LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

Les rois nus.

5 min

Bonjour ali bonjour à tous Bon tout le monde à poil ce matin!!!! C'est l'impression qui ressort des gros titres des journaux ... au sens figuré bien sûr La plupart des quotidiens en ligne ont changé leur une en pleine nuit... L'industrie automobile américaine est à poil... nous dit el pais en Espagne alors que la BBC comme News day à New york... s'empressent de titrer: détroit (le berceau de l'automobile américaine) vers la catastrophe !... et le New York Times explique le sénat américain vient de retoquer le plan de sauvetage proposé par la Maison Blanche et le congrès pour sauver l'industrie automobile américaine de la crise... résultat... le spectre de la faillite s'avance inexorablement dans les arcanes de Général Motors et Chrysler qui d'après certains experts ne survivront pas à la fin de l'année c'est la fin de géants américains... la fin des tout puissants de Detroit ! titre le Times de Londres... le sénat refuse que 14 millions de dollars publics viennent combler les erreurs de l'industrie D'ailleurs précise le site du Wall Street journal cette nuit General Motors sent venir la catastrophe... l'entreprise a déjà embauché plusieurs experts renommés dans le domaine du droit des faillites donc ça y'est c'est fini ... c'est le point mort... l'automobile américaine va disparaitre? s'interroge el Pais.... pas encore tout à fait non... il existe une dernière porte de sortie... c'est d'ailleurs exactement ce qui explique le refus des sénateurs républicains cette nuit... il faudrait soit que les géants automobiles réduisent leur dette des 2 tiers avant fin mars 2009... ce qui semble impossible au vu par exemple de la dette faramineuse de Général Motors... 60 milliards de dollars.... alors il faut que les syndicats acceptent l'inacceptable... de voir les salaires des employés de l'automobile américaine réduits au même niveau que ceux des japonais et ce dès 2009... Ainsi rien ne change.... conclut el Pais... face à la catastrophe c'est une fois de plus le salarié qui paye la note et non rien change... renchérit toute la presse européenne ce matin qui s'intéresse à une autre nudité Celle que le quotidien de Madrid el Pais appelle pudiquement... la peau de chagrin européenne car l'idée d'unité européenne est comme la peau de chagrin de Balzac... celui qui la possède peut voir tous ses voeux exaucés mais en contrepartie cette peau se rétrécit... mettant à nu son propriétaire... jusqu'à ce qu'elle disparaisse avec son maitre.... les Etats Unis en ont déjà fait l'expérience et ont appris difficilement à sortir du cercle vicieux... mais l'Europe elle... est toujours embourbée dans ses peurs et ses mirages... elle rétrécit et fait rétrécir chacune des nations qui la compose... aujourd'hui c'est plus vrai que jamais... depuis la présidence de Sarkozy l'Allemagne et la France se tournent le dos... et voilà que l'Allemagne s'en prend maintenant à la Grande Bretagne alors le sommet européen qui s'ouvre aujourd'hui promet d'être saignant... résume le site de la Deutsche Welle qui rajoute, philosophe... mais que serait un sommet européen sans querelles! Une union européenne sans divisions ? oui enfin là... c'est quand même sans précédent... lui répond toute la presse britannique qui s'inquiète ce matin de « cette attaque extraordinaire » comme le titre l'Herald qui raconte la sortie brutale du ministre des finances allemand à l'encontre de Gordon Brown...dans une interview à Newsweek, il fustige le revirement de la politique de crise du premier ministre britannique qu'il qualifie de sidérant et de keynésianisme grossier... et il va loin écoutez Monsieur Brown jette des milliards par la fenêtre avec son plan de relance de 24 milliards d'euros qui sera financé par le contribuable britannique... et tout cela va porter la dette britannique à un tel niveau qu'il va falloir une génération pour la financer Ha ! nous voilà au coeur de tout ce qui sépare l'Allemagne et la Grande Bretagne ou devrait on dire l'Allemagne et le reste de l'Europe de l'ouest... explique Sky news... sous ce titre... pourquoi les allemands prêtent et pourquoi les britanniques achètent... c'est une question de culture les allemands sont des gens plus anxieux et aussi plus prudents... ils ont perçu la bulle financière britannique bien avant leurs voisins... et en auraient fait des cauchemars s'il s'était agit de leur pays... c'est une question d'histoire... rajoute l'Independent... au risque de paraitre caricatural... il ne faut pas oublier que dans l'imaginaire allemand c'est la grande dépression et la dévaluation qui a porté au pouvoir la barbarie nazie... alors la prudence économique est indélébile en Allemagne au risque de faire d'elle une grande frileuse et pour fustiger cette frilosité... c'est Angela Merkel qui trinque dans la presse ce matin... cette « madame non » ... comme le titre le Times Celle qui va faire capoter le plan de Sarkozy préfère la Vanguardia en Espagne et le Spiegel résume... la rage européenne se tourne vers l'Allemagne... allons nous finir isolés en Europe? S'inquiète le journal... tout simplement parce que nous ne voulons pas dépenser et dépenser encore comme le reste de nos voisins... ou alors au moins avec des garanties et la Libre Belgique tente de faire l'arbitre... il est bon que des voix dissonantes s'expriment et ce sommet doit être le sommet du compromis que ce soit sur le climat ou bien sur le plan de relance économique... n'oublions pas que la négociation est au centre même du fonctionnement européen... alors que chacun voit midi à sa porte... et peut être devrions nous entendre la leçon de l'Allemagne... titre le Financial Times qui comme toute la presse britannique ce matin arrive à ce même constat... lancé par le Scotsmann... les critique de l'Allemagne ne sont pas agréables à entendre... mais soyons honnêtes... elles disent tout haut ce que nous pensons tout bas depuis longtemps... le plan de Gordon Brown qui dans un lapsus révélateur cette semaine nous promet de « changer le monde »... est une illusion... il n'a pas les moyens de toutes ces dépenses... Gordon Brown est comme l'empereur orgueilleux du fameux compte... c'est un roi tout nu! Et d'autant plus nu... termine le Times avec cette information exclusive... que son gouvernement permet que l'argent des contribuables britanniques finance les talibans afghans... des millions de livres sont versées aux talibans pour qu'ils permettent à l'OTAN de faire passer des convois dans le pays... 25% de l'argent investi dans cette guerre financerait les insurgés... une absurdité dit le Times qui conclut....; mais pas si étonnante que ça à une époque où aujourd'hui en politique le ridicule ne tue plus... Alors allons y déshabillons nous! Bonne journée

L'équipe
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......