LE DIRECT

Primaires américaines: pourquoi Hillary Clinton a échoué.

5 min

Bonjour Ali bonjour à tous, Bon ce matin c'est clair! les Une du Times de L'Independent du Telegraph à Londres ...c'est Obama... les Unes d'el Pais à Madrid de la Vanguardia et d'el Periodico à Barcelone c'est Obama... les Unes de Die Zeit du Spiegel de la Suddeutsche Zeitung en Allemagne c'est Obama la Une du Soir et de la Libre Belgique ...encore Obama... la Rzezcpospolita en Pologne... Obama La Repubblica et la Stampa en Italie... Obama et sur le Figaro en France... Hike et Tina Turner???? non... c'est Obama encore posant avec sa femme bon je ne vais pas vous faire la liste exhaustive mais à votre avis la Une du Diario de Noticias à Lisbonne du Volskrant aux Pays Bas ou de l'Aftonbladet en Suède???? et bien non c'est Hilary Clinton Bref vous l'aurez compris les premières pages de la presse européennes sont unanimes ce matin... à titrer sur la fin de cette si longue campagne des primaires américaines Obama est le candidat démocrate à la maison Blanche le premier candidat noir pour la présidence des Etats Unis Obama face à Mac Cain ou encore Clinton va t elle vraiment abandonner ? c'est la question que pose Die Zeit en Allemagne et à laquelle la presse britannique répond unanime... et oui car elle n'a pas le choix... pour elle... c'est fini! Bill se pince les lèvres... Hillary perd sa voix... la campagne des Clinton se termine amèrement... titre l'Independent « ensemble nous pouvons faire l'histoire » avait elle lancé lundi soir dans le Dakota du Sud... mais l'histoire lui a joué un tour... l'Amérique n'aura pas de candidate démocrate à la maison blanche mais un candidat noir! Alors quel changement écrit le quotidien britannique ... quel contraste psychologique entre l'humeur toujours combative de lundi ... « il vous faut choisir le candidat le plus à même de s'opposer au républicain Mac Cain et ce candidat c'est moi » lançait elle encore... avant le tableau de la défaite d'hier soir... Hillary entourée de sa famille et particulièrement de ce mari qui semblait l'encourager... tu vas y arriver... allez maintenant il faut admettre publiquement ta défaite? Un désastre émouvant écrit l'Independent dont l'ancien président... le mari loyal est grandement responsable avec ses opinions lancées à tord et à travers tout au long de la campagne... car c'est un peu à cause de lui qu'elle a perdu non? et c'est la question qui revient dans nombre de colonnes ce matin... où Hillary Clinton a t elle pu échouer et comment? C'est une défaite en 4 points titre le Temps en Suisse qui explique d'abord il y a le péché originel... mais pas celui qu'on croit... ça n'est pas qu'Hillary est une femme non... son pêché, ce sont ses longues années passées dans les sphères du pouvoir et particulièrement ce vote d'octobre 2002 au congrès où la candidate visant sans doute à démontrer sa trempe comme future présidente... votait pour l'autorisation de la guerre contre l'Irak... Ensuite... il y a les gaffes... des gaffes d'anthologie écrit le quotidien Suisse... comme la dernière en date où elle rappelait l'assassinat de Robert Kennedy en 68 lorsque celui ci était en fin de course pour la nomination démocrate... une allusion à peine voilà aux risques d'assassinat d'Obama... un risque pris très au sérieux chez nombre de démocrates Les Caucus ont également été déterminants car la candidate en se focalisant sur les grands états a commis une erreur tactique de taille. et puis conclut le Temps il y a enfin ce problème d'image... car Clinton est passée pour ce monstre froid... une machine à remporter les scrutins...une sans-coeur guindée incapable de comprendre l'Amérique Mais et si tout ça s'était surtout la faute de Bill... titre pour sa part le Soir en Belgique qui commence ainsi L'heure des comptes commence à sonner. Et déjà, les premiers coups partent qui ont pour cible Bill Clinton qui semble finalement avoir été le poids de trop dans la candidature de sa femme ?... en tout cas c'est la thèse défendue par Vanity fair à paraitre en Juin qui publie nous dit le Soir un portrait de l'ancien président... et le problème c'est que Bill a changé dit l'article qui s'appuie sur les témoignage de proches anonymes... il a côtoyé un monde de luxe, de fans et de jets privés qui lui ont « tourné la tête »... c'est ainsi que durant la campagne il voyait apparemment beaucoup de femmes sur la route », note l'article....et puis c'est lui qui l'a maladroitement lancée dans une bataille fratricide contre Obama et notamment sur la « question raciale » ... maladresse, stratégie?... peut être conclut l'article Bill Clinton ne voulait il pas que sa femme parvienne là où il avait échouer! Tout cela serait donc une affaire de sexisme au sein du couple Clinton mais aussi au sein de toute l'Amérique... interroge ABC en Espagne? Peut être car il ne faut pas omettre les trop nombreuses injures écrites et lancées... c'est une sorcière... une renarde... une méchante ... une idiote... une salope ... une hystérique... autant de qualificatifs dit le journal qui ne s'appliquent qu'aux femmes en politique.... Mais rajoute ABC... Hillary porte elle même une grande responsabilité de ce sexisme dont elle fait les frais et pour le comprendre il faut remonter au delà de la campagne à l'affaire Monica Lewinski... au moment où elle a permis à son "homme enfant" de mari de s'en sortir après l'un des pire scandale qu'ait connu la maison blanche... et ça n'était pas pour sauver son mariage ne nous y trompons pas... commente le quotidien conservateur espagnol... non c'était surtout pour sauver sa propre carrière politique ... mais là encore erreur tactique... car Hillary s'est ensuite appuyée sur cet homme qui l'avait humiliée publiquement et qui continue à l'humilier publiquement... ça semble pathologique... en tout cas contradictoire avec les valeurs populaires de la famille qu'elle a voulu défendre... Mais il vrai et désolant que Madame Clinton a dû subir des attaques sexistes... considère également le Financial Times... mais ça n'est pas ça qui l'a fait perdre ... c'est son incapacité à mesurer l'impact du phénomène Obama... en ce sens sa défaite est juste et elle laisse derrière elle non seulement les clefs pour qu'une femme devienne un jour prochain présidente des Etats-Unis... mais elle laisse aussi une vraie leçon pour les femmes... il ne suffit pas d'être femme pour arriver... Comme il ne suffit pas d'être noir et sympa et brillant orateur semble répondre la Suddeutsche Zeitung à Munich qui doute que la victoire à la Pyrrus de Barak Obama soit assez pour défaire un John Mac Cain de plus en plus installé dans cette course à la Maison Blanche... car la primaire démocrate a été si longue qu'il semble qu'Obama soit déjà essoufflé écrit e journal allemand Toutes les attaques de Mac Cain ont déjà été écrites par Clinton... commente le Guardia... les démocrates se sont tirés dans le pied alors que la véritable bataille ne fait que commencer. et son confrère de la Deutsch Welle rajoute... la presse européenne a beau soutenir admirer s'enthousiasmer pour Barak Obama soyons lucide... rien n'est gagné au contraire parce que Mac Cain est un véritable opposant... Obama reste noir et il n'est pas dit que l'Amérique soit prête pour un président noir... et surtout face à la crise financière et au désastre irakien, les américains sont certainement bien plus enclins à voter pour la sécurité proposée par Mac Cain que pour le changement d'un Barak Obama... quand aux européens conclut l'article il faut qu'ils se rendent compte qu'Obama est surtout cet idéaliste qui leur demandera bien plus pour combattre l'arbitraire dans le monde entier bien plus, qu'un Georges Bush.

L'équipe

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......