LE DIRECT

Revue de presse internationale de Thomas Cluzel

5 min

Par Thomas CLUZEL

Avec 14 millions de chômeurs aux Etats-Unis … les demandeurs d’emploi officiellement recensés forment actuellement le cinquième état le plus peuplé du pays … Ajoutez y encore les 11 autres millions d’individus … sous employés cette fois-ci et vous obtenez rien de moins que le Texas … La quête de l’emploi est en effet aujourd’hui à la une de l’hebdomadaire britannique THE ECONOMIST avec une photo à la une … On y voit un homme et une femme … l’un sa valise à la main et l’autre un duvet en bandoulière marchant sur une route sans fin et sans horizon … Sur le bas côté est dressé n panneau publicitaire sur lequel on peut lire ces mots : la prochaine fois relaxez vous et prenez donc le train … Alors hier soir ce sont cette fois-ci des millions d’américains au bord du chemin qui attendaient de leur président qu’ils leur délivre non pas son argumentaire publicitaire mais plutôt la direction et plus encore la bonne voie pour sortir de la crise … Les a-t-il seulement convaincus

Ce matin le blog "the fix" du quotidien américain WASHINGTON POST analyse justement la rhétorique du chef de la maison blanche et titre : après la passivité … l'agressivité … Il était temps précise l’article … Un discours énergisant et autoritaire renchérit pour sa part l’éditorialiste du NEW YORK TIMES … Avec plus de 14 millions de personnes au chômage et des Américains inquiets face aux risques de la récession … le Président a tenu son rôle dit-il … Debout pendant près d’une demi heure … il s’est montré déterminé face à un Congrès qui pourtant n’aurait sans doute jamais soulevé le moindre petit doigt pour l’aider ... Quelques Républicains avaient même refusé de s’asseoir et d’écouter leur président ... Mais ceux qui l’ont fait insiste l’éditorialiste … l'ont entendu dévoiler un plan solide et plus ambitieux même que celui auquel on pouvait s’attendre … Et le journal de New York de conclure … il ne reste plus qu’à espérer qu’Obama tiendra ses promesses car il est urgent désormais d’agir …

Alors en aura-t-il seulement l’occasion ? … Une chose est sûr … le président américain devra appeler les parlementaires à adopter ce plan d’ici à la fin de l’année … autrement-dit avant que les États-Unis ne basculent dans la campagne vers l’élection présidentielle de novembre 2012 … Or les républicains majoritaires à la Chambre des Représentants et dotés d'une minorité de blocage au Sénat reprochent à Obama de ne pas les avoir invités à débattre au préalable de ces mesures de soutien remarque le quotidien libanais L’ORIENT LE JOUR … avant de préciser toutefois … s’ils s’y opposent … le président démocrate pourra dénoncer leur « obstructionnisme » et leur imputer la responsabilité de la stagnation économique ...

À plusieurs reprises d’ailleurs note son confrère de LA PRESSE canadienne … Obama … très pugnace a ponctué son discours de présentation de l'exclamation : «vous devez l'adopter immédiatement !» … Alors son injonction suffira-t-elle à convaincre l’opposition ? rien n’est moins sûr … Quelques heures avant le discours du président … les républicains avaient déjà réagi avec méfiance aux détails du plan qui avaient filtré dans la presse ... « Ce qui est surprenant … c'est la détermination apparente du chef de la maison blanche à appliquer les mêmes politiques qui ont déjà été tentées et ont échoué» avait notamment indiqué le chef de la minorité au Sénat avant d’ironiser : « La définition de la folie selon Albert Einstein l'a dit c'est de faire la même chose plusieurs fois et d'espérer un résultat différent … Le premier plan de relance n'a pas marché ... Alors pourquoi un deuxième serait-il plus efficace ? » … Après le discours de Barak Obama cette fois-ci … plusieurs élus républicains visiblement irrités sont allés jusqu'à moquer l'utilisation par le président du téléprompteur ... «C'est l'un des meilleurs lecteurs de discours que j'ai jamais vu» a déclaré l’un d’entre eux … Alors bien entendu tout cela fait partie du jeu politicien … Reste qu’à une époque où le compromis est devenu un gros mot à Washington comme il aime à le répéter lui-même … Barack Obama fera face à un défi difficile … voire impossible conclue l’éditorialiste de La PRESSE canadienne …

Et pourtant … et pourtant la nécessité de nouvelles initiatives pour combattre le chômage et favoriser la croissance ne fait guère de doute .... Pour la première fois depuis 1945 … le solde net des créations d'emplois est resté nul le mois dernier … Le taux de chômage officiel se situe à 9,1% ... et rien n'indique que la situation s'améliorera prochainement ... En réalité certains observateurs craignent plutôt que l'économie américaine ne replonge en récession.

Les Américains sont vraiment désemparés peut-on lire encore dans les pages du NEW YORK TIMES ... L'ambiance a clairement changé aux Etats-Unisécrit le journal ... Ce n'est plus seulement dans les talk-shows de droite que l'on entend le président Obama être qualifié de faible d'inefficace et de médiocre … mais dans les émissions les plus respectables et les plus mesurées … De même … s’agissant de la petite île du Massachusetts … lieu de villégiature préféré de la gauche chic américaine et où Obama passait ses vacances en août … le BOSTON GLOBE déclarait récemment que la "fièvre Obama" n'y était plus qu'un vieux souvenir … et avait cédé la place au mécontentement vis-à-vis du blocage entre les partis à Washington et du marasme économique.

Enfin de compte poursuit le NEW YORK TIMES dans un article publié ce matin par le Courrier International … Barak Obama et Nicolas Sarkozy sont aujourd'hui deux présidents engagés sur des voies parallèles : mauvais chiffres du chômage … scores catastrophiques dans les sondages … et perspectives de réélection l'année prochaine allant de faibles à très douteuses .... Sans parler de la crise économique … des guerres en Afghanistan et en Libye … et de deux populations qui considèrent que leurs pays respectifs ont un rôle exceptionnel et universel à jouer dans le monde … Alors qui du locataire de la Maison-Blanche ou de celui de l'Elysée a le plus de chances de remporter un second mandat en 2012 ? Réponse du quotidien : Aucun.

L'équipe

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......