LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

Revue de presse internationale de Thomas Cluzel - Revue de presse internationale 03/01/10

5 min

Par Thomas CLUZEL

Le sang a séché sur les murs de l’église d’Alexandrie mais pas les larmes de la communauté copte ... écrit ce matin le correspondant au Caire du journal LE TEMPS ... la minorité chrétienne égyptienne frappée vous le savez pendant les célébrations du Nouvel An par un attentat d’une violence sans précédent ... «Cela ne s’arrêtera donc jamais» sanglotait hier une jeune femme ... dans l’atmosphère chargée de bougies et d’encens de la cathédrale Saint-Marc où une messe était organisée à la mémoire des 21 victimes ... A Alexandrie ... déjà théâtre en 2006 de violents affrontements après une série d’attaques contre des églises de la ville ... l’exaspération le dispute à présent à la colère ... Tout le week-end des groupes de jeunes ont cherché à en découdre avec la police ... «Nous nous sacrifierons pour la croix» promettaient certains d'entre eux déterminés à ne plus se laisser faire ... Car la provocation a beau être évidente elle est d'un effet redoutable ... renchérit LE QUOTIDIEN D’ORAN ... Immédiatement après l'attentat des incidents ont en effet éclaté avec les musulmans ... Une mosquée a notamment été attaquée et huit musulmans ont été blessés.

Alors craignant que ce massacre ne provoque des tensions de plus en plus graves ... et bien toute la presse égyptienne de tous bords d'ailleurs exhortait dès hier chrétiens et musulmans à faire bloc ... Quelqu'un veut faire exploser ce pays ... Nous devons nous rendre compte qu'il y a un complot visant à provoquer une guerre civile religieuse en Égypte pouvait-on lire notamment dans les colonnes du quotidien progouvernemental ROSE EL YOUSSEF appelant les Égyptiens à je cite ne pas donner au terrorisme une arme supplémentaire celle de la division ... Personne ne peut blâmer les frères chrétiens s'ils ressentent colère et dégoût après cet attentat estime de son côté le journal indépendant AL CHOUROUQ ... Mais ce qui serait plus dangereux que ce massacre c'est que les frères chrétiens s'engluent dans les sentiments de colère et de frustration et que leur isolement augmente ... Là les instigateurs du crime auraient réalisé leur vrai objectif estime l'éditorialiste du Caire ... Si le plan marche comme prévu les opérations criminelles contre des objectifs et des lieux de culte coptes augmenteraient ... les Coptes se heurteraient à leurs voisins musulmans ... et nous commencerions à nous noyer dans un marécage semblable à ce qui s'est passé au Liban il y a de cela 35 ans.

Dans une tribune au vitriol intitulée «J’accuse» ... l’éditorialiste du quotidien AL AHRAM s'en prend lui directement au pouvoir ... estimant je cite que l’hypocrisie et les bonnes intentions n’empêcheront pas le prochain massacre ... Ce ne sont pas les criminels assoiffés de sang d’Al-Qaïda ou de tout autre groupe qui serait derrière l’horreur d’Alexandrie qui m’inquiètent ... mais davantage énumère-t-il l’aveuglement des autorités ... la bigoterie des politiques ... l’instrumentalisation de la religion ... ou bien encore le silence complice des intellectuels … Et le journaliste de conclure ... si les autorités n’agissent pas maintenant ce sera trop tard.

Et le correspondant du journal LE TEMPS de relever pour sa part les silences et les non-dits parfois plus forts que le vacarme des mots ... Au-delà de sa condamnation de l’attentat d’Alexandrie le président Hosni Moubarak n’a pas jugé bon en effet de décréter un deuil national à la mémoire des victimes ... Un détail qui n’a pas échappé bien entendu à la communauté copte écrit-il ... un détail vécu même comme une preuve supplémentaire que l’Etat la traite comme un corps étranger au sein de la société égyptienne ... Sans compter que dans son allocution ... le raïs s’est également refusé à reconnaître toute spécificité chrétienne à l’attentat qui aurait visé selon lui le pays tout entier ... et non une communauté en particulier.

En réalité ... en ciblant les coptes les terroristes ont frappé le point le plus sensible de la société égyptienne ... En clair ils savent qu’en cas d’affrontements interconfessionnels les autorités seront probablement incapables de stopper l’incendie ... Car dans son effroyable entreprise terroriste ... la nébuleuse Al Qaïda qui autrefois s'en prenait essentiellement aux populations arabo musulmanes a choisi en effet depuis quelques années les minorités chrétiennes comme une cible de choix renchérit l'éditorialiste de LA VANGUARDIA … L’occasion en réalité de conjuguer la rhétorique de l’ennemi à la fois intérieure et extérieure ... comprenez aussi bien la corruption morale des sociétés arabo musulmanes ... que les lointains représentants des croisées ...

Sans compter qu'à cela il faut encore sans doute ajouter le cas particulier de l'Egypte ... et en l'occurrence un climat de frustration politique insurmontable dont le dernier épisode en date aura été le scrutin législatif frauduleux de novembre dernier ... renchérit le quotidien de Barcelone ... Les islamistes qui cherchent une voie démocratique pour intégrer le système ont vu combien le régime était capable des plus grandes contorsions pour les y exclure ... Et du coup et bien les autres islamistes ... les djihadistes eux se frottent bien entendu les mains lorsqu'éclatent les bombes.

Cet attentat est donc aussi un nouveau coup dur porté au régime et à sa réputation politique de pays pivot du monde arabe précise de son côté LA NOUVELLE REPUBLIQUE ... Et l'éditorialiste algérien de préciser ... cette nouvelle escalade est susceptible de fragiliser davantage le régime Moubarak confronté depuis plusieurs mois à une fronde sociale et politique de plus en plus audacieuse ... Même si paradoxalement une telle situation peut être exploitée politiquement par les tenants du régime ... en favorisant le discours appelant à l’unité nationale et à la cohésion entre communautés ... le débat sur la succession de Moubarak fait rage ... Or l’éventualité d’un retrait du raïs lors des prochaines élections de septembre 2011 au profit de son fils ne fait que galvaniser une opposition de plus en plus soudée autour du mot d’ordre du changement ... Et c'est ainsi que l’effervescence gagne chaque jour du terrain ... D'autant que l’implication du mouvement des Frères musulmans qui prône le même mot d’ordre du changement donne encore à ce mouvement une plus grande popularité ... Et le quotidien d'Alger de conclure ... les neufs prochains mois seront donc décisifs non seulement pour l’Egypte mais certainement aussi pour l’avenir de la démocratie dans le monde arabe.

L'équipe
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......