LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

Revue de presse internationale de Thomas Cluzel

4 min

Par Thomas CLUZEL

Lorsqu'elle s'est réveillée dimanche matin ... il y eut un court instant avant qu'elle ne se rappelle ce qui s'était passée la veille ... Un court instant pendant lequel ... Lioubov Volkova s'est souvenue de l'espoir qu'avait suscitée en elle l'arrivée de Dimitri Medvedev à la tête de son pays raconte ce matin le NEW YORK TIMES ... Et puis ... et puis tout lui est revenu en bloc ... Les 11.000 militants du Parti Russie Unie réunis en congrès ... Vladimir Poutine montant à la tribune pour rendre publics à la surprise générale les accords conclus il y a quelques années avec son dauphin sur la répartition des rôles ... Et finalement Dimitri Medvedev annonçant dans la foulée que c'est son mentor qui sera candidat au Kremlin l'an prochain ... Un véritable coup de tonnerre ... C'est comme dans cette nouvelle de Ray Bradbury dit-elle ... vous savez lorsque la mort d'un papillon suffit à elle seule à déclencher une cascade d'évènements et changer le cours de l'Histoire ... Et bien quelque chose chez nous a du se passer ... peut-être en 1994 ou 96 ... un papillon est mort et les russes ont perdu depuis toute conscience politique ... tout intérêt pour la démocratie ... tant et si bien qu'ils sont aujourd'hui capables d'accepter tout et n'importe quoi ...

Il aura suffit d'une accolade ... une simple accolade pour que le sort de la Russie soit scellée peut-on lire encore ce matin en une du MOSCOW TIMES ... Poutine serrant dans ses bras Medvedev au Congrès du Parti ... et la confirmation aux yeux de tous que l'accession au pouvoir de Medvedev n'avait été qu'une mascarade ...

Depuis ce week-end ... et bien que la majorité des analystes ait toujours supposé qu'il se retrouverait à nouveau au Kremlin ... l'annonce par Vladimir Poutine de sa décision de briguer un nouveau mandat présidentiel a donc mis fin à plusieurs mois de suspens politique constate encore le TIMES de Londres ... Une décision certainement pas inattendue renchérit son confrère du DAILY TELEGRAPH ... mais dont beaucoup c'est vrai pensaient qu'elle n'interviendrait qu'à la fin de l'année ... Seulement voilà le Parti Russie Unie étant en chute libre dans les sondages ... il existait un vrai risque de très faible participation aux législatives ... Et c'est donc la raison pour laquelle explique un financier basé en Russie les cartes ont été dévoilées aussi tôt ... manière de déplacer en somme l'attention des élections parlementaires vers un plébiscite de Poutine ... Car personne ne peut aujourd'hui nier la popularité dont bénéficie l'actuel premier ministre ... popularité acquise au détriment d'une presse libre et d'une véritable opposition ... D'où ce titre à la une du GUARDIAN ce matin ... Un jour noir pour la démocratie russe ... Les ambitions présidentielles de Vladimir Poutine signent le retour à l'autocratie ...

Poutine est en marche ... Quelle surprise ! ... ironise pour sa part le journal américain HUFFINGTON POST ... L'annonce par Vladimir Poutine de sa décision de briguer un nouveau mandat est à peu prêt aussi surprenante dit-il que l'annonce par Snooki une star de la télé réalité américaine de sa décision d'entamer une nouvelle séance d'UV ... Alors c'est vrai que Poutine reste populaire auprès des plus âgés et de la population en milieu rural ... Et beaucoup d'entre eux seront sans doute très heureux de voter pour lui ... Mais ca n'est pas le cas des plus jeunes qui y voient un retour à la vieille tradition soviétique des leaders élus ad vitam ... Une chose importante toutefois à noter ... tout ceci est parfaitement légal précise encore le journal américain ... Poutine et Medvedev jouent avec les règles de la démocratie russe ... règles qu'ils ont eux même écrits ... Ainsi et contrairement aux Etats-Unis où un président ne peut pas effectuer plus de deux mandats ... en Russie vous pouvez exercer pendant deux mandats successifs et vous présenter à nouveau après une pause ...

En réalité précise le quotidien d'Alger LIBERTE ... avant de confier les clefs du Kremlin à son dauphin ... Medvedev n'a pas touché à la clause des deux mandats consécutifs établis par la Constitution pour ne pas apparaître aux yeux de l'opinion occidentale comme un président de république bananière ... Sauf qu'il a augmenté le mandat du prochain président de deux années ... En 2012 il fera donc 6 ans contre 4 actuellement ... Et en 2018 il pourra refaire un quatrième mandat ... En clair Vladimir Poutine pourra rester au pouvoir jusqu'en 2024 ...

Alors l’opposition a accueilli la nouvelle du retour de Poutine avec désespoir écrit pour sa part LE TEMPS en suisse ... Même au sein de l’administration actuelle ... la nouvelle de l’inversion des rôles n’a pas fait que des heureux ;;. Un conseiller économique du président Medvedev a sèchement commenté sur son blog qu’il n’y a aucune raison de se réjouir ... Réputé libéral mais proche de Poutine ... le ministre des Finances a lui prévenu qu’il refuserait inconditionnellement de travailler dans un gouvernement Medvedev ... Enfin Boris Nemtsov ... l’un des leaders de l’opposition libérale a déclaré «C’est le pire scénario qui pouvait arriver à la Russie» ... Une critique toutefois précise aussitôt LA TRIBUNE DE GENEVE qu’il ne pourra pas exprimer en campagne électorale puisque son parti n’a pas été autorisé à participer aux législatives de décembre ni à la présidentielle de mars ... Enfin sur le web ... seul vrai espace de liberté d’expression les internautes ont largement exprimé leurs sarcasmes ... Tout cela ne nous apporte rien de bon ironise l’un d’eux en y adjoignant une caricature ... une série de portraits des futurs présidents ... où Poutine et Medvedev de plus en plus vieux s’y succèdent ... sans fin.

L'équipe
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......