de la Chambre des députés en Italie, Gianfranco Fini, et ses alliés devraient pourtant se rappeler "que leurs modèles politiques d'autrefois avaient déjà procédé collectivement une fois à l'enregistrement des Roms avec leurs 'amis allemands'.... une initiative qui s'était terminée dans les chambres à gaz d'Auschwitz." et la nouvelle fait le tour de la presse espagnole ce matin qui n'hésite pas à la relier avec ce nouveau pacte sur l'immigration proposé par Nicolas Sarkozy et finalement accepté par les 27 dit le Figaro alors que l'Humanité affiche sur sa une: "après la directive de la honte... voici l'Europe des barbelés! Car l'Espagne a fini par accepter le pacte de Sarkozy... titre el Pais... parce que le texte est revenu sur l'exigence du contrat d'intégration et sur l'interdiction des régularisations d'immigrés... mais est ce vraiment une victoire? s'interroge l'article... parce que finalement les deux concepts restent présents, sous entendus dans ce texte... et cette immigration choisie est plus qu'officialisée... de manière déguisée... Via des cours de langues obligatoires notamment... les candidats à l'immigration devront remplir un contrat d'intégration, rendre des comptes donc... pareil pour les régularisations qui ne pourront plus se faire qu'au cas par cas... c'est non seulement contre productif... écrit el Pais... mais comment les dirigeant de l'UE ne voient ils pas le mal que de telles décisions font à l'Union sur la scène internationale et particulièrement en Amérique latine Absurde et contradictoire dit encore el Périodico... car cela ne règle en rien la question... l'immigration est motivée par la recherche de travail... or du travail nous en avons pour les immigrés tous les chiffres le montrent... les flux migratoires ne vont donc pas s'interrompre parce que les technocrates européens décident de faire de l'UE une forteresse D'ailleurs... conclut la Vanguardia... un rapport d'une commission d'expert vient juste d'être rendu qui montre que la politique d'immigration choisie de monsieur Sarkozy... est inefficace irréalisable et sans intérêt... et pourtant le président français vient de faire avaler cette pilule à ses partenaires européens... il est décidément très fort relance: Alors c'est une question qui n'intéresse pas du tout la presse britannique non car en Grande Bretagne la question du jour... c'est cette décision historique... l'église anglicane approuve l'ordination des femmes évêques... en entendant ça un évêque a fondu en larmes hier...raconte le Telegraph... parce qu'il ne comprend pas comment l'église peut ignorer la voix de tant de traditionnalistes... et oui depuis vendredi l'église anglicane est réunie en congrès annuel ... un congrès houleux car il se penche sur un débat polémique.... jusqu'où l'église anglicane doit elle aller pour s'adapter à la société moderne laïque? L'Eglise est au bord du schisme titre l'Independent... et l'ordination des femmes comme le débat sur l'homosexualité des prêtres n'est que le révélateur d'un fossé beaucoup plus grave entre l'aile progressiste et l'aile traditionaliste... sommes nous donc à l'orée d'un schisme comme celui qui avait séparé la chrétienté entre catholiques et protestants? Peut être pas aussi violent, continue l'article .... mais l'histoire devrait en tout cas nous inspirer... car l'église réformée est née d'un compromis doctrinal extraordinaire qui n'a rien à voir avec les petits débats de l'église d'aujourd'hui... mais l'église anglicane mondialisée doit conserver son union issue de multiples concessions... alors termine l'Independent ... souvenons nous de ce qu'avait dit Elisabeth 1ere.... " je ne désire pas créer des fenêtre dans l'âme des hommes"... nous avons bien besoin de ce type de pragmatisme aujourd'hui!... et c'est une idée qui vient d'une femmes, grand personnage politique et historique... préparez vous rajoute le journal... l'heure des femmes est en marche... le voilà le grand bouleversement historique qui se prépare. bonne journée

L'équipe
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......