LE DIRECT

L'organisation et l' organigramme de l'Etat Islamique

4 min

Le visage barré d'un regard noir,menaçant surgit du fond de la mâchoire d'un serpent manifestement venimeux .Le dessin est signé Cost et il enrichit le billet d' Absi Smeisem ,qui oeuvre pour la publication Al Araby Al Jadid ."Le sous titre est éloquent :" Avant de devenir le numéro 2 de l' Etat Islamique , c'était un ouvrier marginal et dépressif "

Fin 1998 ,la disparition del' ouvrier du bâtiment Taha Fallaha n'avait pas suscité beaucoup de réactions dans la ville de Binnish aux environs d'Idleb dans le nord Ouest de la syrie , pas même parmi ses proches .

On l'avait d'autant plus vite oublié qu'il était extrémement introverti ,paisible et naïf .Sa personalité était celle d'un ermite soufi et il avait disparu sans laisser de traces .

La famille a fait le tour des postes de police , des villages environnants ,des hopitaux ,en vain .

Jusqu' à ce qu'en 2011, il réapparaisse soudainement dans sa ville sous un nouveau nom et avec une personalité transformée du tout au tout , ne parlant plus qu'en arabe littéraire . Il s'est présenté comme l'envoyé de l' organisation Al qaida en Irak ,il ne ressemblait plus au Taha de mon enfance et m'a salué de manière distante et formelle .

Aujour d'hui devenu Mohamed Al Adnani ,Taha est considéré comme l'un des piliers de l'organisation en Syrie et en Irak et apparait régulièrement ,le visage flouté sur des vidéos , et , fait office de porte parole de l' Etat Islamique .

A cette contribution d'Absi Smeisen pour la publication londonienne d'Al Araby Al Jadid ,il faut ajouter la mise en forme de Ben Hubbard ,un long papier dans le New York Times ,papier choral, nourri par les travaux des correspondants du quotidien américain de Beyrouth , Istanbul et Baghdad .

A la lecture du titre ,l'on hésite à pouruivre ,sur le mode : encore un développement sur ces anciens officiers irakiens ,que l'on dit depuis le début du conflit ,influents au sein de 'l Etat Islamique !

A la lecture plus approfondie , l'a priori s'évanouit .

Hisham Alashimi un chercheur baghdadi a pu consulter des documents que se sont procurés les services de sécurité irakiens .Des documents qui mettent au jour une partie de l'élite militaire de l' Etat Islamique recrutée par celui qui se présente comme son leader - son calife suis generis " Abou Bakker Al Baghdadi qui aurait puisé au sein d'un réseau de 25 députés dispersés en Irak et en Syrie .

Un tiers d'entre eux étaient des officiers sous Sadam Hussein et presque tous ont été emprisonnés sous l'occupation américaine .Huit autres ont été en charge des finances , des prisons , de l'armement et du recrutement au sein des armées .

Run Hubbard dans les colonnes du New YorkTimes égrenne la liste des noms d' officiers de haut rangs de l'ère Sadam Hussein , souligne qu"ils sont pour la plupart issus de la même académie militaire .et qu'ils ont enrichi leur discours, d'idéologie religieuse à parti de ...2003 !

Hassan Abu Hanieyh un expert jordanien vient étoffer ce papier riche et précis de cette remarque " Ils sont à pied d'oeuvre depuis longtemps , ils sont fort bien documentés et efficaces en matière de préparation au combat , aux techniques de combat recrutement et stratégies ET appyués par des djiadistes qui seraient chapeautés par Omar al Shisani, originaire de Tchéchènie ...

A lire dans le New York Times .Et voilà qui résonne avec quantité d'éditos qui jalonnent les colonnes des quotidiens américains La tonalité dominante est bien résumée dans de récentes déclarations de Zbigniev Brézinsky, ex conseiller à la sécurité nationale de Jimmy Carter " Il est temps que " Les Adultes " de la région s'impliquent et s'affirment " Fin de citation avec pour Zbiniev Brézinski ,en ligne de mire , l' Egypte , l' Arabie Saoudite et l' Iran ..

S'affirmer , certes !Collectivement par dessus tout !Mais face à quelle menace ?Quel adversaire au juste ?

A cet égard , Fox News nous éclaire ,via un autre rapport émis ,cette fois, par le centre de contreterrorisme de 'l AcadémieMmilitaire de West Point ,et qu'apprend -on à la lecture de ces quelques points ,mis en exergue par la chaine américaine ... rien de bien renversant .. oui ,l' organisation n'a pas surgi de terre un beau matin .Non l'administration Obama n'a pas pris la mesure de la montée en puissance de l'Etat Islamique .. oui les experts convoquent les errances de l'ère Bush fils qui n'a pas vu venir le 11Septembre 2001 .

ET maintenant ,et ce sera le dernier mot laissé à Hussam Itani pour Al Hayat ,et maintenant sous le titre "Irak le prix d'une alliance contre l'état islamique "et maintenant " pour convaincre les Arabes de participer à une coalition contre les djiadistes , Obama écrit notre confrère - doit donner des assurances sur le devenir de l' Irak ,de la Syrie et du processus de paix israelo- palestinien .

L'équipe

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......