LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

Revue de presse internationale

5 min

Les rêves peuvent ils survivre à la mort des grands hommes qui les ont portés?c'était la question posée il y a quelques jours par le Devoir au Canada françaisUne question qui tombe à point nommée aujourd'hui alors que timidement on peut lire sur la toile cette nouvelle: « Otto d'Europe » comme le titre le quotidien espagnol ABC... est mort hier tranquillement dans son lit, sans faire de bruit, à l'âge de 98 ans et la nouvelle de sa mort ne fait pas de bruit non plus ce matin dans la presse étrangère... de simples nécros parfois expéditives qui font pourtant le tour du monde... les journaux indiens... les sites chinois... un site péruvien... le New York Times et le Washington Post rejoignent leurs confrères européens qui saluent bien timidement la mort d'Otto de HabsbourgAutant vous le dire tout de suite... ce qui fait encore du bruit... les gros titres de ce matin dans la presse mondiale... c'est l'affaire à rebondissement, le spectacle alléchant politico judiciaire Strauss Kahnien... va t il ou non y a voir une nouvelle plainte pour viol à l'encontre du président du FMI ? affiche la Une du Temps en Suisse... le français peut il revenir dans la course politique française ? interroge sans relâche la Suddeutsche Zeitung en Allemagne... la victoire de la justice sur l'emballement médiatique ! Commente Slate aux Etats Unisvoilà ce qui s'affiche sur les unes... avec aussi... ah oui ! On trouve bien sûr aussi sur les Unes de nouvelles photos du mariage de Monaco....Telle est l'actualité qui passe parfois complètement sous silence, même dans les journaux européens, le parcours extraordinaire... et les idées essentielles défendues par Otto de Habsbourg. et la presse belge se plait à rappeler... vous ne savez sans doute pas qui était Otto de Habsbourg...écrit le Vif... et bien c'était l'oncle de Lorenz de Belgique lui même conjoint de la princesse Astridle dernier Kaiser en exil titre l'Irish timesle dernier empereur préfère le Washington post mais qui n'a jamais été monarque préfère le New York Timeset Beskid en Pologne précise... l'archiduc Otto de Habsbourg était le fils ainé du dernier empereur austro hongrois... né en Autriche à la veille de la première guerre mondiale en 1912... Il représente à lui seul plusieurs chapitres de l'histoire de l'Europe... Pourtant, ce n'est pas sa naissance qu'il faut retenir mais l'homme qui s'est fait très vite le pionnier et le partisan de l'intégration européenne notamment pour les pays de l'autre côté du rideau de feret le Quotidien du Peuple en Chine racontec'est lui qui a été à l'initiative du pique nique pan européen pour la paix en 1989... à la frontière austro hongroise... un évènement qui avait permis à 600 est allemands de fuir à l'ouest et qui marque ainsi le début de la chute du muralors ce n'est certainement pas le monarque en attente du trône qu'il faut retenir rajoute le New York Times... mais l'homme passionnément engagé dans les évènements de son siècle... l'homme qui s'est férocement opposé aux nazis et à l'annexion de l'Autriche à l'Allemagne de Hitler... l'homme qui a œuvré discrètement mais sans relâche pour que naisse l'idée d'une Europe unie seule garantie au retour de la guerre... l'homme qui pendant 20 ans a été député européen... le militant de la ligue pan européenne... et de son propre aveux aussi un accros à la politique...car « la politique c'est comme l'opium... une fois qu'on y a touché on ne peut pas s'en défaire » avouait-il lui même au quotidien autrichien die Presse en 2007... et c'est ainsi qu'il n'a jamais abdiqué avant 1961… ainsi qu'il a aussi toujours œuvré pour l'Autriche... écriut le journal… négociant par exemple la paix avec De Gaulle et Churchill après la deuxième guerre mondiale... Otto de Habsbourg a été l'un des premiers européens... un des plus grands hommes de notre temps ... défenseur de la liberté et des minorités ethniques ... il a toujours influencé, en sous main, sans effets, sans faire de bruit ; les décision politiques européennes.et le site de la Deutsche Welle en Allemagne se plait à lui rendre hommage ce matin... cet homme profondément européen s'inquiétait de la tournure que prend l'Europe ces dernière années... en cause bien sûr la montée des extrêmes droites... même en Allemagne! rajoute l'Independent en Grande Bretagne qui y consacre tout un dossier ce matin...mais aussi l'intolérance rampante dans toute l’Europe et l'indifférence vis à vis de l'Union Européenne.D'où son testament européen repris en images et en son sur cette vidéo de la Deutsche Welle écoutez : (mon premier conseil aux Européens est qu'ils doivent cesser de feindre d'ignorer que l'Europe est avant tout une construction spirituelle et religieuse... le deuxième serait celui ci: apprenez les langues européennes, je suis un vieux Monsieur maintenant, mais les 7 langues que je parle couramment sont toujours cruciales pour continuer à comprendre et à construire l'Europe de demain!)De quoi faire résonner cet article de die Zeit en Allemagnel'Europe sera cosmopolite ou coulera. Etat Nation ou fédération: ce choix binaire classique pour l'avenir de l'Union est dépassé; il est temps de lui donner un caractère cosmopolite... l'Europe ne souffre pas de la crise de l'Euro, ni même du manque de volonté politique ; elle souffre d'un malentendu sur elle même... loin du doux monstre de Bruxelles il faut rendre l'Europe à chacun de ses citoyens... capables d'apporter son indispensable légitimation démocratique et ses réponses politiques aux problèmes mondiaux. Et l’article allemand conclut : il faut une Europe qui rend leur voix aux citoyens... tel est le rêve qui doit survivre à la mort des grands européens.Bonne journée

L'équipe
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......