LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

Plans de relance: le syndrome beep beep!

5 min

Bonjour ali bonjour à tous Beep beep oinnnnnn ça vous dit quelque chose ?... vous savez c'est ce dessin animé de Warner où un grand et hyperrapide géo-coucou est sans cesse chassé par un méchant coyote... et bien c'est ce matin le titre de l'éditorial du Guardian car nous sommes en train de vivre notre moment Bip bip oinnnnnnn! écrit le journal ... comme le méchant coyote nous courront à toute bombe derrière bip bip sans nous rendre compte que nous allons droit à un précipice... la dernière image étant toujours la même... un arrêt sur la tête de coyote en gros plan, les oreilles basses les yeux désespérés avant l'inévitable chute! alors à votre avis qu'est ce qui rend le Guardian si désespérément pessimiste et fataliste? et bien c'est la crise... après des années de shopping et de crédit l'économie est sortie de la route et elle a commencé sa descente en piqué... continue l'article... hier en Grande Bretagne on apprenait que les ventes d'automobiles ont chuté de 37% par rapport à l'année dernière et l'immobilier de 17% Contrairement à Coyote qui s'en rend compte presque tout de suite nous il nous a fallu 13 mois pour prendre conscience de la récession et 13 mois c'est long avant de commencer à proposer des solutions... et en parlant de solutions justement... est il vraiment sage de tout miser sur la réduction historique des taux d'intérêt ?... la banque d'Angleterre annonce une baisse de ces taux à 2%... le plus bas niveau depuis 57 ans... on peut douter que faire de la dette certes moins chère est la solution à une crise provoquée justement par des emprunts tout azimut... la livre est déjà à son plus bas niveau depuis 13 ans... alors rien ne dit que les investisseurs et consommateurs vont mordre à cet hameçon... l'avenir est donc sombre conclut le Guardian... et c'est beaucoup moins drôle que le dessin animé voilà une humeur qui est palpable dans toutes les pages de la presse européenne ce matin qui s'interroge que ces plan de relance tout azimut en Europe et particulièrement sur la baisse historique des taux de la banque centrale européenne annoncée hier et qui fait la Une de très nombreux journaux c'est historique nous dit la une de Die Presse en Autriche taux d'intérêt à 2,5% affiche en grand la première page de la Vanguardia c'est la solution de la BCE pour freiner la crise une solution qui dit clairement la gravité de la situation ... considère le quotidien de Barcelone... parce que Trichet, le président de l'institution, était jusqu'ici très ferme sur la non intervention de la BCE dans cette crise..... à la surprise générale il avait même en juillet dernier augmenté les taux d'intérêt... creusant encore la pénurie de liquidité et une chute de l'activité industrielle... voilà qu'il corrige et c'est tant mieux... reste maintenant à tous les gouvernements européens de faire de même pour limiter ce que la Vanguardia « le chômage galopant » une action européenne concertée ... voilà ce qu'il faut sans aucun doute... considère également le Financial Times.... dans une page spéciale intitulée « le territoire du négatif »... et le reporter du journal propose un tour d'Europe de la situation... des agents intérimaires qui perdent leur emploi à la City de Londres ... au 13 mille emplois qui seront supprimés dans le textile italien ... ou au 13% de ventes en moins des fleuristes néerlandais... ou aux stations de ski françaises qui s'attendent à voir un grande vente des appartements de montagne... même l'alcool ne fait plus recette dit le FT... les anglais traversent de moins en moins la Manche pour aller se fournir dans les supermarchés français... bref ... ce qui a commencé par une crise financière est en train de se transformer en un traumatisme de toute l'économie européenne. et le problème continue le FT ... c'est que face à cette situation très inquiétante chaque gouvernement y va de son plan de relance...pour répondre aux demandes des ses électeurs... Ainsi tout le monde est sur la même ligne rajoute le Diario de Noticias à Lisbonne... c'est la relance tout azimut... secteur automobile secteur textile... il faudrait doper l'économie pour la faire repartir... mais n'est ce pas un peu aléatoire?... s'interroge le journal portugais... ça donne l'impression que les gouvernements font quelque chose... mais cette frénésie d'action n'est pas faite pour rassurer les consommateurs D'autant que c'est bien beau de soutenir les banques et les entreprises... de doper les marchés financiers... il ne faudrait pas oublier ceux qui ne sont pas des emprunteurs... écrit l'Independent... cad la majorité des citoyens qui sont des épargnants... parce que résume le Times... avec tout ça on va gagner aucun intérêt et pourtant l'inflation est toujours à 4,5%... alors on aura beau nous dire que notre magot est en sécurité dans les banques... s'il ne rapporte rien... autant le mettre dans nos placards... et c'est sans doute pour éviter cette thésaurisation et ce repli du consommateur que le SPD en Allemagne a proposé de faire un cadeau de Noel aux consommateurs... écrit le Tageszeitung en Allemagne un bon de 500 euros afin de relancer la consommation ce qui fait une enveloppe de 40 milliard d'euros... et le journal s'insurge... voilà que l'Allemagne se met à la méthode américaine et oublie sa rigueur... cette proposition est irréelle... mieux faudrait une bonne réforme fiscale pour doper l'économie car le consommateur ne croit pas au miracle... rajoute la Frankfurter Allgemeine Zeitung et ces plans de relance tournent à l'absurde dit le Financial Times in Deutschland... car on ne change pas la psychologie des gens comme ça... les épargnants ne peuvent pas se transformer en dépensiers d'un coup de baguette magique... il n'y aura donc pas de miracle Triste constat lance pour terminer le Temps en Suisse... « la méthode Coué » ne fonctionne pas... comprenez même en se prenant pour le geo-coucou coyote restera toujours coyote et beep beep oinnnnn bonne journée

L'équipe
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......