LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

Loin des caméras la République démocratique du Congo.

5 min

par cécile de Kervasdoué

Bonjour

je vous enmène loin des caméras aujourd'hui

« Paix et Pain »

c'est le titre ce matin de l'éditorial du Potentiel en République Démocratique du Congo qui poursuit ainsi

« tout semble se passer à Washington et Chicago ce week end... là où les pays les plus industrialisés du monde auscultent leurs économies respectives et leurs dépenses militaires... charité bien ordonnée ne commençant que par soi même, il n'y a pas un mot dans les conclusions du G8 sur l'Afrique ! Vous savez ce continent du monde où le fossé de la pauvreté s'agrandit au jour le jour. Dans les déclarations, il y a eu encore ce même débat sur l'accélération des efforts pour parvenir à la sécurité alimentaire en Afrique... mais l'on ne se trouve là encore qu'au stade de l'engagement or c'est dans les faits que l'on juge non ? »

et « les faits poursuit le Potentiel c'est que l'Afrique, plus que toutes les autres contrées du monde, est une zone troublée où les rébellions et guerres de positionnement de tout genre font rage ...

et elles font rage généralement avec la bénédiction des pays occidentaux qui tout en donnant des leçons tirent en réalité les ficelles de la plupart des drames de l'Afrique ! »

et la journal congolais termine... « c'est particulièrement vrai pour la RDC et les guerres à répétitions de la partie est du pays qui servent finalement les intérêts économiques de grandes multinationales européennes trop avides d'exploiter les richesse de notre pays...

or il est temps de libérer le continent noir de cette influence néfaste »

il faut chercher et chercher sur la toile pour trouver aujourd’hui les sites d'information qui traite de cette question de cette guerre et de ces drames.

« Loin des caméras le nord Kivu s'enfonce une nouvelle fois dans la violence et la tragédie humanitaire se porte toujours bien » raconte le site de France 24

le Guardian en Grande Bretagne prévient lui aussi ... « les ombres du passé refont surface alors qu'au moins 20 000 civils ont fuit les combats qui font rage depuis le début du mois de mai au nord Kivu... et que l'on dénombre 2 millions de déplacés rien qu'en ce premier trimestre... des déplacés qui fuient pour la plupart vers le Rwanda voisin »

le Daily Nation au Kenya en fait sa Une ce matin... « Malgré la présence de troupes de l'ONU... les combats, ou plutôt le bourbier du nord Kivu a repris... mais s'est il jamais arrêté? » Interroge le quotidien africain

mais outre les médias congolais Radio okapi ou le Potentiel

c'est finalement le site d'al jazzera qu’il faut se tourner, car c’est le plus documenté sur ce qui se passe trop loin des caméras.

Quand vous passez la frontière du Rwanda vers Goma, vous laissez derrière vous une route en parfait tarmac pour emprunter une piste pavée de nids de poule... ça peut sembler être un détail mais cette petite observation est capitale

le Rwanda, pays du génocide où 1 sixième de la population a été supprimée, a en effet opéré avec l'aide de la communauté internationale une transition spectaculaire… or, juste à côté, la République Démocratique du Congo ... un pays aussi grand que toute l'Europe de l'ouest, est, malgré ses richesses minières, l'un des pays les plus pauvres du monde... cherchez l’erreur !

A Goma la capitale du nord Kivu vous n'en avez d'abord pas l'impression tant il y a de vie et de musique dans les rues mais si vous vous arrêtez quelques minutes seulement, alors par dizaines, les gens viennent vous demander de l'argent, de la nourriture, de l'eau n’importe quoi ... et puis certains vous racontent… des horreurs : celles des groupes rebelles qui sèment la terreur dans la région...

Les combats sont d'ailleurs si intenses aujourd'hui qu'en catimini les services secrets, les généraux et des politiques des pays voisins tiennent aujourd'hui une réunion d'urgence à Goma

la raison conclut al jazzera

la traque d'un criminel de guerre recherché par la coure pénale internationale qui a mis le feu aux poudre…un criminel présumé qui il y a quelques semaines encore jouait au tennis en toute tranquillité à Goma ou sirotait des café à la vue de tous... le général Bosco Ntaganda dit « terminator » et qui serait protégé par le gouvernement de Kinshasa pour se cacher au nord Kivu

et le Potentiel abonde dans ce sens...

après la condamnation de Thomas Lubanga par la CPI, pour crime contre l'humanité... tous les seigneurs de la guerre congolais tremblent et mettent la pression sur les chefs d'états de la région... d'autant que mercredi le procès de deux autres congolais pour crime contre l'humanité doit s'achever à la Cpi... des crimes très lourds dit le Potentiel posés sur la table et à la responsabilité du gouvernement de Kinshasa

Crimes contre l'humanité, meurtre, persécutions ethnique, viol, esclavage sexuel, attaque contre la population civile... pillages

Ntaganda est une figure sanguinaire du Congo raconte encore el Comercio au Pérou : le symbole d'une guerre qui parait ne pas pouvoir prendre fin parce qu'elle est tout simplement la continuité du génocide rwandais... car ceux que l'on appelle les rebelles du nord Kivu sont pour la plupart d'anciens rwandais qui ont fuit les attaques ethniques du Rwanda et ou les règlements de comptes qui ont suivis et qui se sont recyclés en RDC

Alors il n'y aurait rien à faire ? interroge the Cutting Edge, ce site d’information chrétienne américain qui révèle pour sa part combien les richesses minières mais aussi de terre et de forêt du Congo sont sans cesse pillées expropriées par des multinationales ou des banques d'investissement occidentales asiatiques ou des pays du golf !

le problème termine al Jazzera c’est que le gouvernement de Kabila à Kinshasa n’a pas de réelle légitimité. Les dernières élections présidentielles de novembre 2011et les législatives qui ont suivies ont été pavées d’irrégularités flagrantes… des fraudes massives sur lesquelles l’ONU et toute la communauté internationale ont préféré encore une fois, fermer les yeux !

L'équipe
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......