LE DIRECT

Que disent les journaux du Moyen-Orient et du Maghreb sur l'élection américaine ?

5 min

On ne peut pas dire que ce duel Obama/Romney suscite un intérêt délirant dans les journaux du Moyen Orient et du Maghreb. Beaucoup de titres insistent sur le duel serré entre les deux hommes, quand toutefois ils évoquent le sujet... Les sondages à égalité ou qui donnent une très légère avance à Obama. Et puis d'autres reviennent sur ces swing states, ces Etats dont le coeur balance tantôt à gauche, tantôt à droite, et qui devraient aujourd'hui faire la différence. Mais le relatif enthousiasme qu'avait suscité l'arrivée d'un homme métisse à la Maison blanche il y a 4 ans est bel et bien retombé...Illustration avec le site info-palestine pour qui Romney ou Obama... Peu importe... De toutes façon, les relations avec le monde arabe ne seront plus ce qu'elles étaient... Les deux candidats ont multiplié les déclarations d'amour à Israël. Alors du coup, les arabes ont bien du mal à décider lequel des deux serait le moins pire pour le Moyen-Orient. Peut-être Obama tout de même. Sauf que le président sortant, même s'il est parti d'Irak, a augmenté les attaques de drones à la frontière entre le Pakistan et l'Afghanistan, et "il s'est littéralement couché comme un chien quand Netanyahu lui a dit qu'il n'y aurait aucun discussion au sujet d'un retrait israélien sur les frontières de 67".Toujours selon le site info-palestine, la vérité, c'est que le prochain président n'aura aucune liberté de décider sa politique au Moyen Orient. La vieille aventure avec Israël continuera. A moins qu'Israël n'attaque l'Iran et n'entraîne l'Amérique dans une autre guerre au Moyen-Orient. Israël justement... Le quotidien israélien de gauche Haaretz choisit Obama... Il rappelle que le vote d'aujourd'hui est celui des Américains... Mais ce vote va avoir des conséquences pour le monde entier. Haaretz considère que les juifs amércains ne doivent pas choisir leur Président uniquement en fonction de son attitude à l'égard d'Israël... Il y a bien d'autres facteurs à considérer. Comme l'économie par exemple. Il n'empêche, Romney a fait de la politique étrangère à l'égard d'Israël un argument de campagne. La raison, c'est que Netanyahu soutient ouvertement Romney. Et du coup, le candidat républicain promet de réchauffer les relations avec l'Etat hébreu.Et cela fait son petit effet, en tout cas, du côté des Américains qui vivent en Israël. Ils seraient 85% à voter pour Romney. Dans un article toujours dans Haaretz, Amir Oren estime qu'il faut donner une seconde chance à Obama. Une seconde chance pour lui permettre de réaliser librement sa vision... Car pour le moment, le président sortant a échoué à devenir un président remarquable. Un président dont le visage pourrait être gravé sur la roche du Mont Rushmore. Quelqu'un qui aurait pu changer le destin de l'Amérique.Et quid de la communauté arabe aux Etats-Unis ? C'est la question que se pose la Presse de Tunisie. Il y aurait 3 millions et demi d'Américains d'origine arabe. Et ils sont particulièrement présents dans les fameux swing states. Et aux Etats-Unis, contrairement en France, il n'est pas interdit de faire des sondages ethniques. Et devinez quoi ? La communauté arabe américaine préfère Barack Obama. Ce qui est beaucoup plus étonannt, c'est l'ampleur du phénomène. Même si le quotidien part d'un sondage très aléatoire. Puisqu'il a demandé à un échantillon très réduit d'Américains d'origine arabe quel serait leur vote. Quelques centaines de personnes interrogées seulement. Et dans cet échantillon, ils sont 90% à choisir Obama, et seulement 2% Romney. Leur choix est motivé par la politique étrangère. Mais Obama suscite un enthousiasme très modéré selon cette enquête. Sa performance et sa réponse aux révolutions arabes sont considérées très moyennes. Sa réponse est jugée bonne pour la Tunisie et l'Egypte, moins bonne pour la Libye, et mauvaise pour la Syrie et le Bahreïn. C'est la stratégie générale d'Obama en politique étrangère, le fameux "Wait and see" qui est la plus critiquée. Cette stratégie a échoué en face des changements tectoniques et brusques comme ceux du Moyen-Orient. Et sur le dossier israélo-palestinien, là c'est le scepticisme qui domine. Plus de la moitié de ces personnes interrogées pense qu'aucun des deux candidats ne va apporter de solution.Mais malgré tout, Obama tire son épingle du jeu. Sans doute davantage par rejet des Républicains. Un rejet qui semble réciproque. Un sondage récent de l'American Arab institute révèle que plus de 57% des Républicains aux Etats-Unis ont une opinion défavorable des arabes. Et puis pour terminer cette revue de presse du Maghreb et du Moyen-Orient, une note insolite. Qui nous vient du site d'information iranien Press TV... Et à quoi s'intéresse Press TV ? A un groupe de shamans péruviens. Ce groupe a célébré hier une cérémonie traditionnelle avec leurs costumes chatoyants. Ils ont gravi la colline san Cristobal à Lima. Et ils ont fait appel à leurs dieux incas. Pendant cette cérémonie agrémentée de fleurs et de plantes médicinales, ces shamans ont craché des potions sur les portraits d'Obama et de Romney... Et ils en ont déduit qu'Obama allait bénéficier des faveurs de la planète Mars et donc qu'il allait être élu... Ces mêmes shamans avaient déjà fait cette prédiction en 2008.

L'équipe

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......