LE DIRECT

Manifestation pan européenne à Strasbourg/ La mission de l'Otan met le gouvernement néerlandais à mal/ Angela Merkel en Russie.

5 min

Bonjour, Je vais vous parler d'images aujourd'hui avec plusieurs séries de photos qui se taillent la une des quotidiens européens. Images de manifestants d'abord arborant des slogans dans toutes les langues... De fumigènes, d'hommes encagoulés lançant des projectiles et de CRS derrière leurs boucliers... la manifestation pan européenne à Strasbourg hier est vous vous en doutez à la une de nombreux quotidiens ce matin Nombreuses photos notamment dans les pages du Corriere della Serra en Italie qui raconte... "3 policiers blessés dont un gravement, 100 mètres carrés du parlement européen endommagés... voilà le premier bilan de la manifestation de dockers à Strasbourg... et l'article précise... les organisateurs syndicaux et la gauche unie de l'euro parlement ont condamné les escarmouches en expliquant que dans l'ensemble le cortège était resté pacifique" Pacifique mais en colère, écrit la Libre Belgique "l'Europe on en a ras le bol disent les uns quant les autres expliquent: elle ne fait que défendre des armateurs qui ne s'intéressent pas à l'emploi ou à la sécurité... ils veulent simplement amasser de l'argent... et l'article rajoute tous ces dockers demandent en fait aux parlementaires européens de rejeter totalement le projet de directive sur la libéralisation des services portuaires qui permettrait aux armateurs de charger ou décharger eux même leur navires" « Ils craignent que cela entraîne des licenciements massifs... écrit el Pais... en Espagne les syndicats estiment que 50% du secteur pourrait être touché. Alors la mobilisation a été très importante... impressionnante même dit l'article... 99,5% de grévistes. » « C'est que le sujet est au centre du rapport de force entre les défenseurs d'une libéralisation du marché européen d'un côté et de l'autre, ceux qui défendent l'ordre établi, notamment dans les ports qui sont souvent propriété des Etats nationaux écrit le Financial Times... L'industrie clame qu'une telle réforme pourrait permettre d'économiser des millions d'euros ... l'idée de cette directive de la commission étant de créer une compétitivité dans et entre les ports d'Europe afin de stimuler la croissance et à terme de créer de nouveaux emplois ... mais ça n'est pas l'avis des dockers, continue le FT, depuis la naissance de cette directive en 2001 il n'ont cesser leur travail de lobbying... un lobbying qui risque de fonctionner puisqu'une fois encore les eurodéputés ne devraient pas voter le texte... et le journal de conclure... mais ça laisse présager d'une autre lutte politique encore plus féroce puisque le mois prochain... il sera question de libéraliser les services en Europe... (c'est la fameuse directive Bolkestein)... dans un secteur qui représente les 2 tiers de l'économie de l'UE... » Autre image dans la presse européenne ... des soldats en exercice en Afghanistan... une photo qui illustre les nouveaux attentats dans le pays... mais avec un pendant plus national dans la presse néerlandaise... "Comment l'Afghanistan crée un conflit à la Hague"... c'est le titre du quotidien Expatica qui fait une synthèse ce matin des articles néerlandais sur le sujet... « L'indécision du gouvernement quant à l'envoi de 1200 soldats est en train de créer une véritable crise politique qui pourrait faire tomber le gouvernement..... L'Otan a prévu d'envoyer 6000 hommes en Afghanistan dont des soldats des Pays Bas... le Premier ministre a beau tenter de sauver la face en lançant que son gouvernement de coalition de centre droit est 100% favorable à cette mission... ça n'est- pas vrai ! Lance le journal... puisqu'une partie de la coalition a déjà opposé son veto à la fin de l'année dernière laissant la gauche de l'opposition faire le reste à l'assemblée »... En cause... « La crédibilité et la légitimité des troupes de l'OTAN sur le terrain... très concernés par ses principes humanitaires... les Pays Bas ne veulent pas répéter le traumatisme de Srebrenica... quant leurs troupes avait laissé le champ libre au massacre des 8000 musulmans par les Serbes en 1995. Cette fois la crainte concerne les dangers de cette mission dans un pays de plus en plus instable... de nombreux députés craignent également que les troupes néerlandaises soient sommées de livrer des prisonniers qui seront ensuite torturés ou exécutés pas les Afghans ou les Américains »... Relance: et puis l'autre série de photos encore dans la presse européenne Cécile... montre Angela Merkel en visite à Moscou "C'est la fin d'un axe" titre el Pais ce matin comme pour bien souligner que la nouvelle chancelière allemande a décidé de ne pas marcher dans les pas de son prédécesseur... Plus mesuré le Guardian de son côté lance " c'est maintenant une franche amitié"... alors que le journal russe Kommersant écrit sur sa une, " comment l'amour peut se transformer en simple amitié" Et les trois quotidiens reviennent sur le contexte si différent d'une visite de Schröder chez son cher ami Poutine... " Pas de grand dîner dit el Pais... ni de Vodka ni d'effusion... tout est resté dans le froid protocole... avec la sobriété due à cette fille de pasteur protestant... du pragmatisme et aussi de la franchise... preuve conclut le journal que la priorité de Merkel est maintenant dans un axe transatlantique" Mais surtout « Angela Merkel a osé briser le tabou de l'époque Schröder » ... lance le Guardian... « Elle a évoqué la Tchétchénie, rencontré les associations de défense des Droits de l'homme, condamné le manque de liberté des média et parlé de l'affaire Youkos... au risque de mettre a mal une relation si savamment tissé par Schröder » dit le journal "Nouveau ton, vieilles questions" titre le conservateur allemand die Welt avant de rajouter "parce que si le ton a changé les intérêts sont restés." Et la Berliner Zeitung rajoute...« Mais Angela comprend très bien à quel point une relation stratégique avec Poutine et la Russie est vitale sur le plan économique et politique... Ca ne lui fait pas perdre la parole pour autant, car il est aberrant de croire qu'on peut régler la question des droits de l'homme avec des contrats économiques. » Même soutien dans la Süddeutsche Zeitung et un peu partout d'ailleurs dans les quotidiens allemands... "Le tour de force d'Angela Merkel est de s'être montrée distante face à la Russie qui s'éloigne toujours plus de la démocratie, tout en cherchant à se rapprocher de la Russie qui possède le gaz et le pétrole dont l'Allemagne a besoin et sans l'aide de laquelle le conflit sur le dossier nucléaire iranien ne peut être résolu... Merkel vient de passer avec succès cette première épreuve en matière de politique étrangère: elle a montré à Moscou qu'elle sait trouver le juste équilibre"

L'équipe
À venir dans ... secondes ...par......