LE DIRECT

Pas de jeudi noir!

5 min

Bonjour Ali bonjour à tous il n'y a pas eu de jeudi noir titre la Vanguardia Mais des manifestations spectaculaires préfère l'Irish Times Près de 2 millions de personnes dans les rues ont crié leur colère... face à la réponse de Nicolas Sarkozy à la crise économique... continue le Spiegel en Allemagne la France a donc connu hier une mobilisation monstre contre le gouvernement mais pas de vrai galère résume le titre du Devoir au Canada en gros renchérit el Periodico en Catalogne... c'était une mise en garde lancée à Sarkozy mais rien de la paralysie du marasme annoncé C'est donc une nouvelle grève française qui tombera très vite aux oubliettes... lance Forbes.com aux Etats Unis Mais ce qu'il y a de surprenant dans tout ça c'est que ça semble vous surprendre... lance un lecteur du Times de Londres juste en dessous de l'article du quotidien conservateur britannique qui se plait lui aussi ce matin à railler cette grève à la française Vous vous souvenez commence l'article... de la fanfaronnade de Nicolas Sarkozy l'été dernier... le président français qui se félicitait d'avoir su museler les syndicats avait cru opportun de lancer " aujourd'hui quand il y a une grève plus personne ne s'en rend compte" c'était de la pure provocation bien sûr qui visait à relancer le débat sur ce droit de grève acquis de haute lutte en France... vue la mobilisation d'hier on pourrait croire que la rue... les syndicats ...et toute la vieille garde d'extrême gauche avide de se trouver une légitimité après avoir été depuis des années du mauvais côté de l'histoire... bref on pourrait croire que tous ces gens ont infligé une rebuffade à Sarkozy... vue le ton du président resté muet une bonne partie de la journée... on pourrait donc clamer la victoire de la rue sur le gouvernement français mais non ...dit le Times tout cela n'est qu'illusion ou plutôt spectacle... oui la mobilisation était soutenue par 70% des français... mais la popularité de Nicolas Sarkozy n'a jamais été aussi bonne depuis un an....en fait explique le Times... ce qu'il faut comprendre c'est qu'une grève de cette ampleur n'a rien d'inquiétant parce qu'elle a lieu en France où ces grèves sont un rituel aussi calibré que n'importe quel évènement sportif alors comme d'habitude... les média ont des jours durant avant l'évènement ... fait le point sur les forces en présence... prédit la mobilisation massive... mis en scène avant l'heure l'opposition de la rue face à Sarkozy... sa femme, son gouvernement, la crise économique, le capitalisme et l'injustice en général... Comme d'habitude termine le Times cette grève a été survendue... et elle sera vite oubliée... dans d'autres pays ont pourrait craindre un soulèvement aux conséquences sérieuses comme en Islande... mais en France... c'est juste une manière de faire sortir la vapeur... et de célébrer une tradition... et Nicolas Sarkozy en bonne intelligence a bien compris ce jeu de dupe Sarkozy en sort donc vainqueur... considère l'éditorialiste de la Vanguardia... d'abord parce qu'il n'y a pas eu le marasme annoncé... peut être à cause du contexte... tout salarié sait bien aujourd'hui qu'avoir un emploi est en soi un trésor et qu'il est dangereux de le fragiliser en faisant grève... ensuite, politiquement ...ce faux jeudi noir n'a en rien bousculé le président français puisqu'il n'est pas parvenu à réunir contre lui la gauche française toujours aussi divisée Où est notre Mitterrand ? titre alors la correspondante française du Guardian à Paris... « j'appelle ce régime une dictature parce que c'est ce qu'il est » ...fustigeait il contre le régime de De Gaulle en 64... « parce qu'il y a des ministres mais pas de gouvernement et le président règne et décide seul »... écrivait il encore... des mots qui auraient pu être prononcés par les manifestants d'hier écrit le Guardian... parce que le Sarkozysme est bien une version actuelle du Gaullisme... mais sans ses racines héroïques, sans le courage, sans le sacrifice pour le bien collectif et avec presque aucun sens de histoire ou du service public... alors il serait bon que l'opposition s'organise vraiment... écrit encore l'article ...avant que l'équilibre de la démocratie française soit totalement détruit... ou avant que le peuple ne se réveille pour renverser le dictateur ainsi continue la Vanguardia... il ne faudrait pas que Nicolas Sarkozy crie victoire trop vite... parce que les manifestations monstres disent une chose qu'il ne doit pas ignorer... la colère sociale monte face à la crise... le peuple ne comprend pas que l'on aide les banques et les grandes entreprises sans s'occuper de l'emploi et du pouvoir d'achat... ce soulèvement des petits contre les grands doit préoccuper tous les gouvernants... et c'est sans doute la raison pour laquelle cette nouvelle grève française trouve un écho dans des quotidiens aussi éloignés de chez nous que le Straits Times à Singapour ou le Daily Times au Pakistan qui comme Hurriyet en Turquie s'intéresse à ces grévistes français qui exigent que leur gouvernement les protège de la crise économique les français comme de très nombreux autres citoyens du monde craignent pour leur emploi pour leur pouvoir d'achat et pour leur survie tout simplement écrit le quotidien turc... ils refusent d'être les premières victimes de cette crise et pourtant il ne sont pas ceux qui souffrent le plus de cette crise dans le monde car si le chômage grimpe en France à presque 10% de la population active en 2009 écrit le Straits Times... ça n'est rien face à l'Espagne ou encore les Etats Unis et le Japon... Alors faut il craindre des soulèvements massifs dans le monde entier contre cette crise économique s'inquiète l'Independent qui fait le tour des grognes récentes en France mais aussi en Grèce en Lettonie Sans doute pas se rassure le journal... parce que la panique ne tient pas face à la réalité pratique... garder mon emploi... particulièrement dans des sociétés qui sont devenues très individualiste... et puis l'Europe est plus ou moins protégée par la zone euro mais prévient l'article britannique... il y a un bémol ...s'il devient véritablement évident que les gouvernements n'ont aucune idée de la manière d'arrêter la crise... aucune ou pire aucune envie... alors la grogne pourra se transformer en soulèvement c'est ainsi conclut le Temps qu'il serait que Nicolas Sarkozy le chantre du Dialogue impossible en Géorgie au Proche Orient et ailleurs... consacre enfin son talent à une urgence.. la réconciliation française bonne journée

L'équipe

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......