LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

Revue de presse internationale de Thomas Cluzel

4 min

Par Thomas CLUZEL

Les étudiantes chinoises en France perdraient-elles tout sens de la morale ? ... Il y a quelques jours à peine ... un jeune maître auxiliaire dans un institut de droit chinois avait mis le feu à la toile avec des propos scandaleux ... Selon lui ... tenez vous bien ... toutes les étudiantes chinoises rentrées de France seraient dépravées et pourries jusqu'à la moelle avec des pulsions sexuelles comparables aux vagues du Yangtze ... Et de préciser ... Je connais un couple dont la fille est allée faire ses études en France ... Et bien dès son retour en Chine elle a divorcé ... Ses parents ont appris qu'elle avait eu 10 amants pendant son séjour ... et qu'elle avait subi plusieurs avortements ... Des propos .... bien évidemment outranciers et caricaturaux écrit le site d'information en ligne AUJOURD'HUI EN CHINE ... et qui ont donc valu au jeune enseignant une polémique qu'il n'oubliera sans doute pas de sitôt ... puisqu'il s'est très vite retrouvé mis en cause par ses collègues ... Le GLOBAL TIMES ... le quotidien anglophone édité par le Parti Communiste chinois s'en est même émue ... Et puis finalement l'affaire a pris des allures de véritable guerre de clans entre libéraux favorables à l'ouverture du monde ... et nationalistes toujours prompts à dénigrer le monde occidental.

Alors si je vous parle de cette histoire ce matin ... et bien c'est parce qu'en réalité tout à commencer lorsque le dit professeur a tenu ses propos scandaleux alors même qu'il ne se savait pas filmé ... Et c'est ainsi donc que l'homme s'est retrouvé sur les réseaux sociaux chinois relayé par plusieurs professeurs qui ont aussitôt dénoncé sa sortie ... Or c'est exactement ce que vient encore d'apprendre à ses dépends l'ex général Jin Yinan ... aujourd'hui directeur de recherche à l'Université de la défense nationale à Pékin ... Lors d'un cours magistral ... l'homme s'est plaint que beaucoup de membres du Parti soient devenus ... alors non pas dépravés mais pourris ... Pire ... ils auraient vendus des secrets à des pays étrangers ... L'homme a même révélé plusieurs affaires d'espionnage impliquant donc des officiels chinois ... Et le problème ... si l'on peut s'exprimer ainsi et bien c'est qu'il était filmé ... La captation de son cours a immédiatement été posté sur le web ... D'où ce commentaire du journaliste du site AUJOURD'HUI EN CHINE : Décidément les professeurs d'université chinois vont devoir apprendre à tenir leur langue ... Alors la vidéo vous l'imaginez a aussitôt été supprimée du web chinois ... mais elle est toujours disponible sur You Tube ... L'ex général y mentionne plusieurs cas d'espionnage ... dont l'existence avait été jusqu'ici cachée au grand public ... des affaires récentes mettant en cause de hauts responsables officiellement condamnés pour délits économiques ... précise le SOUTH CHINA MORNING POST.

Alors parmi ces scandales ... première révélation ... l'ancien ambassadeur de Chine en Corée du Sud … condamné en 2007 à sept ans de prison pour fraude économique serait en réalité tombé pour espionnage : il aurait vendu des secrets à la Corée du Sud … Une affaire bien trop humiliante et dommageable pour la rendre publique … Et c'est la raison pour laquelle les autorités auraient donc volontairement condamné l'homme pour corruption plutôt que pour espionnage ... "C'était pour protéger notre "face" ... Dans le monde quel est le pays dont un ambassadeur à l'étranger peut devenir un espion interroge le général ? Il n'y a que la Chine ! … Et puis autre affaire similaire mais beaucoup plus embarrassante celle-ci ... Elle concerne ni plus ni moins que l’ex directeur de l’Agence nucléaire chinoise … Arrêté en 2009 ... il avait été condamné l'an passé à la prison à perpétuité pour corruption ... Sauf que l'histoire telle que racontée par le général … là encore n'est pas tout à fait la même puisqu’il aurait en réalité vendu des informations couvertes par le secret à des sociétés françaises et américaines … Une affaire bien entendu qui ne pouvait pas être rendue public car les dégâts auraient été sans doute bien plus dévastateurs que les pertes économiques.

Alors pour terminer ce matin ... preuve que l'espionnage et la mauvaise vertu finalement ne sont pas des exclusivités made in China ... Hier le WALL STREET JOURNAL nous apprenait que des entreprises étrangères … dont la société Amesys … filiale du groupe informatique français Bull … aurait aidé le régime du colonel Kadhafi … Le très sérieux quotidien américain précise notamment qu’Amesys aurait aidé à la mise en place d’un système de surveillance de messages électroniques et de chat … en clair un système pour espionner les activités de communications sur Internet des citoyens libyens ... Un reportage de la BBC également confirme en images cette fois-ci le rôle de la société française … Alors sur son site ... Amesys reste discret sur ses systèmes d'interception des données précise ce matin le site RUE 89 ... Parmi les clients cités en références ... on retrouve les ministères français de la Défense et de l'Intérieur ... mais aussi l'armée américaine et de grandes entreprises … En revanche aucun régime dictatorial ... Enfin la filiale de Bull n'était pas le seul fournisseur de la solution High Tech à s'être fourvoyé sur le marché libyen : des entreprises chinoise et sud-africaine ont également apporté leur assistance technique à la dictature ... Et puis toujours selon l'enquête du WALL STREET JOURNAL ... Narus ... une filiale de Boeing avait elle aussi entamer des discussions avec le régime de Kadhafi juste avant le début de l'insurrection ... En toute discrétion ... ou presque.

L'équipe
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......