LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

Libération de l'agresseur de Jean Paul 2/ Le Temps révèle l'existence des prisons secrètes américaines en Europe

5 min

Bonjour, Deux hommes assis dans un coin de pièce près d'un radiateur... l'un porte jean, pull bleu et basquets... l'autre est tout en blanc... blanc comme les murs qui l'entourent ... sauf pour l'incise au dessus d'eux : deux fenêtres à barreaux... Cette photo célèbre du Pape jean Paul deux discutant avec celui qui avait tenté de l'assassiner date de 1983... Elle est aujourd'hui dans tous les journaux européens... "Ali Agca le mystérieux loup gris va être libéré", titre le Corriere Della Serra ce matin en Italie, qui rappelle que ce ressortissant turc né en 1958 avait fait la une des journaux après avoir tiré sur le pape le 13 mai 1981 place St Pierre à Rome... "Militant de l'organisation d'extrême droite des loups gris... Ali Agca s'était déjà rendu coupable de meurtre, précise le journal, en février 1979 il avait assassiné le directeur du quotidien turc Milliyet et avait été d'abord condamné à mort avant de voir sa peine réduite à 10 ans de prison... Mais rajoute l'article, le 25 novembre 79 il parvient pourtant à s'évader grâce à l'aide des Loups Gris...il attente à la vie du Pape, aidé ou non par l'organisation terroriste... Voilà toute l'ambiguïté de son procès, explique le quotidien italien... avec d'un côté ses détracteurs qui en font l'outil d'un complot international à grande échelle... et de l'autre son défenseur qui le dépeint comme un schizophrène paranoïaque désireux de devenir un symbole pour le monde musulman!" « Le motif de l'assassinat manqué est resté un mystère renchérit le quotidien belge le Soir en Ligne... l'implication des service secrets soviétiques n'a jamais été prouvé... beaucoup considèrent Agca comme psychiquement perturbé alors que d'autre estiment que c'est un manipulateur qui joue les malades mentaux » « Une personne en a peut être eu le coeur net » rajoute le journal soutenu par l'International Herald Tribune... « Le pape lui même qui était allé à la rencontre de son agresseur en 1983 afin de lui accorder son pardon »... Mais « le problème c'est que rien n'a jamais transpiré de cette conversation »... écrit le Corriere Della Serra... et qu' « Agca n'a cessé de multiplier les changements de versions d'explications... des volte-faces qui forceront les enquêteurs à ouvrir des dizaines d'enquêtes ... il partiront sur une piste bulgare liée au renseignement soviétique puis à la mafia Turque... puis sur celle des brigades rouges liées aux Loups Gris avant d'entendre Agca lui-même se présenter comme le nouveau messie, la réincarnation de jésus Christ... » « La sentence de 1986 rajoute notre confrère ne retiendra pas la thèse du complot international... et le condamnera à la prison à vie en Italie... Mais dans son autobiographie... Agca ne cesse de demander sa grâce où au moins d'aller poursuivre sa peine dans son pays... en 2000 après 19 de prison il est transféré en Turquie... pour finir de purger ses peine... le tribunal d'Istanbul vient d'annoncer qu'il est quitte avec la justice" « C'est un homme sur qui il a été tant écrit qu'on ne sait plus » lance ce matin l'éditorialiste de la Vanguardia... « en tout cas on ne sait toujours pas, et pourtant les pans obscures de ce jour de mai 1981 ont marqué profondément le pontificat de Karol Wojtyla... d'abord pour l'aspect visuel et symbolique... grièvement blessé, le pape a cessé de se montré à découvert et s'est mis à occuper la fameuse papamobile totalement blindée... ensuite d'un point vue politique, l'attentat raté est resté au centre de la stratégie de Jean Paul deux dans l'écroulement du bloc de l'est... le pape a attendu ses derniers moments pour révéler que Agca n'était probablement qu'un tueur à gage, voilà qui ouvre encore la piste du complot international... et notre confrère conclut ... à la mort de Jean Paul 2... La Bulgarie avait promis de remettre des informations concernant l'attentat aux autorités italiennes... mais tout est resté dans le silence... Alors avec cette libération espère le journal, peut être en sauront nous un peu plus sur une énigme bien trop emmitouflée dans le silence officiel... » « quant à Ali Agca précise l'international Herald Tribune... il devrait être enrôlé dans un service militaire obligatoire dès sa libération cette semaine vraisemblablement jeudi prochain... » Relance: et puis dans la presse suisse ce matin une information exclusive Cécile Oui c'est la Une et le dossier du journal le Temps... " La Suisse dispose d'un document indiquant qu'il existe des prisons de la CIA en Europe"... Nouvelle pièce dans le dossier des prisons secrète américaines en Europe écrit notre confrère ... le journal Sonntagsblick a publié hier un document classé secret rédigé en français par les services de renseignement du département fédéral de la défense... ce document s'appuie sur un fax du ministère des affaires étrangères égyptien... fax transmis à son ambassade à Londres... et intercepté le 15 novembre dernier... par les services helvétiques via le système de surveillance satellitaire ONYX... Concrètement la note évoque un interrogatoire de 23 prisonniers irakiens et afghans en Roumanie les 21 et 22 septembre 2005... Un interrogatoire qui aurait eu lieu sur la base militaire de Kogalniceanu près de la mer noire... cette base qui a servit d'arrière garde pour les avions américains pendant la guerre en Irak avait déjà été dénoncée précise l'article par l'organisation Human Rights Watch qui a dévoilé l'affaire des prisons secrètes américaines en Europe Et ça n'est pas tout poursuit notre confrère " sur la note égyptienne qui date du 10 novembre, le ministre des affaires étrangères égyptien écrit " il existe des centres d'interrogatoire semblables en Ukraine au Kosovo en Macédoine et en Bulgarie et il rajoute des avions militaires ont transporté des détenus de la base de Salt Pit à Kaboul vers la base polonaise de Szymany et vers la base roumaine en question... Et le Temps renchérit " la publication de la note confidentielle égyptienne embarrasse Bucarest car elle pourrait créer des difficulté pour l'adhésion de la Bulgarie à l'union européenne... le président Basescu continue donc de nier l'existence de prisons où l'on pratique la torture... même s'il a été contraint de reconnaître en décembre dernier avoir collaboré avec les Etats Unis dans le domaine politique et militaire mais aussi dans celui des services secrets... Alors à l'heure des révélations cette affaire pose plusieurs question écrit le Temps... d'abord celle de la légitimité de la surveillance helvétique de l'Egypte... et de citer un observateur suisse qui précise " bien sûr l'Egypte pourrait se montrer fâchée, mais tous les Etats elle comprise, s'adonnent à la même pratique" Deuxième question rajoute l'article " qui a eu intérêt à ce que cette affaire éclate au grand jour?" en clair d'ou vient la fuite?... l'enquête administrative en cours devrait le déterminer... mais dira t elle, s'interroge notre confrère, si la Suisse avait véritablement connaissance depuis longtemps de l'existence de ces prisons... Berne s'est elle tue à dessein? Rien ne permet de répondre pour l'instant d'autant que Washington n'a toujours pas parlé.... » Quant à moi je vous tiendrais bien évidemment au courrant de la suite de ce feuilleton

L'équipe
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......