LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

Revue de presse internationale de Cecile de Kervasdoue

5 min

Vous n'avez pas l'impression d'assister à un feu d'artifice quotidien? « Artifice » dans tous les sens du terme d'ailleurs... C’est ce que lance ce matin l'édition en ligne de l'International Herald Tribune... chaos sur les unes!Tous les jours, la presse, les media de toutes sortes, proposent aux consommateurs un feu d'artifice ... c'est cela aujourd'hui notre culture de l'information... du spectacle, des histoires rendues incroyables, hors du commun ; en somme, des éclats de lumières qui viennent de nul part et qui disparaissent aussi vite le jour d'après... la presse répond au besoin d'un consommateur frénétique...celui d'avoir l'impression d'être informé en permanence... d'avoir des infos mais pas forcément du sens.et c'est la question qui m'occupe ce matin... quelle est le sens de toutes ces unes qui brandissent le chaos comme l'écrit si bien le quotidien américain que je viens de vous citer. C'est vrai... ce mot "chaos" revient partout ce matin de l'Hindoustan Times en inde au Corriere della serra en Italie à la Folha de Sao Paulo au Brésil« chaos à Kabul » nous dit ont... « l'offensive du printemps » raconte la BBC alors que le Guardian toujours en Grande Bretagne nous explique que cette offensive des talibans contre les administrations ...l'otan ... les ambassades étrangères de Kabul et contre les forces de sécurité de plusieurs provinces du pays est l'attaque la plus spectaculaire car la plus coordonnée depuis 11 ans... ça c'est dans le titre... mais très vite et jusqu’à la conclusion, l'article semble dire exactement le contraire :« bien sûr ces attaques ont de quoi choquer ... mais c'est surtout parce que depuis 7 mois les talibans avaient plus ou moins cessé leurs violences... alors termine encore l'article... la population va avoir peur pendant quelques temps... mais vous savez, la violence à Kabul est devenue habituelle et ça n'arrête pas la vie quotidienne des gens »et partout c'est le même chaud froid que souffle la pressepar exemple on vous explique comme sur le Corriere della serra ou la Repubblica en Italie que c'est une vengeance des talibans contre les récentes bavures de l'OTAN… mais on le savait dit l’article, une vengeance attendue et prévue donc ?le New York Times assure lui que ces attaques sont très importantes parce qu'elles envoient un message à l'occident avant d'admettre que finalement il est très difficile d'évaluer la puissance et l'importance de la révolte talibane et très difficile donc d’évaluer l’importance des dites attaques…plus intéressant peut être c'est cette information de l'Independent en Grande Bretagne qui rappelle qu'en marge de ces attaques en Afghanistan des talibans ont attaqué une prison au Pakistan et libéré près de 400 prisonniers dont de nombreux militants islamistes... la fuite à duré deux heures sans que l'armée ni les para militaires n'intervienne interroge, le quotidien britannique... de quoi alimenter les doutes lors la réunion des ministres européens de Bruxelles sur la question de l'engagement en Afghanistanet son confrère de l'Hindoustan Times en Inde rajoute encore... car ce n'est pas tout il y a de l'argent en jeu... il faut savoir que la communauté internationale a prévu de livrer 4 milliards de dollars par an pendant dix ans aux autorités afghanes après le départ des Etats Unis... d'où sans doute l'intérêt que prend cette guerre que la presse fait semblant de découvrir à chaque coup de main des talibans.et pendant ce temps là « un autre chaos se prépare » raconte le site de Daily Beast aux Etats Unis... et c'est en Egypte...l'information est pourtant loin de faire toutes les unes ; la BBC le Washington Post, la Vanguardia en Espagne ou le Temps en Suisse raconte comment l'Egypte est privée de ses favoris à la présidentielle ... une crise électorale agite aujourd'hui le pays après la mise au ban d'aspirants en lice pour la présidence... les champions islamistes et le candidats de l'armée Omar Souleiman , l'ancien chef des renseignements de Moubarak, ont été exclus ce week-end du jeu électoral... en tout 10 candidats refusés dont 3 principaux... Souleiman donc mais aussi le Cheik Salafiste Abu Ismaïl et le candidat des frères musulmans Kairat al Chaterla raison : des affaires de corruption qui datent de l'ancien régime... de signatures de soutien non valides, ou de problèmes de nationalité.En tout cas, voilà qui a surpris tout le monde sur le net ou twitter... les spéculations allaient bon train ce week-end... sur les manipulations des militaires qui tenteraient de garder le pouvoir et surtout sur le changement de donne électorale : les frères musulmans semblant pouvoir en tirer leur épingle du jeumais rajoute le Financial Times... s'il est difficile d'y voir clair dans ces élections égyptienne qui ont lieux dans 5 semaines... le plus grand danger qui guette le pays c'est le cynisme après l'enthousiasme de la révolution... un cynisme qui pourrait effectivement tout faire basculer dans la violence dans le chaos... sans que l'on en ait compris le sensle sens... c'est aussi ce que cherchent tant les espagnols que les italiens ou les grecs avec cette crise économique qui remue l'Europe dans tous les sens... continue le Devoir au Canada... et il est vrai qu'à se pencher sur la une de la presse espagnole on pourrait croire qu'elle en manque... en une donc un scandale qui implique la grande figure de l'Espagne démocratique le roi Juan Carlos... rapatrié car blessé au Botswana au cours d'une chasse à l'éléphant .. interdite sauf s'il l'on paye très cher : près de 30 000 euros... euh pardon majesté ! lance la Vanguardia dans une caricature... je ne voudrais pas la déranger mais ... face au future incertain de votre pays ; ne vaudrait il pas mieux aller à la chasse plus près et moins cher … peut être ? sans vouloir vous brusquer…même le roi fait fi des difficultés économiques des espagnols ! S’insurgent de nombreux journalistes ce matin qui n'hésitent plus à poser cette question taboue en public mais pas en privé... et s'il abdiquait?... si l'Espagne redevenait une république? C'est ce que le New York Times appelle le suicide des puissants européens alors que le Financial Times explique... les mesures d'austérité impossibles imposées à la population font courir le risque aux Etats Européens d'une explosion politique... reste à savoir s'il faut la désirer ou non... ainsi en Espagne, toutes les grandes certitudes, toute la stabilité politique est sur le point de voler en éclat même la monarchie... que l’on dit « garante de la transition démocratique »...Pas si insensé que cela finalement!

L'équipe
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......