LE DIRECT

Revue de presse internationale de Thomas Cluzel

5 min

Par Thomas CLUZEL

Ca sent le roussi ... A moins d’un miracle ... les démons de la guerre qui ne dormaient que d’un œil pourraient bien se réveiller plus assoiffés de sang que jamais ... En République Démocratique du Congo ... l’organisation chaotique et contestée des élections législatives et présidentielle a finalement abouti au scénario catastrophe que tout le monde redoutait ... peut-on lire ce matin en une du webzine burkinabé FASOZINE ... Les premiers résultats partiels placent le président sortant Joseph Kabila en tête des suffrages ... face à son principal challenger et opposant historique Etienne Tshisekedi ... Tous les ingrédients sont donc apparemment réunis pour que ces deux camps … qui se haïssaient déjà cordialement avant le scrutin en viennent aux empoignades poursuit le journal ... Or les Congolais n’ont surtout pas besoin de voir se réaliser un nouveau film dramatique.

La crainte d’une explosion de violences est dans tous les esprits … renchérit de son côté l’hebdomadaire JEUNE AFRIQUE … De très nombreux habitants de Kinshasa … près de 3000 au total ont d’ailleurs préféré quitté la capitale … pour rejoindre celle du Congo voisin … de l'autre côté du fleuve … Les hôtels se sont vidés et plusieurs transporteurs aériens ont annulé leurs vols précise pour sa part le METRO de Montréal ... Enfin des affrontements ont déjà opposé hier des manifestants aux forces de l'ordre dans plusieurs villes du pays … de sorte que tout le monde à présent écrit ce matin le site d’information MEDIA CONGO … tout le monde redoute de voir le scrutin plonger le pays dans une crise qui pourrait dégénérer en une véritable guerre civile ...

Vous l’aurez compris toute la presse africaine se montre donc ce matin extrêmement inquiète … Le Congo retient son souffle peut-on lire encore en une du journal burkinabé L’OBSERVAEUR PAALGA … Et pourtant …. Et pourtant cette consultation à un seul tour était censée simplifier les choses ... Sera élu celui qui obtiendra le plus de suffrages ... sans avoir besoin d'atteindre les 50% ... Autrement dit ... précise son confrère de SLATE AFRIQUE … avec ce système ... l’opposition avait toutes ses chances si elle avait choisi de ne présenter qu'un seul candidat … Et d’ailleurs ... cette option a effectivement été envisagée pour apporter le changement … Sauf qu’au moment du dépôt de candidatures … la Commission électorale a retenue 11 candidats … Une dispersion des voix qui au final risque donc de coûter cher …

Autre signe révélateur de ce climat chaotique … l’Eglise … habituelle force tampon et refuge moral en cas de crises’était engagée elle à donner les grandes tendances des résultats le moment venu … Engagement finalement non tenu … car de quelque côté que penche la balance … elle sait qu’elle risque de faire basculer le pays dans la violence … Désormais ... poursuit L’OBSERVATEUR PAALGA … la seule question qui se pose est donc celle de savoir comment gérer la chienlit qui s’annonce ... Car nul doute que le président sortant Joseph Kabila … fort d’un appareil acquis à sa cause ... et de ses années d’expérience du pouvoir prendra sa chose… Mais à quel prix …

La RDC va-t-elle consolider un tant soit peu la démocratie … ou bien va-t-elle retomber dans un état de violence interroge de son côté l'hebdomadaire allemand DIE ZIET ? … L'opinion la plus répandue est que le pays n'est jamais sorti de l'instabilité … Il suffit pour s’en convaincre de regarder les groupes rebelles qui continuent de terroriser des régions entières dans l'Est du pays ... Sans compter que rien ou presque n'a changé dans la situation sociale … misérable … de la population ... Tout cela cadre donc à la perfection avec l'indécrottable cliché du fameux "cœur des ténèbres" cher à Joseph Conrad … Malheureusement souligne toujours l'hebdomadaire allemand ... autant lors du précédent scrutin ... c'était en 2006 ... le pays était tombé tellement bas qu'il ne pouvait que gagner ... autant cinq ans plus tard … la RDC a cette fois-ci quelque chose à perdre ... Et pas seulement des routes neuves ou quelques hôpitaux rénovés … mais aussi des premiers pas prudents dans le contrôle parlementaire … une presse qui peut aujourd'hui s'exprimer librement sur la classe politique … et une société civile plus sûre d'elle et plus insolente même que dans certains pays voisins.

Alors le KONGO TIMES lui n'est pas tout à fait du même avis ... Au cours ses onze années passées à la tête du pays dit-il ... le "raïs" s’est intéressé aux aspects frivoles de l’imperium ... tout en renforçant un pouvoir personnel ... au détriment du Parlement et du pouvoir judiciaire transformés en coquilles vides ... En 2006 pourtant ... nombreux sont les Congolais qui avaient applaudi c'est vrai Joseph Kabila ... Ils croyaient que le nouveau chef de l’Etat était porteur d’espérance ... «Je vous annonce la fin de la recréation» avait d'ailleurs déclaré le président élu … Et bien cinq années plus tard ... la désillusion est totale …. La frustration écrit le journal est à la hauteur des besoins inassouvis ... Au lieu de mettre sa victoire au service du progrès économique et social … Kabila a réussi le tour de force de restaurer le système dictatorial vomi par les Zaïrois au début des années 90.

La peur du retour à la case départ ... c'est d'ailleurs le titre à la une aujourd'hui de LA TRIBUNE D'ALGERIE ... Etienne Tshisekedi qui avait lui boycotté le scrutin de 2006 face à Kabila ... n'entend pas cette fois-ci se déclarer vaincu ... du moins ... si l'on en croit ses insinuations à ses combattants qu’il a appelé à se tenir prêts ... Son désir de devenir président va-t-il l’amener à déclarer une guerre armée contre Joseph Kabila ? ... Réponse a priori dans quelques heures.

L'équipe

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......