LE DIRECT

Look for the bare necessities!

5 min

Bonjour ali bonjour à tous Vous vous souvenez de la chanson de Baloo dans le livre de la jungle... le film de Dysney « bare necessities »... ces conseils de l'ours à Moogli ne t'intéresse qu'aux nécessités brutes de la vie... aux choses simples de la nature... oublie tes angoisses ne cherche pas à avoir ce que tu ne peux pas avoir... surtout si tu peux vivre sans... reviens à l'essentiel ! bon je ne vous en donne qu'un morceau... mais vous avez saisi l'idée non? et bien ce bare necessities ...c'est justement un titre qui revient dans la presse britannique L'Independent et le Times en font chacun le titre de leurs éditoriaux ce matin Pourquoi... et bien parce que ce qui attire leur attention dans l'actualité du jour... c'est le destin de l'ours polaire le plus connu d'Allemagne et même du monde Knut ... c'est son nom... vous avez sans doute vu sa photo dans Vanity fair ... Knut est le Britney Spear des zoos du monde entier... écrit le Times qui raconte... rejeté par sa mère il a été recueilli il y a 2 ans par un employé du zoo de Berlin dont il est devenu la mascotte... il était tout petit... tout blanc tout mignon et il a gagné les coeurs du monde entier... des milliers de visiteurs sont venu au Zoo pour le voir grandir permettant à l'institution de faire des profits énormes comme jamais en 163 ans d'existence... sauf qu'aujourd'hui Knut n'est plus si mignon... il mesure 2 mètre 50 et pèse 210 kilo... il n'est plus blanc... il peut être agressif parfois... et qu'est ce qu'il bouffe... rajoute le Times C'est ainsi ... continue l'Independent que le Zoo de Berlin dit ne plus avoir les moyens d'héberger son hôte de marque... c'est la crise... au zoo aussi alors il prévoit de le vendre au prix fort à un zoo de Suède... où sont passé les 5 millions d'euros qui ont accompagné le succès de l'ours polaire et sa captivité... mystère... écrit le Times qui s'insurge... nous ne voulons pas de cette fin pour le conte de fée Knut... cette star animal internationale ne doit pas souffrir des manipulations économique et financière... remarque elle ne serait pas la première célébrité à souffrir de cette crise... renchérit l'Independent qui semble résumer ainsi le ton de la presse européenne ce matin « la chute des géants »... ou des géantes car s'il y en a une qui semble souffrir de la crise financière.... c'est bien Angela Merkel... il n'y a qu'à voir comment la presse la représente... photos de la chancelière allemande fatiguée la main sur le front... le visage ridé et fermé... ou encore su la une du Spiegel cette semaine... les bras croisés faisant la moue sous ce titre: « découragée » Parce qu'il y celles qui savent tirer parti de leurs difficultés... écrit le Tagueszeitung... comme Hilary Clinton... qui ne s'est pas laisser allé à la défaite ... mais montre un courage face à l'adversité impressionnant et puis il y a la chancelière de plus en plus critiquée en Allemagne Angela Merkel a vraiment de la chance... lance le Berliner Zeitung... de la chance que personne dans son parti soit assez courageux ou assez indiscipliné pour vouloir prendre sa place... parce que pour l'instant tout ce qu'elle offre face à cette crise qui frappe si durement l'Allemagne ... c'est de l'abstrait... « un capitalisme plus humain »... ça veut dire quoi? elle a beau avoir été réélue à la tête de son parti... continue la Suddeutsche Zeitung... plus personne ne croit aujourd'hui qu'elle a les choses en main en fait conclut la Frankurter Allgemeine Zeitung... Merkel est comme un médecin qui sait que son patient est très malade et qui ne sait pas choisir la thérapie ... allors elle ne peut que rassurer le patient... et attendre que la crise se développe pour savoir quel médicament ira mieux... elle prend ainsi un risque... au dépend des citoyens qui sauront sans doute la sanctionner aux prochaines élections de septembre oui mais au moins elle ne ment pas... ou pas complètement... elle reste vague... semble vouloir répondre la Vanguardia en Espagne ce matin qui se lamente... sur la fiction qui a envahit l'activité politique... et sur l'hypocrisie de chefs d'état et en ce sens il est assez surprenant ce matin qu'avec l'annonce de la hausse impressionnante du chômage... les commentaires de la presse espagnole ne se penche pas directement sur l'aspect économique de cette crise mais sur ses aspects politiques la fin des grands... titre de la Vanguardia... qui fait ainsi référence non seulement aux fortunes de l'immobiliers qui tombent... mais surtout... aux figures politiques espagnoles malmenées depuis deux jours de part et d'autre de l'échiquier en cause une enquête d'el Pais intitulée... la sale lutte contre le terrorisme ! Dés lundi le journal de Madrid... ravivait un scandale médiatique... celui des vols secrets de la CIA qui ont fait escale en Espagne entre 2002 et 2005... (comme dans d'autres pays d'Europe)... avec à leur bord des suspects interrogés torturés et emmenés à Guantanamo... toute la machinerie de l'administration espagnole était à disposition de Washington pour cette sale affaire... des documents le prouvent qui sont actuellement disséqués par la justice... Aznar l'ancien premier ministre mais aussi Zapaterro... tout le monde savait écrit el pais ... et l'espagne dans son ensemble a donc été complice de la plus grande infamie de notre temps et c'est ainsi que l'on peut reprendre la phrase de condoleza rice en 2005... termine el Pais il y a un gorille à table avec nous... disait elle à propos du terrorisme et bien l'europe est en train de découvrir qu'elle a de nombreux gorilles à sa table... et qu'ils sont aux plus hautes fonctions de l'état... George Bush est sur le départ certes... mais ce vieil ours risque d'emporter pas mal d'animaux avec lui! Bonne journée

L'équipe

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......