LE DIRECT

L'étrange procès du tueur norvégien

5 min

La photo a fait le tour du monde et voilà qu'elle est reprise sous forme de caricature dans les pages de l'Independent en Grande Bretagne qui choisit de détourner le cri d'Edvard Munch

sous le titre "le sourire narquois" on y voit cette même image du tueur norvégien brandissant son salut nazi poing fermé devant ses juges... et derrière lui, au milieu d'un paysage torturé de couleurs, la justice avec sa balance et son épée qui clopine avec difficulté

L’étrange procès d'Anders Breivik occupe particulièrement ce matin la presse européenne parce qu'il soulève des doutes comme l'explique le Daily Nation au Kenya... il affiche en grand et sur une grande trop grande tribune peut être, la vision du monde de ce tueur d'extrême droite !

il est vrai que partout ce matin la presse reprend ses mots "je le referai... c'était de la légitime défense pour ma culture pour mon peuple... car c'est un honneur que de mourir pour son peuple!"

« Ceux qui me qualifient de diaboliques confondent diabolique avec brutal ...c'est comme cette décision de larguer une bombe atomique sur le Japon lors de la deuxième guerre mondiale... ce carnage lui aussi était pavé de bonnes intentions! »

« je suis né dans une prison où l'élite multiculturelle endoctrine les écoliers avec son idéologies de haine... dans cette prison vous n'avez pas le droit de protester ou d'avoir une idée différente sur la question du multiculturalisme... cette prison: c'est la Norvège »

« les régimes européens ne sont pas des démocraties à cause du marxisme culturel... ce qui est sûr c'est qu'il y aura une guerre entre les internationalistes et les nationalistes en Europe... le multiculturalisme est une idéologie autodestructrice... mes frères nationalistes européens finiront par gagner

Vous entendez???? C’est précisément pour cette phrase là qu'il faut absolument faire entendre ce tueur... confie ce matin l'un des survivants du massacre à la BBC... ce suédois d'origine iranienne marié avec une journaliste norvégienne de souche raconte

« je me suis caché avec d'autres quand les coups de feu ont commencé... et nous l'avons entendu "allez sortez je ne vous ferai pas de mal"... mais quelque chose clochait... car je pouvais entendre qu'au même moment il levait son arme pour tirer...alors j'ai couru .... Mais j'ai encore en mémoire la contraction de mes muscles du dos comme si je m'attendais à recevoir une balle... c'est contre des gens comme moi qu'il a agi et contre ma compagne dont le champ d'investigation est précisément le racisme et l'islamophobie... Vous savez ce procès est historique et il faut que les média en parlent ! Il faut faire entendre le raisonnement de Breivik parce qu'il est présent même sous des formes atténuées dans tout le discours politique européen... le racisme et l'islamophobie se sont normalisés dans les discours... cette idée que les « musulmans sont un problème en tant que tel » et qu'il faut prendre des mesures contre eux... c'est un discours très à la mode dans toute l'Europe »

et voilà l'hydre à plusieurs tête de nouveau dévoilée en Europe raconte pour sa part la Repubblicca en Italie

Quand le fascisme était sur le point d'être vaincu en Italie en novembre 44... Un journaliste américain Herbert Matthew écrivit un article intitulé "nous ne l'avons pas tué" et il racontait comment malgré la nouvelle classe politique le fascisme était loin d'être mort parce que l'épuration réelle était impossible… il aurait fallu épurer toutes les mentalités de la société…aujourd'hui il serait temps que nous retrouvions notre flair... que nous sentions tous ces relents de fascisme présents partout dans notre société européenne parce que l'hydre a plusieurs têtes oui mais un seul corps et c'est à ce corps ci qu'il faut s'attaquer

D’où le caractère indispensable des témoignages et de l'histoire renchérit el Pais

Alors que plusieurs quotidiens aujourd'hui se plaisent à publier un état des lieux de l'extrême droite en Europe

al Jazzera comme le Guardian en grande Bretagne révèle toute la toile de haine qui a servi à l'éducation de Breivik

Cette subculture nationaliste et islamophobe qui relie des européens et des américains dans une alliance paranoïaque contre l'islam et qui a de nombreuses racines dans bien des partis élus démocratiquement... où la haine est toujours là même si un peu diluée... et al jazeera précise

les récentes élections ont ainsi porté des partis d'extrême droite au pouvoir en Espagne en Suède en Italie aux Pays Bas... preuve que cette idéologie de haine est confortablement institutionnalisée

mais faut il pour autant lui laisser libre tribune avec ce procès interroge le soir en Belgique ou le NRC Handelsblad aux Pays Bas... non répond le quotidien néerlandais ... après les armes breivik va se servir des mots pour saper le système juridique norvégien !

c'est de l'autopromotion rajoute le Times de Londres... avec des moyens politiques normaux Breivik n'aurait jamais obtenu une telle attention médiatique... et le danger c'est que cela fait naitre en Norvège une intense remise en question sur la question du multiculturalisme

d'où la mise en garde d'une plume norvégienne dans les colonnes du Guardian britannique

le premier défi de ce procès c'est d'accepter qu'aucune peine ne pourra rattraper le crime

le deuxième c'est qu'il faut que la société norvégienne reste fidèle à ses valeurs... et parmi elles : la liberté d'expression... il serait trop facile d'exiger plus de censure, de contrôles policiers, et de cyber-surveillance... l'extrémisme n'est pas nourri par le discours public mais plutôt par ceux qui s'en sentent rejetés… et il doit y avoir de la place même pour le côté sombre du visage de la Norvège

Le troisième défi est donc celui... celui de la tolérance... il faut accepter l'autre comme une part de chacun de nous

et c'est ainsi que nous franchirons ensemble norvégiens et européens, l'épreuve de ce drame d'Utoya

Justement s’insurge cette plume du Soir en Belgique... loin des dérives sensationnalistes de nos média... ne vaudrait il pas mieux entendre plus souvent des discours qui défendent le droit à la vie? Lorsque l'on sait que lundi la France célébrait les obsèques d'un grand résistant Raymond Aubrac... la bravoure et l'héroïsme de cet homme n'ont pourtant pas fait les ouvertures des JT... le salut nazi Breivik si... or, dans ce monde qui s'assombrit et ressemble de plus en plus aux années 30 ... n'aurait il pas mieux valu redonner un peu de cadre historique à cette "actualité"...

Ne serait ce que pour offrir au public l'image d'un homme qui avait démontré avec sa femme et quelques milliers de résistants que la barbarie n'est jamais une fatalité et que les criminels de masse les auteurs politicides et le tueur d'Oslo ne l'emporteraient jamais au moins face au tribunal de l'histoire!

L'équipe

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......