LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

Message et contre-message de Noël : The Queen Elisabeth II / Edward Snowden

4 min

PAR LUDOVIC PIEDTENU

"Ce discours est l'une des rares occasions où elle n'a pas à demander conseil au gouvernement mais où elle est capable d'exprimer ses propres vues " rapporte outre-manche The Daily Mirror à propos du message de Noël de la Reine Elisabeth II .The Daily Mirror nous apprend que c'est la Reine qui écrit son discours."Elle a évoqué les thèmes de la contemplation et de la réflexion , explique The Guardian, elle est revenue sur les évènements importants de cette année 2013, dont le jubilé, les 60 ans de son couronnement ou bien encore la naissance de son arrière-petit-fils le 22 juillet. "Et voilà ce que "la Reine dit dans ce message enregistré au Palais de Buckingham un peu plus tôt dans le mois " :"Nous avons tous besoin de trouver un juste équilibre entre l'action et la réflexion. Avec tant de distractions, il est facile d'oublier de faire une pause et de faire le point. ""Ici à la maison , précise la Reine, ma propre famille sera un peu plus grande en ce Noël. Comme tant d'entre vous le savent, l'arrivée d'un bébé donne à chacun la chance de contempler l'avenir avec une joie et un espoir renouvelés. Pour les nouveaux parents, la vie ne sera plus jamais tout à fait la même ", ajoute-t-elle presque indiscrète.La Reine qui fait part de la vie privée de la famille royale. The Guardian livre ce matin un reportage réalisé dans le nord-est de l'Angleterre juste après la diffusion de ce message près de la résidence royale de Sandringham où la famille devait fêter Noël et assister à un service religieux dans l'église de la ville."3 000 personnes, 3 000 sympathisants , comme les appelle le journal britannique, attendaient pour voir les membres de la famille. Beaucoup de visiteurs étaient venus dans l'espoir d'apercevoir George le futur Roi mais ils sont repartis déçus. "La reporter du Guardian ne manque pas de faire le parallèle avec un autre message de Noël, le message alternatif diffusé au même moment toujours outre-manche par Channel 4 . Celui du lanceur d'alertes, Edward Snowden .The Washington Post décrit la scène : "il parle directement à la caméra depuis Moscou où il a trouvé refuge. Cette courte vidéo, moins de deux minutes, marque sa première apparition télévisée depuis sa fuite des Etats-Unis au mois de juin. Cela se passe juste après la publication dans nos colonnes, celles avant-hier du Washington Post je le rappelle, à qui il a offert 14 heures d'entretien. "La Reine évoquait le bébé, son arrière-petit fils. Que dit Snowden ?"Un enfant qui naît aujourd'hui grandira sans avoir aucune notion de la vie privée. Il ne saura jamais ce que signifie d'avoir un moment d'intimité personnelle, une pensée qui ne soit pas enregistrée ou analysée. Et c'est un problème. Parce que la question de la vie privée compte, elle nous permet de déterminer qui nous sommes et ce que nous voulons faire de notre vie. "Dans son message de Noël, Snowden rappelle que Georges - pas l'arrière petit-fils de la Reine - mais Georges "Orwell nous a alerté de ce genre de danger " dans son roman, "1984 "."Les moyens de collecte des données évoqués dans ce livre - micros et caméras vidéo, la télé que nous regardons - ne sont rien, dit Snowden, comparés à ce qui est disponible aujourd'hui. Nous avons des capteurs dans nos poches qui nous suivent partout où nous allons. Pensez à ce que cela signifie pour la vie privée d'une personne lambda. "Et Snowden, interrogé par le journaliste Barton Gellman du Washington Post , révèle finalement un petit peu de sa vie privée lui aussi.Dans un papier "coulisses " qui accompagne l'interview, l'ancien analyste de la NSA compare sa vie d'aujourd'hui à celle d'un "chat d'intérieur " ne passant ses journées qu'à surfer sur le net et vivant sous constante protection policière. "La vie d'un ascète qui se nourrit essentiellement de nouilles ". Le journaliste cherche à savoir s'il s'est prémuni contre un éventuel assassinat. Il évoque une rumeur comme quoi Snowden a prévu, en pareilles circonstances, de sortir un certain nombres de nouveaux documents.Sa réponse : "ce serait un suicide, certains qui voudraient que des documents sortent encore pourraient eux aussi cherchaient à me nuire. "Le journaliste décrit un Snowden "détendu " et confiant, fort du sentiment d'une "mission accomplie " comme il le dit lui-même.Mais, remarque Gellman, "il a toujours ré-orienté la conversation vers la surveillance, la démocratie et la signification des documents qu'il a montré au monde. "A la fois dans ce contre-message de Noël et dans cette interview, précise The Independent , il appelle les citoyens à se mobiliser "pour mettre fin à la surveillance de masse ".L'informaticien de 29 ans est "d'ores et déjà " pour Slate.fr "l'homme de 2014 "."Six mois après le premier scoop Snowden, les premiers signes, substantiels, d'évolutions politiques et juridiques commencent tout juste à se faire sentir. "Ryan Gallagher pour Slate le dit, je le cite, "avec un haut degré de certitude ", lui qui a eu "l'occasion avec l'ancien journaliste du Guardian Glenn Greenwald, de voir les documents que Snowden lui a confiés plus tôt cette année. ""Attendez-vous donc, écrit-il, à davantage de révélations, et leur lot de décisions de justice, d'auditions parlementaires, de scandales et de réformes. 2013 a sans doute été l'année de Snowden, mais il y a fort à parier que le lanceur d'alerte revienne en force en 2014. "

L'équipe
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......