LE DIRECT

Marche contre la faim/ Négocier avec l'ETA?/ Polémique sur la libération des otages.

5 min

Bonjour, Des photos de manifestations festives un peu partout dans la presse européenne ce matin... avec des slogans comme... le monde est en marche contre la faim ... aidez nous à ne plus avoir faim... la priorité du développement c'est d'abord de nourrir les populations!" et bien sûr: "Fight hunger walk the world ": "Marchez, pour combattre la Faim" "C'était le cri de ralliement lancé hier dans le monde par le programme alimentaire mondial des Nations Unies... explique le Temps en Suisse... objectif: récolter des fonds et surtout sensibiliser les populations... parce que la sous alimentation touche environ 800 millions de personnes dans le monde dont 300 millions d'enfants... hier la 4ème édition de cette manifestation mondiale a réuni des centaine de milliers de personnes autour de ce même objectif". "Exemple de mondialisation que cette manifestation" raconte le Soir en Belgique... "le rendez vous était fixé à 10heures, heure locales sur 24 fuseaux horaires de la planète... c'est Auckland en Nouvelle Zélande qui a donné le top départ... des cortèges organisés dans plus de 400 villes ... et le quotidien met en lien le site de Fight Hunger qui titre: l'Europe en marche... en Allemagne ils ont marché marché et marché le long du Rhin à Cologne ... " c'est très important explique un manifestant parce que toutes les 5 secondes, un enfant meure de la faim quelque part dans le monde. Nous ne devons jamais l'oublier... des enfants naissent dans la faim, vont à l'école en ayant faim et ils passeront ensuite cette faim à leur propres enfants s'ils ont la chance de devenir adulte... nous devons mettre fin à ce cycle de souffrance... nous sommes tous concernés! "... et sur le même mode l'article raconte les rassemblements à Copenhague, de Londres Versailles Bruxelles Budapest... ou Rome" "Libérez le monde de la plaie de la faim"... c'est le titre du Corriere della Serra ce matin qui cite les mots du pape et revient sur cette manifestation de Rome... " "J'espère vivement que grâce à la contribution de chacun nous pourrons dépasser cette plaie qui afflige encore l'humanité... cette marche est un moyen de faire prendre conscience aux politiques et aux citoyens de la nécessité de lancer des actions concrètes et rapides... et dans les rangs de la manifestation un porte parole du Pam qui a son siège à Rome... " L'agence espère récolter 5 millions d'euros... contre 1 million en 2004... Mais les fonds ne sont pas le seul objectif, il s'agit surtout de sensibiliser car il est beaucoup moins facile d'attirer l'attention sur un enfant qui meure de faim au Nicaragua ou au fin fond du Tchad, que de mobiliser lors de grandes catastrophes." Et ce mal sournois doit pourtant être éradiqué en 2015... écrit el Pais en reprenant les engagements des gouvernements industrialisés... c'est pour tirer les oreilles de nos politiques que nous sommes descendus dans la rue déclare un marcheur... c'est la responsabilité de notre génération... et l'article rajoute... seulement il n'y avait que 4000 personnes dans la rue... c'est peu, dans une capitale qui en compte 3 millions et c'est sûrement trop peu face au 18 mille enfants qui succombent chaque jour à la faim sans parler de ceux qui succombent à nombre de maladies parce que leur système immunitaire est affaibli par la malnutrition" "un sujet qui devrait occuper les membres de l'organisation mondiale de la santé cette semaine à Genève", écrit l'International Herald Tribune... un rapport devrait y être discuté pour renforcer les moyens de pression sur les groupes pharmaceutiques, les gouvernements et l'organisation elle même afin de mieux développer les médicaments en direction des pays les plus pauvres... contrairement aux engagements pris, condamne le rapport en question... le système actuel de recherche et de développement n'a pas amélioré la situation des pays en voie de développement depuis 2003... l'accès aux soins fonctionne dans les pays riches mais pas ailleurs... les industries pharmaceutiques et les gouvernements des pays riches défendent le système actuel qui considère que l'innovation est la clef pour encourager les investissements dans les pays pauvres... faux dit la commission cette course à l'innovation ne peut bénéficier qu'aux pays industrialisés puisque les autres n'ont pas les moyens de tels médicaments et ont surtout besoin de traitements qui rapportent peu au lobby pharmaceutique mondial... dans ces conditions la situation risque de rester la même si les gouvernements n'imposent pas aux industries de changer... mais l'article conclut... le problème c'est que ce rapport arrive tout en bas de l'agenda de la réunion de Genève!" Relance: Direction l'Espagne ou la décision de Zapaterro de reprendre les discussions avec l'ETA le mois prochain inquiète nos confrères Négocier avec l'ETA l'erreur de Zapaterro écrit par exemple le quotidien monarchiste ABC " nous voilà revenu au point zéro... parce que si le discours avait été suffisant alors il aurait été suivi de faits... seulement à peine une semaine après l'annonce officielle du cessez le feu la bande terroriste recommençait ses méfaits... le problème c'est que le gouvernement ne négocie pas, considère le journal... il distribue les faveurs... et voudrait maintenant donner l'autonomie politique au pays basque sans avoir exiger au préalable de retour concret... et de conclure ce laxisme a de quoi mettre en danger notre sécurité mais également à terme notre démocratie" ... "il s'agit de convertir à la démocratie des personnages qui n'y ont jamais cru tout en bénéficiant des avantages qu'elle apporte à la civilisation... considère la Vanguardia en Catalogne... souvenez vous il n'y a pas si longtemps les tenants de Batasuna déclaraient pendant leurs meetings que la démocratie était une merde... et ils développaient des légendes nobles présentant leurs actions barbares comme un combat de roman... mélangeant don quichotte et mao, le grand timonier...alors le gouvernement nous dit maintenant que ce petit monde basque a réfléchit et a changé... mais nous attendons de le voir pour le croire" Relance: et dans le Times ce matin une information exclusive Oui à la une du journal britannique... " Il a fallu 45 millions de dollars pour libérer les otages en Irak" la France l'Allemagne et l'Italie ont toujours nié avoir payé quoi que ce soit mais des documents secrets tenus par des agents de sécurité de Bagdad et que le Times s'est procuré montrent que leurs gouvernements ont versé entre 2 millions et demi et 10 millions de dollars par personne aux ravisseurs ...cette liste a été visionnée par des diplomates occidentaux qui sont très en colère contre ces gouvernements explique le journal par ce que ça encourage le crime organisé et que ça fait monter les enchère... mais conclut le journal c'est aussi une manière facile pour ces gouvernements de plaire à leur électorat"

L'équipe

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......