LE DIRECT

Lutte anti terroriste : les Etats Unis tentent d'accélerer la justice

5 min

la lutte militaire anti terroriste patine, les etats unis tentent d'accelerer la justice anti terroriste... leur justice... et c'est peut etre l'une des décisions politiques les plus délicates que george bush aura eu à prendre : actionner envers et contre toutes les critiques ces tribunaux militaires d'exception specialement crées pour juger les détenus de guantanamo.. le pentagone vient d'inculper 6 détenus et de requerir contre eux la peine de mort... parmi eux le cerveau presumé des attentats de 2001, Khaled Cheik Mohammed. "en pleine année éléctorale, on voit tout de suite où George Bush veut focaliser le débat" analyse le New York Times... qui titre "un proces pour plaire à Bush"... meme si la maison blanche assure que le president n'a joué aucun role dans ces inculpations, que c'est le pentagone qui dirige les opérations, pousruit le quotidien americain, tout cela represente bien ce que l'on peut appeler "le travail inachevé de Bush"... en clair : son administration travaille à sa succession et verouille les dossiers avant son départ... tout en alimentant le moulin electoral du républicain Jonh mac cain, qui a fait de la lutte contre al qaida un theme majeur de sa campagne... est ce que c'est cela la Justice ? se demande pour sa part the independant... citant le patron du centre pour les droits constitutionnels, le journal britannique porte l'accusation : ces proces seront basés sur des aveux obtenus sous la torture, il n'y a aucune chance que justice soit veritablement faite, de maniere équitable, surtout si la peine de mort est l'objectif à atteindre"... le risque est grand pour l'administration bush de se voir encore ridiculisée en cas de non tenue de ces proces pour des empechements divers, les precedentes tentatives de justice anti terroriste maison n'ont pas abouti rappelle the independant, qui souligne aussi que quoi qu'il arrive il faudra encore plusieurs mois avant que ces proces n'aient lieu (si toutefois la juge en charge de ces dossiers accede à la demande du pentagone) ... autre conséquence collatérale envisagée par la presse britannique : un froid sur les relations entre londres et washington, the independant encore rappelle que la grande bretagne est opposée a la peine de mort ... et que tony blair comme gordon brown ont réclamé a plusieurs reprises la fermeture du camp de guantanamo... où sont detenus, depuis plus de 5 ans, encore 275 personnes... qaunt aux tribunaux militaires, instaurés spécialement pour juger ces détenus non americains, ils sont qualifiés de tribunaux fantoches... en attendant ces proces ou pas, la lutte militaire -cette fois- contre le terrorisme se poursuit sur les terrains irakien et afghan... l'annonce d'une pause dans le retrait des troupes américaines d'irak est largement commentée aussi ce matin, en algérie el watan se demande quand la promesse du départ definitf des gis' sera concrétisée... le quotidien libanais l'orient le jour se fait l'echo des propos du president egyptien Hosni Moubarak, pour qui la presence militaire américaine en Irak ne fait qu'attirer les terroristes" fin de citation... times online propose un autre regard sur ces "terroristes" : avec le témoignage d'un chef d'al qaeda de la province irakienne d'anbar... dans une lettre, ce combattant confesse : "apres les defections massives de sunnites l'an dernier, la panique la peur et le decouragement ont gagné notre mouvement... nous etions 600, nous sommes à peine une vingtaine". attention : précision importante : ce témoignage a été retrouvé et diffusé par l'armée americaine... difficile donc en irak de dire où en est al qaeda véritablement, et a fortiori la stratégie mise en oeuvre pour la combattre... on peut en revanche evaluer plus de 6 ans d'action dans l'autre pays de la lutte contre le terrorisme, l'afghanistan... humanitairement, politiquement, les progres sont là, mais sur le plan sécuritaire, rien n'est réglé... en témoigne ce reportage publié par asia times, a la frontiere avec le pakistan, dans une zone tribale tenue par les talibans... un cessez le feu vient d'y etre conclu entre les forces pakistanaises et les chefs islamistes... mais ne vous leurrez pas avertit l'asia times, il ne s'agit la que du calme avant la tempete... pourquoi ? tout simplement parcque pour les talibans, un cessez le feu c'est une occasion en or de préparer leur offensive de printemps... ce scenario s'est déja produit l'an dernier, qui a permis aux milices islamistes de retrouver une force de frappe presque identique à l'avant 2001 et l'intervention militaire internationale... les etats unis ont meme fait savoir qu'ils etaient opposés a cette vraie fausse treve... qui d'apres le journal ne devrait d'ailleurs pas tenir tres longtemps... a kaboul et dans le reste de l'afghanistan non plus, pas de treve sur le front des attentats ou des menaces terroristes... la presse scandinave titre aujourhdui sur la fermeture dans la panique de l'amabassade de norvege a kaboul... l'aftenposten raconte que les diplomates ont recu des menaces jugées suffisamment serieuses pour évacuer tout le personnel... une ong a également baissé son rideau... il y a trois semaines rappelle l'aftenposten, un attentat suicide avait visé un hotel le serena ou séjournait une délégation norvégienne, tuant un journaliste du DagBladet. c'etait juste apres l'annonce par Oslo de l'envoi de 200 soldats supplémentaires en afghanistan... comme le Serena, le ministere afghan de l'interieur a ainsi identifié 15 cibles potentielles a sécuriser d'urgence... depuis kaboul, el pais rapporte l'inquiétude des autorités locales : les talibans veulent semer le chaos dans les endroits fréquentés par les etrangers... pluisieurs attaques suicides sont en préparation assure le gouvernement... les bases militaires de la force internationale l'isaf sont visées en priorité... pourtant, si ces forces etrangeres partent pense un employé afghan, le gouvernement ne tiendra pas un jour de plus... c'est la bataille contre la peur resume el pais, la bataille que kaboul doit mener au quotidien ... le journal espagnol enumere tristement les bars et restaurants qui ferment les uns apres les autres, les hotels vides, les expatriés cloitrés, les terrains de sports desertés... et quelle maigre consolation que de se dire que tel restaurant rouvrira peut etre bientot dans une zone sécurisée... ecrit l'envoyée speciale d'el pais a Kaboul... car tel serait le projet de l'ISAF : creer une zone protégée, ultra sécurisée... oui, une zone verte, comme à Bagdad... c'est encore une rumeur... mais, conclut el pais : la création d'une telle zone verte signerait pour de bon l'echec de la communauté internationale en afghanistan

L'équipe

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......