LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

Revue de presse internationale

4 min

On commence sous le signe de la révolte. Beaucoup de personnes manifestent un peu partout dans le monde, de la Grèce à Israël, en passant par l'Ukraine, la Biélorussie, ou l'Espagne, mais ce matin, je vous emmène encore plus loin, au Chili, où la protestation étudiante grossit de jour en jour. Hier, ils étaient entre 5 et 10 000 à manifester dans le centre de la capitale, raconte La Tercera, quotidien chilien. Pour rappel, la contestation étudiante est très forte depuis trois mois au Chili : les étudiants réclament un meilleur accès à l'université. Pour l'instant le système est en effet très inégalitaire, et l'accès à l'enseignement supérieure extrêmement couteux. Il n'y a pas que les étudiants qui sont en colère contre le gouvernement, nous rappelle un autre journal de Santiago, La Nacion. Il y a deux semaines, le président ultra conservateur Sebastian Pinera a été forcé de remanier plusieurs postes clés de son gouvernement, pour contrer la colère conjuguée des étudiants donc, mais aussi des ouvriers, des écologistes et même des militants homosexuels, qui ont manifesté ces dernières semaines autour de revendications allant du rejet de la construction de barrage électrique en Patagonie pour les uns, à la défense de l'union homosexuelle pour les autres, je vous laisse deviner qui défend quoi. Malgré les mesures qu'a tenté de prendre le président Pinera, on a pu voir toute la semaine que la mobilisation, surtout étudiante, n'a pas faibli, et que les choses se passent parfois très mal, puisque jeudi dernier 874 personnes ont été arrêtées et les manifestants avaient été dispersés à coups de grenades lacrimogènes et lances à eaux. Le ministre de l'intérieur, annonçait même que le temps des manifestations était fini. Mais les Chiliens ne l'entendent pas de cette oreille, ils ont appelé à manifester à nouveau demain, set cela réjouit l'éditorialiste de La Nacion, qui salue ce réveil de la citoyenneté, qui montre que la population n'est plus prête à subir en silence, comme elle l'a fait pendant les longues années de la dictature de Pinochet, de 1973 à 1990.

Autre manifestation collective , mais d'un tout autre genre, ça se passait samedi aux Etats-Unis, le gouverneur du Texas, Rick Perry, chrétien évangéliste et potentiel candidat à la présidentielle de 2012, a réussi à réunir 30 000 personnes dans l'immense stade de Houston. C'était pour un meeting pas comme les autres, puisqu'il s'agissait d'une prière gigantesque, afin de demander à Dieu d'aider les Etats-Unis à régler ses nombreux problèmes du moment. Ca a fait beaucoup réagir la presse américaine, d'autant que le nom de Rick Perry devrait beaucoup réapparaitre pendant la campagne électorale américaine, sachant qu'il essaie d'être choisi pour être le candidat républicain face à Obama. Pendant qu'il prie pour les problèmes des Etats-Unis, un chroniqueur particulièrement acerbe du webzine américain Huffington Post se demande qui prie pour les Texans. Le journal en ligne rappelle que Rick Perry est gouverneur depuis plus de 10 ans d'un des Etats les plus mal en point des Etats-Unis. 17 % de la population du Texas vit sous le seuil de pauvreté, et 6,1 million de Texans vivent sans assurance maladie, ce qui la plus importante proportion des Etats-Unis. En tout ce qui concerne l'assistance aux personnes en difficulté, la santé ou l'éducation, le Texas est très en retard, et le chroniqueur du journal comprend que tout ce qu'il reste à faire aux Texans, c'est de prier.

Et puisque le thème était à la manifestation de masse, finissons sur une note plus romantique. Sachez Martin, que les Chinois fêtaient samedi leur saint-valentin, qui n'est donc pas le 14 février mais le 6 août, et le China Daily nous rapporte qu'à cette occasion 4251 couples se sont mariés, rien qu'à Pekin, c'est à peu près dix fois plus qu'un samedi normal. Ce jour particulier est le 7e jour du septième mois du calendrier chinois, et rappelle une ancienne légende chinoise, dit le China Daily, celle de deux amoureux séparés qui ne pouvaient se rencontrer que cette nuit-là sur un pont d'étoiles. Enfin le China Daily semble surtout très content que cette journée traditionnelle chinoise séduise plus les couples que la Saint-valentin, fête très occidentale, mais qui cartonne aussi tous les ans.

ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......