LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

Quand le soleil se lève à l'est et se couche à l'ouest, l'Europe balbutie.

5 min

Bonjour marc bonjour à tous, Dites votre majesté... faites moi voir un coucher de soleil... j'ai envie de voir un coucher de soleil! Voilà l'un des dialogues les plus intéressants du "Petit Prince" de Saint Exupéry... écrit ce matin el Periodico à Barcelone parce qu'après avoir hésité un peu le roi répond "si j'ordonnais à un général de voler d'une fleur à l'autre comme un papillon... ou d'écrire une tragédie ... ou de se changer en mouette... et si ...le dit général refusait d'exécuter mes ordres... qui serait à blâmer ? Lui ou moi?" dit le roi qui se perd ensuite dans une réflexion sur le pouvoir raisonnable "oui bon... mais et mon coucher de soleil alors?" s'impatiente le petit prince et le roi après avoir consulté le calendrier "ce soir à 7h40 le soleil m'obéira"' Qu'est ce que ça vous inspire? Ecrit el Periodico... il est évident que ce roi a le pouvoir... seulement pas celui que l'on croit... il ne s'agit pas du pouvoir arbitraire... mais du pouvoir de l'information.... puisqu'il n'y a que lui qui détient les horaires des mouvements astronomiques... alors bien sûr quand arrive le fameux coucher de soleil... le petit prince, comme tous les sujets du roi, est fasciné par le pouvoir de ce roi qui peut prédire l'avenir avec autant d'exactitude... et c'est là le grand piège du pouvoir... car depuis le temps des chamanes celui qui donne l'impression de prédire l'avenir ou en tout cas de le préparer ... recueille respect et admiration et c'est ainsi termine l'article d'el Periodico que notre Zapatero vient de perdre toute crédibilité... lui qui ne cessait de prédire la venue de Barack Obama en Espagne comme s'il attendait les rois mages... n'a pas eu le bon calendrier cette fois il en a le coeur brisé le pauvre Zapatero écrit alors el Mundo toujours en Espagne... En plus ce n'est pas directement qu'Obama lui a brisé le coeur en lui annonçant qu'il ne viendrait pas à Madrid... mais par voie de presse... une méthode très courante aux Etats Unis... de quoi décrédibiliser encore le chef d'état espagnol qui n'en avait pas besoin très en colère mais surtout honteux... écrit le New York Times à propos de Zapatero ... quelle idée quand même d'annoncer la venu d'Obama en mai sans en attendre la confirmation de la Maison Blanche. c'est que Zapatero est un peu comme John Travolta dans Grease... rajoute the Economist... vous savez quand ce personnage prétend être un athlète hors du commun pour impressionner Sandy... Evidemment tous les spectateurs le savent d'avance... ça ne marche jamais ce genre mensonge... alors Zapatero a comme Travolta le coeur brisé... mais que dire de l'europe rajoute the Economist parce qu'à lire le Wall Street journal... une chose est sûr l'Europe passe aux yeux des américains pour un banc de bureaucrates inefficaces et indécis pour ceux qui ne le savaient pas... l'europe n'est rien et ne sert à rien... écrit il Foglio en Italie avec sarcasme c'est vrai que c'est très humiliant... rajoute le Times de Londres... de voir ainsi aux yeux du monde, étalées nos petites luttes de pouvoir internes entre européens... mais c'est la marque que l'équilibre des pouvoirs a changé... et que nous restons sur le côté de la route Obama snobe l'Europe pour s'intéresser à un adversaire à sa taille... la Chine c'est le titre qui fait le tour du monde aujourd'hui Chine Etats Unis : le ciel se couvre lance le Soir en Belgique Tibet Taïwan google... finie l'entente cordiale aux deux extrémités du monde lance CNN Sur la défensive... titre le South China Morning Post un chemin chaotique... explique le China Daily la première année de Barak Obama avec la chine pouvait faire croire à une coopération et une amitié renouvelée... mais le voile est maintenant levé... face au refus de la Chine de prendre des mesures climatiques à Copenhague ou de réévaluer sa monnaie... le président américain vient de contre attaquer... il vend des armes à Taïwan et accepte de rencontrer le dalaï lama... et puis il y a l'affaire google et encore ces plaintes des entrepreneurs américains qui disent devoir faire face à trop d'obstacles en Chine... C'est dit écrit le quotidien chinois ... les relations sino-américaines en 2010 seront tendues même si les deux rivaux ont finalement bien trop à perdre en cessant leur coopération la phase d'admiration est terminée commente le Temps en suisse... nous voilà en plein « choc des capitalismes » il y a quelques mois on parlait pourtant de la capacité de ce couple à collaborer pour façonner l'avenir de la planète... on mesure à présent à quel point cette vision américaine reposait au mieux sur un mal entendu au pire sur de l'ignorance... les deux géants sont bien trop antagonistes... cela ne signifie pas que chinois et occidentaux sont condamnés à la confrontation... mais autant le dire, il va falloir laisser de côté notre naïveté. Alors, titre le Times de Londres... il nous faut vraiment apprendre le mandarin d'urgence! Voilà l'Europe éclipsée aux yeux du monde entier... dans ces conditions nous n'avons plus le choix... il faut nous réveiller et apprendre le chinois pour commencer l'essentiel : à savoir comprendre ces grands puissants et jouer enfin un rôle au milieux de ces soleils qui se lèvent et qui se couchent. Bonne journée

L'équipe
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......