LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

Leterme, le retour

5 min

Mais que faut-il donc faire dans ce pays pour être disqualifié d'une éminente fonction ... lorsqu'on a démontré à de multiples reprises qu'elle dépassait clairement le cadre de ses compétences ? ... A l'instar de l'éditorialiste la LIBRE BELGIQUE ... nombreux sont ceux dans la presse ce matin pour qui le retour aux affaires d'Yves Leterme suscite ... à tout le moins scepticisme et inquiétude ... A 49 ans ... le chrétien-démocrate flamand a en effet retrouvé hier le fauteuil de Premier ministre ... 11 mois seulement après l'avoir perdu ... Et le quotidien de Bruxelles de renchérir ... Quitte à être cruel ... il est indispensable de rappeler que cet homme à deux mains gauches ... et qu'il y a très peu de chances pour que cela s'améliore ... Alors certains appelleront cela par euphémisme de la malchance ... reste qu'une telle accumulation d'échecs ... de maladresses ... et de couardises ... ainsi qu'un total manque de lucidité de l'intéressé laissent rêveur ... Pour ne pas dire ... en colère ... Ce n'est plus d'une béquille dont il a besoin mais de deux ... Et après ... que faudra-t-il encore lui commander ? La Belgique se prépare au pire ... titre pour sa part THE TIMES de Londres ... Yves Leterme ... l'homme qui avait qualifié son pays d'accident de l'Histoire ... et jugé que les seules choses communes aux Belges étaient "le roi ... l'équipe nationale de foot ... et la bière ... C'est encore lui qui avait choqué tout un pays en estimant que les francophones étaient trop paresseux ... ou pas en état intellectuel d'apprendre le néerlandais ... Yves Leterme enfin ... l'homme qui chanta un jour la Marseillaise ... en croyant qu'il s'agissait de l'hymne national belge ... C'est peu de dire que son premier passage au gouvernement n'avait pas été franchement couronné de succès ... poursuit le quotidien britannique ... Et à présent le voilà donc de retour pour un nouveau mandat. Mais alors pourquoi un tel retour interroge THE WALL STREET JOURNAL ... Et bien parce que le très controversé Yves Leterme reste ... tout simplement ... l'homme le plus populaire ... au sein du parti majoritaire ... le parti démocrate chrétiens flamand ... Le problème ... c'est que bien que de père wallon et de mère flamande ... un profil apparemment idéal donc pour faire le lien entre les deux grandes communautés linguistiques ... Yves Leterme s'est mis à dos de très nombreux francophones. Alors la semaine dernière pourtant ... précise la DEUTSCHE WELLE en Allemagne ... le Roi avait chargé un autre ex Premier ministre ... Wilfried Martens d'assurer une transition rapide et efficace ... afin de maintenir la relative sérénité qu'Herman Van Rompuy ... appelé à la présidence de l'Europe avait réussit à ramener tant bien que mal ... au sein de son pays ... Mais à présent ... le retour d'Yves Leterme donc et de ses positions radicales sur l'autonomie de la Flandre font à nouveau craindre le pire à la communauté francophone. A ceci près ... toutefois ... nuance THE FINANCIAL TIMES ce matin ... que cette fois-ci il sera très entouré ... avec notamment pour l'encadrer ... la nomination ... là encore ... d'un autre ancien premier ministre Jean-Luc Dehaene à qui a été confié le travail préparatoire de déminage ... D'où ce titre à la une du quotidien le plus lu de Flandres ... HET LAATSTE NIEUWS ... Le Premier ministre le plus materné ... Un Leterme sous contrôle ... renchérit de son côté LE SOIR ... Contrôlé ... encadré ... aidé ... balisé ... peu importe d'ailleurs l'adjectif écrit le journal ... Ce n'est ni le meilleur ni le pire ... mais il ne sera pas seul aux commandes du bateau Belgique pour relever les défis qui s'annoncent ... Et c'est bien là l'essentiel. Alors c'est vrai ... Yves Leterme est un homme compliqué ... un boudeur ... sans doute un colérique ... peut-être un capricieux ... écrit de son côté le romancier Thomas Gunzig dans les colonnes du journal ... Il doit avoir des tas de principes un peu rigides ... comme celui de faire son lit tous les matins ... ou de ne pas mettre les cuillères en bois au lave-vaisselle ... Bref .. le genre de type avec qui on ne part pas en vacances ... Et pourtant ... dit-il ... je n'arrive pas à le détester. Décidément ... la Belgique tient en ce moment un étrange discours sur elle-même ... à la limite de la schizophrénie ... renchérit pour sa part le directeur du centre de recherches et d'informations sciences politiques ... toujours dans les colonnes du journal ... La tendance dominante dit-il ... est à la fierté ... depuis la désignation d'Herman Van Rompuy à la présidence du Conseil européen .... On ne se réjouit pas seulement pour lui ... ou pour l'influence de la Belgique en Europe et dans le monde .... On en tire apparemment une véritable fierté patriotique ... en considérant que c'est un Belge typiquement belge qui a été choisi ... de sorte que sa nomination conforte l'image dans laquelle la Belgique aime à se reconnaître ... Celle d'un pays qui a érigé le sens du compromis et l'invention de solutions pacifiques ... fussent-elles parfois surprenantes ... en tradition nationale ... Et bien Yves Leterme est un Belge ... lui aussi ... et même davantage que d'autres vu son ascendance ... et on comprend mal comment il pourrait à lui seul mettre notre génie national en échec ... Certes les négociations qu'il a menées dans le domaine communautaire n'ont débouché sur aucun résultat tangible ... mais il paraît un peu court d'en faire l'unique responsable de ces échecs .... S'il existe effectivement une capacité spécifiquement belge à dégager des consensus ... cette capacité est collective par définition ... et ne peut donc dépendre d'un seul homme ... Fusse-t-il ... 1er ministre.

L'équipe
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......