LE DIRECT

Présidentielles en Finlande: deuxième tour inattendu.

5 min

Bonjour, je vous parle d'élections ce matin... avec tout d'abord ce deuxième tour présidentiel forcé pour Tarja Halonen en Finlande... et le titre est le même dans tous les journaux européens... « Finalement il y aura un second tour »... alors Surprise ce matin dans la presse finlandaise... l'Helsingin Sanomat donne ce résultat " après dépouillement de 99% des bulletins la candidate social-démocrate ne recueille que 46,3% des suffrages et son rival conservateur Sauli Niininstö, actuel président de la banque européenne d'investissement, arrive en deuxième position avec 24,1% des voix... enfin, la grande surprise c'est la défaite du premier ministre centriste Matti Vanhanen, qui n'arrive qu'en 3ème position avec 18,6%, des suffrages... et le journal continue... ce résultat contredit tous les sondages qui avaient prédit une victoire rapide à madame Halonen (avec au dernier sondage 52% d'intentions de vote jeudi dernier).... alors bien sûr avec un retard de 22 points le leader conservateur n'a aucune chance face au chef de l'état.... mais ce second tour du 29 janvier marque un point d'orgue dans sa carrière et c'est surtout un test pour les futures législatives de 2007... pas d'inquiétude non plus rajoute l'article pour le premier ministre qui continuera à gérer toutes les affaires intérieures... mais là encore ce scrutin semble présager des changements à venir pour les élections de 2007... et le journal conclut avec prudence, attention aussi de ne pas trop présager des votes centristes dans le second tour à venir, ces suffrages volatiles pourraient bien choisir d'aller vers les conservateurs!" Alors qu'est ce qui peut expliquer cette défaite relative de la présidente pourtant très populaire ?... C'est elle même qui l'explique dans les colonnes de el Pais ce matin "c'est vrai que c'est dommage que nous n'ayons pas obtenu les 50% de voix attendus.... mais c'est principalement à cause de la très forte abstention: 26,1%... s'il y avait eu plus de votants nous aurions remporté comme prévu le premier tour... mais l'article rajoute... c'est compter sans le grand vainqueur de fond de ce scrutin: le candidat conservateur qui a mené une campagne agressive autour de l'idée de sécuriser la compétitivité finlandaise... avec des slogans comme "je suis le président du peuple travailleur" et qui a ainsi récolté les votes de nombreux électeurs de partis minoritaires" « Monsieur Niinistö a violement critiqué la président sortante pour son idéalisme » rajoute le Financial Times... « lui reprochant de lancer des programmes pour combattre les effets négatifs de la mondialisation plutôt que de défendre les intérêts nationaux du pays... car la campagne s'est surtout centrée sur la politique extérieure de la Finlande... l'une des principales attributions du président... et l'OTAN a été au centre des discussions et des oppositions ... du côté conservateur écrit le FT on considère qu'il faut que la Finlande décide de rentrer dans une coopération militaire avec les autres pays européens notamment par le biais de l'OTAN... et particulièrement depuis que les pays baltes ont quitté le camps des non alignés, laissant seuls la Suède et la Finlande... mais Tarja Halonen, s'oppose elle à cette idée... arguant qu'un pays aussi petit et aussi prêt de la Russie fait mieux de rester neutre et d'éviter toute confrontation... " « C'est que la carte de madame Halonen explique le Temps en Suisse, est celle du pacifisme et de la tolérance... elle a fait carrière au sein de la confédération syndicale tout en militant en faveur des droits de l'homme, des homosexuels et des minorités... elle se décrit volontiers comme un Saint Bernard... et elle rassemble surtout le vote ouvriers explique les analystes. Lors de ses discours de campagne elle a beaucoup parlé de globalisation en disant qu'il faut aller de l'avant ... innover... mais à chaque fois aussi elle demandait aux industries de ne pas oublier de conserver des liens forts avec la Finlande"... un rappel à l'ordre qui n'est pourtant pas de son ressort conclut l'article, puisque son rôle formel se limite à la politique étrangère... mais c'est un rappel à l'ordre qui séduit, car les finlandais ont tant besoin d'être rassurés!" « C'est peut être justement pour ça d'ailleurs qu'elle jouit toujours d'une grande popularité » rajoute la publication Fenêtre sur l'Europe cette semaine... "Auprès des femmes d'abord, dans ce pays où la présence féminine dans la vie politique date déjà d'un siècle; puisque c'est en 1906 que les femmes ont obtenu le droit de vote, en même temps d'ailleurs que les hommes, soit 40 ans avant les françaises... c'est ce qui explique qu'en Europe, la Finlande se situe au deuxième rang après la suède en matière de parité homme femme en politique avec pas moins de 37,5% de femmes députées et un gouvernement féminin pour moitié... mais rajoute l'article, si l'électorat d'Halonen est massivement composé de femmes, la présidente sortante séduit également par son charisme et sa simplicité... cette juriste de 62 ans se targue notamment de faire la queue comme tout le monde lorsqu'elle fait ses courses dans le centre d'Helsinki" « en six ans de pouvoir cette sexagénaire d'extraction ouvrière a accédé au statut de mère de la nation » renchérit le Soir en Ligne en Belgique... elle est très populaire dans cette petite république prospère et consensuelle, son élection avait marqué une rupture de style et de moeurs au sommet du pouvoir: agnostique dans un pays où l'église protestante luthérienne est église d'état, elle a élevé seule sa fille né hors mariage et a longtemps vécu en concubinage... ses traits d'humour et son aversion pour le protocole ont séduit la Finlande et jusqu'à hier elle est restée fidèle à son image, en confiant être allée se baigner dans les eaux glacées de la mer baltique avant d'aller voter" et surtout analyse le Temps... « la candidate Halonen, est restée fidèle à ce qu'elle est dans une campagne qui a été marquée par le triomphe du blog électoral... tous les candidats sauf la présidente sortante ont tenu leur journal en ligne... et devinez lequel a gagné la course aux visiteurs ? Rajoute l'analyste... et bien le blogueur préféré des finlandais est celui qui a le mieux parlé de sa petite personne, à ras les brosses à dents, en montrant qu'il n'a rien mais alors rien de plus que les autres... et l'article raconte... les efforts de Niinistö pour enfiler le caleçon de monsieur Tout Le Monde " il se dépeint en plein exploit de patinage sur glace... même teneur sur la page du candidat centriste qui va jusqu'à révéler que ce matin il s'est trompé de shampoing et a utilisé celui de son chien... et l'analyste de conclure... voilà qui confirme une réalité qui me frappe, nous vivons à l'époque de la haine des grands hommes et des grands projets ... je me demande jusqu'où ira cette détestation. »

L'équipe
À venir dans ... secondes ...par......