LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

Morts oubliées!

5 min

Bonjour thomas bonjour à tous ce matin ce sont des cadavres... des cercueils... des processions funéraires qui occupent les unes de la plupart des journaux étrangers ... journaux qui, vous l'aurez compris, s'intéressent aujourd'hui encore au drame de Gaza... et puis à côté de ces morts là... et de ces témoignages poignants qui font vendre les journaux... il y a ce que le Guardian appelle... « ces morts oubliés »... « je suis déjà mort... commence l'article... si je survit à cette traversée j'aurais peut être 1% de chance de vivre enfin! » c'est une voix perdue... écrit le Guardian... une voix entendue au Yémen et qui s'est dissoute à jamais dans l'amas de ces dizaines de milliers de migrants qui ont pris la mer en 2008 dans des conditions très périlleuses... Personne ne peut dire exactement combien ont été ces gens courageux ou désespérés... personne ne sait vraiment combien d'entre eux sont morts en mer, assassinés par leurs passeurs ou noyés par leur embarcation mal équipée et surpeuplée... seuls les désastres les plus terribles ont attiré l'attention... comme ces 300 personnes disparues ce week-end près des iles d'Andaman... elles avaient quitté le Bangladesh au nombre de 412... Direction la Thaïlande ou la Malaisie... le bateau dont la seule voile était un bout de plastique a dérivé pendant 18 jours jusqu'à ce que ses occupants plongent, lorsqu'ils ont cru voir la terre... L'horreur de tels voyages ne diminue pas et pourtant ils sont devenus si nombreux qu'ils sont presque omniprésents... est ce pour ce la qu'on ne les voit plus? Interroge le Guardian Pourtant l'ampleur de cette crise rend l'ignorance et le silence du monde encore plus choquant Ecoutez ces chiffres 33 000 migrants ont atteint rien que cette année le sud de l'Italie... l'ile de Lampedusa... officiellement ils n'étaient pas moins de 1700 rien que pendant les jours de Noël ...900 le week-end dernier... sur 2008 ces arrivées ont été multipliées par 2... et c'est sans parler de l'ile de Malte toute proche où le gouvernement encourage la xénophobie à l'égard de ces migrants qu'il parque dans des camps fermés pendant des mois... et que dire des côtes des côtes africaines ! ...entre la Somalie et le Yémen... les désastres sont si fréquents que les pêcheurs qui retrouvent tous les jours des cadavres ... les enterrent à la hâte sur la plage... tellement à la hâte d'ailleurs, précise encore l'article britannique... que, ça et là, on peut voir un doigt ou un bras sortir du sable... et l'éditorialiste conclut... le monde s'est inquiété cette année des actes de piraterie au large de la Somalie... et pourtant le trafic d'êtres humains y est beaucoup plus important et beaucoup plus grave ... seulement ces gens sont des morts vivants... termine el Guardian... chez nous dit l'un en Somalie nous mourrons... mais au Yémen ou en Europe... nous ne sommes pas des êtres vivants! c'est le principe du "c'est bien triste mais on en veut pas chez nous"... résume la Repubblica en Italie...qui raconte cet accord passé cet été entre le gouvernement de Berlusconi et la Lybie d'où partent les sans papiers... l'Italie a fait un gros cadeau de près de 5 milliards d'euros à la Libye sous couvert de reconnaitre son passé colonial, elle lui demandait surtout de freiner ces vagues de clandestins... une ligne dure qui contrastait avec le gouvernement précédent plus progressiste sur ces questions... et bien... ça n'a servi à rien! ... lance la Repubblica en reprenant les mots d'un membre de l'opposition... ça a même empiré dites... avec 55% de migrants supplémentaires... ça fait cher le cadeau... et c'est ce qui enflamme toute la scène politique depuis le début de la semaine en Italie jamais l'ile de Lampedusa n'avait connu un tel afflux en plein hivers... raconte le Temps en Suisse... à tel point que les autorités transalpines ont été obligées d'organiser un pont aérien pour transférer des centaines de personnes... hier 150 nouveaux arrivants ont atteint Lampedusa et les gardes côtes continuent de voir des dizaines de bateaux... d'où la colère du ministre de l'intérieur membre de la très xénophobe Ligue du nord... et la joie de l'opposition après avoir exploité le thème de la lutte contre les clandestins durant sa campagne électorale... Silvio Berlusconi se retrouve donc dos au mur et face à cette vérité ... de la palisse... « ça n'est pas avec la police que l'on freine l'immigration » sans blague ! semble lui répondre la presse espagnole qui s'intéresse à ce chiffre annuel ... la population espagnole dépasse les 46 millions de personnes... c'est 1 million de plus que l'année dernière... et 75% de cette croissance s'explique par l'afflux d'immigrés... il faudra bien que l'Europe prenne enfin conscience que nous sommes une société diverse multiculturelle et multiethnique... écrit la Vanguardia... et particulièrement en période de crise économique... nous ne pouvons tolérer que se mette en place un système de citoyens de seconde zone dans nos démocraties Mais ça n'est pas ce qui intéresse le plus la presse espagnole aujourd'hui... non ce qui fait le tour des pages société ... ce sont ces autres morts oubliées... ces 5 femmes qui ont succombé aux coups de leurs compagnons rien que pendant ces dernière 24 h jour de fête pourtant en Espagne... 5 mortes et 2 autres gravement blessées par des actes de violences machistes Intolérable écrit el pais.... d'autant qu'on dénombre 70 victimes rien que pour cette année... rajoute la Vanguardia... et pourtant la société semble vouloir fermer les yeux sur de tels actes... des cas isolés...dit on... certainement pas car les violences faites aux femmes sont toujours là elles augmentent même à mesure que tout le monde les ignore... car la violence nourrit la violence écrit la Vanguardia et c'est pour cela qu'il ne faut surtout pas oublier ces morts, ne pas s'y résigner non plus... ou bien nous sommes tous complices de ce très grand mal qu'est la violence en général Bonne journée

L'équipe
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......