LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

Les Législatives françaises vues de l'étranger: surprises surprises!

5 min

Bonjour Ali bonjour à tous Surprise!!! Voilà le ton de la presse internationale ce matin à propos des élections législatives françaises... Le président français doit faire face à son premier revers !... ou comme le commente la presse française... c'est un premier avertissement des français qui ne veulent pas d'un chèque en bleu pour Nicolas Sarkozy La vie politique française est décidément passionnante écrit la Suddeutsche Zeitung en Allemagne... malgré une victoire annoncée... les conservateurs n'ont pas obtenu les deux tiers de l'assemblée nationale....et même l'un des piliers du nouveau gouvernement doit se retirer !... incroyable! dit le quotidien allemand C'est une énorme surprise... écrit dans le même sens le Soir en Belgique alors que ses confrères de la Libre titrent... le sursaut de la gauche... un répit pour les socialistes... ou encore six semaines après la débandade la gauche sauve enfin les meubles ! Aucun institut de sondage n'avait imaginé un tel scénario continue le Soir... la droite l'emporte certes, elle disposera d'une large majorité, mais on est loin très loin de l'ampleur de la victoire annoncée par l'UMP... au point que cette victoire prend l'allure d'un revers... et pour la gauche qui a obtenu plus de sièges qu'en 2002.... on est loin très loin aussi de la déroute historique de 1993 lors du crépuscule du mitterrandisme... Ces législatives sonnent donc comme une mise en garde contre la tentation de la toute puissance quelle qu'elle soit ! et avec cette Une "Sarkozy l'emporte mais il aura face à lui une opposition plus forte"... la Vanguardia en Espagne renchérit ... l'alerte au raz de marée bleu était exagérée... cette vague... ce tsunami qui devait balayer la politique française n'a pas eu lieu... il a été arrêté net par un parti socialiste que l'on donnait en situation de mort clinique et qui s'est révélé plus robuste que prévu... à la surprise générale c'est la fin de l'état de grâce de Sarkozy écrit la Vanguardia... et cet échec relatif de la droite s'explique par une combinaison de facteurs... la crainte d'une concentration excessive des pouvoirs et surtout la polémique autour de la TVA sociale qui semble avoir motivé les classes sociales les plus modestes contre la majorité! c'est surtout la démobilisation des électeurs de droite qui explique ce revers... rajoute el Mundo toujours en Espagne... sur de leur victoire beaucoup de partisans de l'ump ne sont pas allés voter alors que les électeurs de gauche qui avaient voté au centre se sont eux retournés vers les socialistes avec cette même obsession... faire contrepoids face à Sarkozy... et el Mundo écrit encore... il semble que les français aient voulu exprimer leur mécontentement face aux premières mesures du nouveau gouvernement et qu'ils aient choisi de rétablir l'équilibre ...voir de faire marche arrière! La France freine l'onde de choc de sarko... renchérit la Stampa en Italie... Sarkozy obtient la majorité mais sans triompher... rajoute le Corriere della Serra... qui conclut ...et ce scrutin ne fait que confirmer ce que nous apprenait la présidentielle ... à savoir la défaite du centrisme et l'avènement du bipartisme dans le paysage politique français Alors Pour Sarkozy ce serait la fin de la lune de miel avec les français ? s'interroge le Times... Il est vrai écrit la BBC ...que dans les rangs de l'UMP on était loin de l'euphorie de la présidentielle hier... la nouvelle assemblée ne sera pas le rouleau compresseur sarkozyste annoncé... oui mais contrairement à la gauche... à droite ...on est très loin du divorce ...analyse le Times en faisant référence au coup de théâtre de Ségolène Royal hier qui annonce sa séparation d'avec François Hollande... Que Sarkozy se rassure dit encore le Times son cauchemar n'est pas devenu réalité... il n'y aura pas de cohabitation... les français lui ont bien donné les rennes pour lancer sa rupture! C'est vrai qu'il ne faut pas s'y tromper... rajoute ABC un autre quotidien conservateur d'Espagne... le message des français est clair...ils ne veulent pas de l'alternative proposée à gauche... ils veulent la rupture annoncée par le centre droit... et c'est d'ailleurs le signe de la maturité de la société française qui tourne le dos à la mélancolie autodestructrice et à l'attentisme déprimé de l'ère Chirac pour mettre son destin dans les mains responsables de Nicolas Sarkozy Car l'ère Sarkozy a bel et bien commencé ... titre la Vanguardia ... les français ont plébiscité son programme de réforme libérale... mais s'il dispose d'une claire majorité absolue... d'un énorme capital politique l'heure de vérité a sonnée pour le nouveau président français qui va devoir tenir ses promesses de changement... car conclut le journal, il est plus facile de changer le président que de changer le pays et pour cela il va lui falloir éviter les affres de la rue... considère the Economist... la session extraordinaire de juillet sera ainsi décisive.... elle devrait mettre en marche les premières réformes vers plus de répression des jeunes délinquants, plus d'autonomie pour les universités... moins de liberté pour les grévistes des transports et plus de réduction d'impôts... mais prévient l'hebdomadaire britannique si l'opposition au parlement sera minime... gare à celle de la rue ! et oui parce qu'en France la rue comme les grèves sont un poison avec lequel tout politique doit compter... analyse encore le Times... c'est ainsi que Monsieur Sarkozy doit se garder de tout faux pas... notamment en politique extérieure... et le quotidien britannique voit midi à sa porte... il n'a ainsi nul besoin de raviver des blessures anciennes en défendant ce mini traité européen ... il a Paris dans ses mains ... à quoi bon le rendre à Berlin ou Bruxelles au risque de se mettre à dos au moins la moitié de la France Il est vrai que cette victoire amputée de la droite risque en effet d'avoir des conséquences profondes et inattendues sur le paysage politique français... considère le Temps en Suisse... d'abord parce que la gauche semble s'être réveillé et c'est presque une divine surprise qui appelle à la douloureuse rénovation du parti Mais surtout rajoute le quotidien suisse Nicolas Sarkozy et son gouvernement disposent d'une majorité pour faire passer leur projet de loi au parlement... mais ils savent désormais que les oppositions latentes au sein de la population française peuvent se réveiller soudainement... la droite peut se consoler en pensant qu'elle a réussit cet exploit rare d'être reconduite pour 5 autres années... mais le fait est qu'elle a crié victoire trop vite.... C'est ainsi que s'est forgée une digue rouge devant la marée bleue... titre el Pais en Espagne... et c'est une bonne chose à la fois pour Sarkozy et pour la France... lance l'éditorialiste qui s'explique... parce qu'une majorité écrasante de la droite portait en elle les germes de la division... face à l'adversité de gauche la droite va en effet devoir se raisonner se calmer se comporter avec plus de mesure ... et elle sera donc plus efficace.... la droite n'a pas obtenu les pleins pouvoirs et c'est tant mieux parce qu'elle doit prendre conscience que la France est divisée n'en déplaise à Monsieur Sarkozy qui voudrait réinventer l'histoire de France en un joli conte dans lequel le pays ne fait qu'un derrière lui... mais ce scrutin le contredit ... il a par exemple révélé que 94% des français musulmans ont refusé de plébisciter le parti du président... c'est la preuve que la stratégie d'ouverture vers le centre de Sarkozy est une bonne chose dans le fond... la preuve que la France n'est pas si radicalement bipolaire que ce que l'on croit... alors l'Espagne et même toute l'Europe devrait méditer sur ce revirement surprenant!

L'équipe
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......