LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

Obama un an après

5 min

Sur la vitrine du magasin ... l'affiche ... est un peu jaunie ... mais les membres de la famille Obama aux anges sous un ciel azur continuent de délivrer le même message : "Ne te contente pas de suivre tes rêves ... fais en sorte de les réaliser" ... Dans le district de Harlem à New York écrit ce matin le correspondant du journal LE TEMPS ... chacun aime se voir refléter dans ses héros ... de Malcom X à Michael Jackson ... Alors il y a tout juste un an ... ils ont ... c'est vrai touché leur rêve en envoyant un président noir à la Maison-Blanche ... Et aujourd'hui ... et bien ils luttent pour ne pas laisser ce rêve s'évaporer ... Car qu'est ce qui a changé en un an du côté de la 110e rue ... interroge le journaliste ? Rien ... en apparence du moins pour ce couple qui déchiffre encore avec le doigt les offres d'emploi dans un journal posé sur la table ... Alors oui le restaurant a bien été rebaptisé ... il s'appelle désormais ... l'«Obama fried Chicken» ... Sauf que sous la photo du président ... de leur président ... les deux clients à la mine triste et aux allures de clochards doivent se rendre à l'évidence ... : aucune des offres d'emploi n'est pour eux ... Mais si Dieu le veut disent-ils ... cela arrivera ... Nous avons appris la patience. Plus que quiconque ... le président Obama est devenu une icône et an après son élection l'espoir continue de vivre ... renchérit le quotidien lisboète DIARIO DE NOTICIAS ... avant de préciser ... le problème ... c'est que changer les Etats-Unis et le monde n'est pas aussi simple. L'élection de Barack Obama devait représenter un tournant ... elle était devenue une sorte de rituel d'expiation ... Nous devions enfin nous débarrasser du poids de notre passé ... commente pour sa part le président du Centre pour les études afro-américaines de l'Université de Princeton dans les colonnes de LA LIBRE BELGIQUE ce matin ... Nous avons accompli le pas d'élire un candidat noir ... nous nous sommes félicités pour cela ... mais nous nous sommes donné une image parfaite de nous-mêmes qui n'est pas réelle ... Les inégalités subsistent ... A tous les niveaux de la société ... dans l'éducation ... l'emploi ... la santé ... Le Président lui-même reconnaît cette disparité ... mais il ne peut pas en parler ouvertement ... Ou plutôt ... c'est la nation qui ne veut pas l'entendre. Mardi dernier ... à la veille autrement-dit du premier anniversaire de l'élection triomphale de Barack Obama ... les électeurs étaient appelés à choisir les gouverneurs de Virginie et du New Jersey précise THE NEW YORK TIMES ... Or les deux scrutins ont été remportés par des candidats ... républicains. Alors bien entendu ... renchérit EL MUNDO en Espagne ... aussitôt les résultats connus ... chacun des deux parties en a tiré les conclusions attendues en pareil circonstances ... Les républicains ... vainqueurs indiscutables ont immédiatement cherché à extrapoler les résultats de ces élections strictement locales pour y voir un message plus général ... adressé à la politique toute entière de l'administration Obama ... De leur côté ... les démocrates se sont contentés de replacer ces résultats à leur niveau ... en clair ... pas question d'y voir un quelconque référendum sur le programme appliqué à la Maison Blanche ... Et les sondages d'ailleurs en témoignent puisqu'un an après son élection ... 54% des américains interrogés continuent de soutenir leur président ... Sans compter ajoute EL PAIS en Espagne que depuis 20 ans les élections dans les états de Virginie et du New Jersey ont toujours été remportées par le parti de l'opposition ... et ce quelque soit sa couleur politique. Dans un Etat comme dans l'autre ... le choix des électeurs a donc peu de rapports avec le bilan d'un an de présidence Obama écrit de son côté LA LIBRE BELGIQUE ... ou alors très indirectement ... La crise économique ... l'explosion du chômage ... mais aussi les scandales aux relents de corruption ... voilà les véritables motifs qui ont inspiré le mécontentement des électeurs ... Pour autant ... et même si ces résultats n'ont qu'une signification relative quant à la véritable cote de popularité et à l'image de M. Obama ... il n'en demeure pas moins qu'ils peuvent avoir des implications pour l'élection présidentielle de 2012 ... dans la mesure où le gouverneur d'un Etat peut grandement aider le candidat de son parti à faire campagne sur ses terres. Sans même attendre 2012 d'ailleurs ... personne ne contestera que les résultats de mardi dernier constituent déjà un avertissement sévère pour les démocrates ... dans la perspective des élections de mi-mandat ... prévues l'an prochain ... précise THE NEW YORK TIMES ... A l'évidence ... la mainmise démocrate sur le Congrès et la Maison Blanche a déclenché un retour du conservatisme prévient de son côté THE NEW REPUBLIC ... Et le journal de préciser ... N'oublions pas que la présidence Clinton avait été considérablement ralentie par la déroute de son parti en 94 lors des élections de mi-mandat justement ... Et il avait fallu pas moins de 10 ans aux démocrates pour s'en remettre. Si les américains veulent que leur président ressemble davantage au Barak Obama qu'ils ont élu ... ils devraient sans doute déjà commencer par se comporter davantage en électeurs qui ont voté pour lui ... lance alors la journaliste et écrivaine Anna Quindlen ... dans un article publié par le magazine NEWSWEEK et repris cette semaine dans le Courrier international ... Le problème dit-elle ... c'est que de temps en temps ... les américains participent à une grande illusion collective sur le fonctionnement de leur gouvernement ... Cela encore a été le cas il y a exactement un an ... Et pourtant ... nous avons appris en peu de temps quelque chose de simple ... d'évident ... et qui à moins avoir avec Obama qu'avec les Pères fondateurs ... Les Etats-Unis sont un pays qui a l'ambition de se tranformer dit-elle ... mais qui se coltine un système graduel ... une nation contruite sur une révolution ... puis conçue de telle sorte que les révolutionnaires puissent difficilement exercer le pouvoir ... Et de conclure ainsi ... la guerre civile entre démocrates et républicains qui empoisonne et paralyse Washington depuis plusieurs années a montré la principale conséquence de ce système : ... très peu de grands projets nécessaires sont menés à bien ... car c'est tout simplement ... impossible.

L'équipe
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......