LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

Revue de presse internationale de Thomas Cluzel

5 min

Par Thomas CLUZEL

Depuis l'annonce par le gouvernement ... c'était lundi dernier d'un nouvel arsenal de coupes budgétaires à venir ... les manifestations ne désemplissent pas ... Depuis 6 jours maintenant ... des foules se massent quotidiennement en différents points de la capitale ... Et pour l’heure ... acculés à une austérité drastique ... et déjà éprouvés par une inflation galopante ... rien ne semble donc pouvoir dissuader ces hommes et ces femmes ... majoritairement des étudiants de descendre dans la rue ... rien ... pas même les gaz lacrymogènes ... ni les matraques ... ou les menaces d’arrestation ...

Alors dit comme cela ... on imagine assez aisément la scène se dérouler en Grèce ... en Espagne … ou dans n'importe quel autre Etat d'ailleurs de l'Union Européenne ... Et pourtant ... Si les Européens ploient c'est vrai aujourd'hui sous le fardeau de la rigueur ... les Soudanais doivent eux aussi se serrer la ceinture ... face à une nouvelle salve de mesures draconiennes destinées à redresser les finances publiques ... L'annonce d'un plan d'austérité suscite des protestations généralisées au Soudan peut-on lire notamment dans les colonnes du GUARDIAN ... Détaillé mercredi par le ministre des Finances... le programme vise à économiser l’équivalent de 2 milliards par an ... grâce notamment à une hausse de la TVA ... l'augmentation du prix du carburant ... mais aussi la suppression d’effectifs dans la fonction publique ... Un plan d'austérité qui ne va certainement pas aider l'économie du pays écrit le journal britannique ... mais risque au contraire de prolonger la récession et réduire le pouvoir d'achat ... Sans compter que le président lui même Omar al-Bachir ... en dévoilant son arsenal de coupes budgétaires devant les parlementaires lundi dernier à concédé que les pauvres seraient les premiers à faire les frais de ces mesures ...

Alors pour être tout à fait précis ... rappelons tout d'abord que la sécession du Sud Soudan il y a tout juste un an a eu l’effet d’un choc majeur sur l’économie du pays ... en privant Khartoum des trois quarts de ses revenus pétroliers ... Depuis que le Sud a fermé son robinet d'or noir et n’exporte plus une goutte de pétrole via les oléoducs du Nord ... le Soudan écrit ce matin LE TEMPS à Genève ne peut même plus miser sur la collecte de frais de transit qu’il avait tenté d’extorquer dans des proportions aberrantes ... Au total ... les entrées en devises et les ressources budgétaires se sont respectivement effondrées de 80% et de 36% ... un manque à gagner bien entendu insoutenable pour des finances publiques déjà grevées de lourdes dépenses militaires liées notamment à la récurrence des combats au Darfour et dans les trois états frontaliers...

Voilà donc pourquoi le Soudan est aujourd'hui exsangue et la population sur la corde raide ... Les denrées alimentaires ont doublé de prix en un an ... Le dinar soudanais n'en finit plus de décrocher ... Ces derniers mois l'inflation tournait autour des 30% ... Et après un recul de 5 à 2,8% l’an dernier ... les perspectives de croissance s’annoncent encore plus sombres pour 2012 ...

Mais plus encore ... la contestation de ces derniers jours a pris désormais un tour politique ... Reprenant les slogans des soulèvements populaires en Tunisie ... en Égypte ... en Libye ... mais aussi au Yémen ou en Syrie ... les manifestants scandent «Le peuple veut la chute du régime!» écrit le correspondant de LA PRESSE canadienne ... « Khartoum, soulève-toi ! » ... « A bas le régime » ... voilà le type de slogans entendus ces derniers jours autour de l'université de Khartoum ... Notre infraction explique ainsi un opposant ... c'est que nous réclamons la liberté ... et c'est un crime dans notre pays ...

Alors le Soudan sera-t-il le prochain pays secoué par une révolte populaire ? ... C'est évidemment la question désormais que tout le monde se pose ... Et elle est notamment soulevée ce matin par le site de la RTBF ... Le site de la radio télévision belge qui rappelle que les premières manifestations contre la vie chère remontent à l'an dernier ... dans la foulée de la révolution égyptienne ... Une contestation relativement limitée à l'époque ... Surtout la répression avait été implacable ... Et le couvercle avait donc été refermé mais sur une marmite en ébullition ... Or depuis une semaine ... les étudiants soudanais restent déterminés à en découdre avec le régime ... en dépit cette fois-ci de la répression ...

Depuis lundi précise à nouveau ce matin le correspondant de LA PRESSE CANADIENNE ... des centaines de manifestants qui réclamaient la démission du président Omar el-Béchir ont été attaqués par la police armée de machettes et d'épées ... Arrêtés ils ont été sévèrement maltraités ... Dénudés on leur a rasé les cheveux en les laissant croupir au soleil pendant des heures avant de les relâchés ... Mais les jeunes continuent d'appeler au renversement du régime ... Ils ont d'ailleurs été rejoints depuis par deux partis d'opposition ... qui ont appelé à des sit-in et à la désobéissance civile ... "Ce sont les signes d'une révolution" s'enthousiasme notamment un responsable du Parti du Congrès Populaire ...

Alors bien évidemment les autorités elles accusent les partis d'opposition de provoquer ces manifestations afin de déstabiliser le pays ... Un pays qui de l'aveu même du ministre des finances serait aujourd'hui en banqueroute ... Ce qui fait dire d'ailleurs à un économiste spécialiste de la région interrogé par le quotidien britannique THE GUARDIAN que le contexte économique et politique au Soudan menace aujourd'hui de déclencher une révolution de la faim qui ne manquera pas de renverser le gouvernement ... Quoi qu'il en soit ... et plus d’un an donc après les premiers mouvements lancés dans la foulée du printemps arabe ... les protestataires eux semblent bien décidés à maintenir la pression sur le gouvernement ... Via les réseaux sociaux ... des activistes appellent déjà à une grande manifestation le 30 juin prochain.

L'équipe
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......