LE DIRECT

Pétrole trop cher: l'impasse mondiale?

5 min

Bonjour ali bonjour à tous à la recherche du dernier baril ...titre le Temps en suisse Cher Baril... une opportunité? S'interroge le Soir Le bouchon de pétrole dans la main ....lance l'Independent en Grande Bretagne le débat sur l'énergie est de plus en plus tendu... explique le Financial Time parce que la malédiction de l'or noir touche de plus en plus de pays... prévient le Wall street journal aux Etats Unis Entre consommateurs et pays producteurs chacun se renvoie la balle...... continue el Pais... la faute aux spéculateurs, à la rareté de l'offre? ... en tout cas... titre el Periodico le sommet d'urgence sur le pétrole n'a rien donné... Nous sommes toujours aussi accroc à l'essence... s'inquiète l'International Herald Tribune mais un changement fondamental est en train de se produire... écrit the Economist « c'est vrai que depuis la révolution industrielle il y a 200 ans... commence l'article britannique... l'espèce humaine dépend du pétrole... et imaginer que cela puisse changer demande des efforts insurmontables.... les verts ont beau le marteler les consciences, résistent ... le thermostat du monde aura beau baisser un chouilla... les voitures rester au garage.... imaginer d'arrêter de consommer ce truc (l'essence en l'occurrence) c'est impossible!... il n'y a pas d'alternative sérieuse au pétrole. Ce manque cruel d'imagination est malheureusement au coeur du débat sur l'énergie depuis des années... se lamente l'Economist... les jérémiades des verts n'y font rien ... la culpabilité des consciences non plus... tant que l'alternative économique n'est pas trouvée... la rareté du brut est maintenant discutée partout et la tentation est grande de prêcher la fin du monde... pourtant continue l'article tout le monde n'est pas si pessimiste... parce que dans le cerveau de physiciens de biologistes et d'ingénieurs, un autre monde est possible qui est en train de prendre forme... un monde qui viendra remplacer celui de l'économie des énergies fossiles... loin de toute auto flagellation ces nouveaux prophètes promettent au monde de changer mais sans traumatisme et l'Economist raconte... il s'agit en fait de rendre l'énergie solaire éolienne et celle des batteries électriques pour les voitures de plus en plus bon marché... et ce sont les ingénieurs qui s'y emploient de plus en plus.... alors il faudrait maintenant que ce boom arrive assez rapidement pour éviter que le dioxyde de carbone atteigne un seuil critique dans notre atmosphère... et c'est aux gouvernements de s'y atteler par le biais de subventions... et de taxe sur le carbone ... il s'agit aussi surtout d'arrêter d'injecter de l'argent dans une forme d'économie moribonde et qui est en train de tuer notre planète... mais ça, malheureusement, nous en sommes encore loin à en juger par cette réunion de Jheda en Arabie Saoudite Voitures individuelles, taxis, routiers et gouvernements doivent pourtant se préparer à un baril à 300 dollars ... prévient le Soir en Belgique qui va dans le même sens... alors l'heure est de plus en plus aux alternatives... aux taxis hybrides ou aux transports collectifs... mais pour cela évidemment il faut des politiques courageux qui cessent de s'occuper de leurs intérêts électoraux et qui favorisent le long plutôt que le court terme Malheureusement ça n'est pas du tout ce que fait notre premier ministre s'insurge l'Independent au dessous de ce dessin ou l'on voit Gordon Brown lancer à un saoudien... s'il vous plait vous pouvez en verser un peu plus ?... alors qu'il déverse déjà du pétrole dans une marre immense qui noie le globe terrestre parce que d'après un rapport annuel de British Petroleum la consommation d'essence ne cesse d'augmenter... révèle le Spiegel... même si les allemands ont fait un bel effort en 2007... la consommation mondiale a augmenté de 2,4% l'année dernière... alors on peut blâmer les pays émergents... plus 6,7% en 2007 ... mais les E tats Unis ont aussi consommer 1,7% de plus que l'année précédent... et c'est sans parler du charbon et du gaz que nous consommons sansmodération conclut le journal allemand Accrocs... lance l'international herald tribune « donne moi encore une goutte de cette pompe... s'il te plait rien qu'une goutte allez j'en ai besoin... en transfusion » écrit l'article... pourtant vous vous souvenez il y a deux ans... le président bush l'avait dit... « nous sommes accros à l'essence » et il promettait de faire quelque chose pour nous sauver... qu'a t il fait? s'interroge l'article... il a surfé sur la vague du changement climatique pour policer ses discours... mais il nous a dans les fait rendu encore plus accroc en ne finançant aucune alternative et en concentrant sa politique étrangère autour du pétrole car il ne faut pas s'y tromper... rajoute l'éditorial de l'International herald Tribune comme la presse suisse l'Irak et la recherche effrénée de l'or noir sont intrinsèquement lié Après la guerre, le pétrole... écrit le Temps... car la situation n'est pas prête de se détendre tant l'exploration souffre de graves retards. Les pétroles non conventionnels vont être de plus en plus recherchés....L'Irak, et son pétrole, est donc devenu le seul grand espoir pour améliorer de manière importante la production.... car Les faits sont têtus. Les pays qui sont les grands consommateurs de pétrole, les Etats-Unis et l'Europe en particulier, n'ont pas réussi à réduire leur dépendance aux hydrocarbures... or Plus de 75% des réserves mondiales se trouvent chez les membres de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP). Un cartel qui ouvre et ferme le robinet selon ses voeux. Reste donc l'Irak, dont le sous-sol regorge de la deuxième réserve mondiale, après l'Arabie saoudite. et c'est là que tout va se jouer La bataille de l'énergie est lancée rajoute la Tribune de Genève qui prévient que d'ici le 30 juin les grandes compagnies pétrolière vont signer des accords avec l'Irak pour exploiter les ressources énergétiques du pays avec tous les risques que cela comporte continue l'IHT... car les accords se font alors même que la question de l'appartenance des richesses de l'Irak n'est pas tranchée... et la suspicion est de plus en plus forte dans les pays arabes de croire que la guerre en Irak n'était qu'un prétexte pour l'occident pour récupérer les richesses pétrolières du territoire....Exon mobil Shell Total vont donc revenir en Irak 36 ans après en avoir été expulsé... et chevron les rejoindra... et le magazine Foreign Affairs à new York prévient... voilà de quoi augmenter sensiblement les risques d'instabilité de corruption et d'insurrection dans le monde entier... car si le monde est aujourd'hui beaucoup plus pacifique qu'il y a quinze ans... si globalement la violence est en recul... en revanche, les états producteurs de pétrole représentent une proportion croissante des pays victimes de conflits...et l'augmentation du prix du brut fait croitre le nombre de conflits liés aux pays producteurs... car les formidables richesses qu'injectent les exportations de ce bien le plus recherché au monde sont un facteur d'instabilité monétaire économique et politique combinées... on l'a vu en Iran en Russie ou au Venezuela... plus les gouvernements ont gagné d'argent grâce à leurs exportation de pétrole ou de gaz moins ils se sont montrés redevables vis à vis des citoyens et plus il leur a été facile de faire taire ou d'acheter les opposants ... provoquant bien souvent à terme un cercle vicieux qui dégénère en guerre civile! alors il est grand temps de raisonner l'économie pétrolière... conclut le Financial Times... en réduisant notre consommation pour la santé de notre planète mais surtout pour son équilibre!

L'équipe

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......